Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DEMAIN À LA UNE

Nouvelle tentative pour mettre fin au conflit entre Kiev et Moscou

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

2014-10-18 14:45-

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

La chasse au carbone

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Alain Duhamel signe "Une histoire personnelle de la Ve République"

En savoir plus

SUR LE NET

Data centers : un coût énergétique trop élevé

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le fardeau d'une nation"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Aubry, beaucoup de silence pour rien"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Start-up, la tentation de l'étranger

En savoir plus

  • Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

    En savoir plus

  • L’Algérie refuse de remplacer le Maroc pour l’organisation de la CAN-2015

    En savoir plus

  • Quand l’EI ne veut plus que ses militants postent de selfies

    En savoir plus

  • Ebola : réunion de l'UE pour mieux lutter contre le virus

    En savoir plus

  • Deux journalistes français jugés en Papouasie

    En savoir plus

  • La crainte s'empare des Iraniennes après des attaques à l'acide

    En savoir plus

  • Kobané : les États-Unis larguent des armes aux combattants kurdes

    En savoir plus

  • Le gouvernement japonais fragilisé après la démission de deux ministres

    En savoir plus

  • À Hong Kong, l'exécutif accuse des "forces étrangères" d'être à la manœuvre

    En savoir plus

  • Foot européen : excepté la Juve, les cadors assurent

    En savoir plus

  • Ebola : la course au vaccin bat son plein

    En savoir plus

  • Débordé par l’afflux de réfugiés, le Liban verrouille sa frontière avec la Syrie

    En savoir plus

  • Serbie-Albanie : le Premier ministre albanais reporte sa visite à Belgrade

    En savoir plus

  • Maroc - Algérie : tirs à la frontière, un "incident grave" selon Rabat

    En savoir plus

  • En images : le marathon de Pékin noyé dans un nuage de pollution

    En savoir plus

  • L'Allemagne accepte de vendre à Israël des bateaux lance-missiles

    En savoir plus

FRANCE

La France aux urnes pour départager François Hollande et Nicolas Sarkozy

Vidéo par France 3

Texte par Julien PEYRON

Dernière modification : 06/05/2012

Dimanche à 20h, les Français connaitront le nom de celui qui dirigera la France dans les cinq prochaines années. Quelque 46 millions d'électeurs sont appelés à choisir entre le président sortant Nicolas Sarkozy et le socialiste François Hollande.

Dimanche à 20 heures (GMT+2), la France connaîtra le nom de celui qui sera président de la République pour les cinq prochaines années. Près de 46 millions d'électeurs sont appelés aux urnes pour départager les deux finalistes : le candidat du Parti socialiste, François Hollande, et celui de l'UMP, Nicolas Sarkozy. Les deux hommes sont arrivés en tête du premier tour, disputé le 22 avril, avec respectivement 28,63 % et 27,18 % des voix.

François Hollande votera dans la matinée à Tulle, préfecture de la Corrèze, un département dont il est président du Conseil général. Pour sa part, Nicolas Sarkozy se rendra dans un bureau du XVIe arrondissement de Paris, où il réside.

François Hollande a voté à Tulle

Les Français d'outre-mer et de l'étranger ont, eux, déjà commencé à voter dès samedi. Mis en place en 2007, cette procédure de vote anticipé permet aux ultramarins et aux Français de l'étranger de voter avant que les premières estimations soient annoncées. Mais leurs résultats seront dévoilés au même moment que ceux de métropole, soit dimanche à 20 heures, même si, comme lors du premier tour, et malgré les interdictions, de premières estimations devraient circuler plus tôt sur Internet. En métropole, les bureaux de vote seront ouverts de 8 heures à 18 heures dans la plupart des communes et jusqu'à 19 heures ou 20 heures dans les grandes villes.

À qui profitera le report des voix ?

La campagne du second tour a été âpre et disputée. François Hollande et Nicolas Sarkozy ont cherché à glaner des voix auprès des électeurs s'étant portés sur les candidats non qualifiés pour le second tour, au premier rang desquels Marine Le Pen, qui a obtenu le 22 avril un score historique pour le Front national (17,90 %).

Les thèmes chers au FN - immigration, vote des étrangers, etc. - ont ainsi largement été débattu dans l'entre-deux tours, éclipsant peu à peu les problèmes liés à la dette publique et aux finances. L'affrontement d'idées a été tout particulièrement houleux lors de l'unique débat de la campagne, mercredi 2 mai, qui a été suivi par plus de 17 millions de téléspectateurs.

Devant ses électeurs très courtisés, la candidate du Front national a indiqué qu'elle voterait blanc au deuxième tour. Le candidat du MoDem, François Bayrou, a lui surpris les commentateurs politiques en annonçant qu'à titre personnel il voterait en faveur de François Hollande. Le candidat centriste s'est toutefois gardé de donner une consigne de vote à ses électeurs.

François Hollande et Nicolas Sarkozy scruteront avec attention les chiffres de la participation, qui doivent arriver au fur et à mesure de la journée. Au premier tour, 20% des électeurs n'étaient pas allés voter, une abstention supérieure à celle enregistrée lors de la précédente présidentielle de 2007.

Première publication : 05/05/2012

  • PRÉSIDENTIELLE FRANÇAISE

    Jour J pour le second tour de la présidentielle en outre-mer et en Amérique

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE FRANÇAISE

    La presse internationale hésite entre Dr François et Mr Hollande

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE FRANÇAISE

    En misant sur Hollande, François Bayrou cherche à assurer l'avenir du MoDem

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)