Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

migrants : Gao, aux portes du désert, carrefour des routes qui mènent en Europe

En savoir plus

DÉBAT

Barack Obama en Afrique : quel bilan? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Barack Obama en Afrique : quel bilan? (partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Colombie : face aux bandes armées à Buenaventura, un quartier résiste

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le meilleur des films de l'été 2015

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Israël : des prisonniers palestiniens en grève de la faim

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Des inondations en Guinée font plusieurs morts

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Twitter toujours en panne de croissance

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trahison ?"

En savoir plus

Asie - pacifique

Attentat-suicide meurtrier contre un poste de police dans le nord-ouest du pays

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/05/2012

Un attentat-suicide contre un poste de contrôle routier a tué au moins 16 personnes, dont cinq policiers, à Khar, dans le nord-ouest du Pakistan, bastion des Taliban et principal fief d'Al-Qaïda dans le monde. L'attaque n'a pas été revendiquée.

AFP - Au moins 16 personnes, dont cinq policiers, ont été tuées vendredi par la bombe d'un kamikaze à un poste de contrôle de la police dans le nord-ouest du Pakistan, bastion des talibans et principal sanctuaire dans le monde d'Al-Qaïda, selon un bilan officiel.

L'attentat, qui visait un poste de contrôle routier de la police tribale, s'est produit à Khar, le chef-lieu du district tribal de Bajaur, près de la frontière de l'Afghanistan, ont précisé des hauts responsables de l'administration locale.

"Le bilan est monté à 16 morts, dont cinq membres de la police tribale", a déclaré à l'AFP Abdul Haseeb, un haut fonctionnaire de l'administration du district.

Un de ses collègues, Tariq Khan, a précisé que le kamikaze, à pied, a déclenché le détonateur de sa veste bourrée d'explosifs quand il a atteint le poste de contrôle.

Personne n'a encore revendiqué l'attaque mais le Bajaur est un des repaires du Mouvement des Talibans du Pakistan (TTP), le principal groupe d'insurgés islamistes pakistanais, et un bastion de leurs alliés combattants étrangers d'Al-Qaïda. Or, le TTP est le principal responsable d'une vague de plus de 530 attentats --suicide pour la plupart-- qui ont fait près de 5.000 morts dans tout le Pakistan ces cinq dernières années.

A l'été 2007, le TTP, à l'unisson d'Oussama ben Laden en personne, avait décrété le jihad à Islamabad pour son soutien aux Etats-Unis dans leur "guerre contre le terrorisme" depuis fin 2001.

Ben Laden a été tué il y a un an par un commando américain héliporté clandestinement à Abbottabad, une ville-garnison du nord du Pakistan, où il se terrait avec sa famille depuis au moins cinq ans.

L'attaque de Khar survient alors que le Pakistan est encore en état d'alerte en raison du premier anniversaire de la mort de Ben Laden, survenue le 2 mai 2001, le TTP et Al-Qaïda ayant juré de le venger.

Les membres de la police tribale sont recrutés parmi les habitants des zones tribales qui longent la frontière afghane, et servent aussi de base arrière pour les talibans afghans qui combattent, dans le pays voisin, les force de l'Otan, américaines pour plus des deux tiers.

Les drones de la CIA tirent très régulièrement leurs missiles dans les zones tribales pakistanaises, visant aussi bien le TTP que des cadres d'Al-Qaïda et des talibans afghans.
 

Première publication : 04/05/2012

  • PAKISTAN

    Le corps décapité d'un médecin britannique de la Croix-Rouge retrouvé

    En savoir plus

  • JUSTICE

    Les trois veuves d'Oussama Ben Laden condamnées à 45 jours de prison au Pakistan

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Des heurts entre soldats et Taliban font une trentaine de morts dans le nord-ouest du pays

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)