Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MODE

La mode de 2014 marquée par une douce révolution et une prise de conscience des créateurs.

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Cameroun, la population se mobilise pour l'éducation

En savoir plus

#ActuElles

Canada : les mystérieuses disparitions des femmes autochtones

En savoir plus

REPORTERS

Le meilleur des grands reportages de France 24 en 2014

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Retour sur les temps forts de l’année 2014

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un troisième Bush à la Maison Blanche ?"

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

Economie

Standard and Poor's relève la note de la Grèce

Texte par Dépêche

Dernière modification : 02/05/2012

L'agence de notation a procédé mercredi au relèvement de la note de la dette souveraine de la Grèce à CCC, assortie d'une perspective de stabilité, après l'échange de la moitié de la dette publique hellénique.

REUTERS - Standard & Poor’s a annoncé mercredi le relèvement à CCC de la note de la dette souveraine grecque, assortie d’une perspective stable.

Dans un communiqué, l’agence de notation prend acte de l’achèvement de la procédure d’échange sur près de la moitié de la dette publique de la République hellénique.
 
La perspective stable intègre à la fois les engagements du gouvernement en matière d’assainissement des finances publiques et les difficultés économiques et politiques auxquelles se heurtent ces engagements, ajoute S&P.
 

 

Première publication : 02/05/2012

  • GRÈCE

    Athènes boucle la restructuration de sa dette

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    L'avenir de la Grèce s'annonce de plus en plus noir

    En savoir plus

  • CRISE DE LA DETTE

    Permettre à la Grèce de quitter la zone euro serait "catastrophique", selon Angela Merkel

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)