Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

  • Qui est Hervé Gourdel, l’otage français aux mains des jihadistes algériens ?

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "l’EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

FRANCE

Adlène Hicheur, physicien du Cern, condamné à cinq ans de prison pour terrorisme

Vidéo par France 3

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/05/2012

Adlène Hicheur, un physicien nucléaire franco-algérien, a été condamné vendredi à cinq ans de prison pour terrorisme par le tribunal correctionnel de Paris. Il est accusé d'avoir préparé en 2009 un attentat lors de conversations sur Internet.

AFP - Le tribunal correctionnel de Paris a condamné vendredi Adlène Hicheur, un physicien détaché au Cern de Genève, à cinq ans de prison dont un an avec sursis pour avoir échangé des mails équivoques, dont certains évoquant de possibles attentats, avec un responsable présumé d'Aqmi.

Le docteur en physique des particules de 35 ans a déjà accompli deux ans et demi de détention provisoire depuis son arrestation le 8 octobre 2009 à Vienne (Isère).

Le père et le frère du prévenu sont venus l'embrasser dans le box avant qu'il ne retourne en prison.

"Je ne conteste pas le fait que je sois passé par une phase de turbulences, j'ai fait amende honorable, je ne peux rien dire de plus", s'était défendu fin mars le ressortissant franco-algérien, en mettant ces mails "tangents" sur le compte de son "état de santé physique et psychologique" de l'époque, où il était en arrêt-maladie pour une hernie discale.

Lors de son procès, les 29 et 30 mars, le prévenu avait épinglé à de multiples reprises des méthodes policières "malhonnêtes" et les "inexactitudes" de l'enquête menée par les juges antiterroristes.

Le 8 octobre 2009, il avait été interpellé à Vienne (Isère) chez ses parents, mis en examen et écroué pour "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste". Le coeur de l'accusation repose sur 35 messages électroniques échangés entre le chercheur et un certain Mustapha Debchi, responsable supposé d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

La défense conteste avec la dernière vigueur l'identité de ce mystérieux interlocuteur sur lequel se base l'essentiel des charges.

En mars 2009, Adlène Hicheur avait écrit à Mustapha Debchi être prêt à proposer des objectifs "en Europe et notamment en France". Dix jours plus tard, il avait été plus loin et avait évoqué "un pur objectif militaire", la base aérienne de Cran-Gévrier (Haute-Savoie), qui forme des soldats pour partir en Afghanistan.

A l'audience du 30 mars, le prévenu avait minimisé ce message. "Il n'y a jamais eu de dévolu sur quoi que ce soit", s'était-il emporté. La base de Cran-Gévrier, "ça a été cité une fois, dans un contexte bien précis, en lien avec une actualité chaude, mais sans but précis. D'ailleurs, c'est apparu une fois et ce n'est plus jamais apparu".

Lors de son réquisitoire, le ministère public avait rétorqué que le prévenu n'était pas "un martyr de la lutte antiterroriste", mais bel et bien "un conseiller technique en attentats".

Première publication : 04/05/2012

  • FRANCE

    Adlène Hicheur, terroriste islamiste ou internaute piégé ?

    En savoir plus

  • FRANCE

    Procès d'un physicien du Cern soupçonné de projets terroristes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)