Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

  • Qui est Hervé Gourdel, l’otage français aux mains des jihadistes algériens ?

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "l’EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

FRANCE

La France aux urnes pour départager François Hollande et Nicolas Sarkozy

Vidéo par France 3

Texte par Julien PEYRON

Dernière modification : 06/05/2012

Dimanche à 20h, les Français connaitront le nom de celui qui dirigera la France dans les cinq prochaines années. Quelque 46 millions d'électeurs sont appelés à choisir entre le président sortant Nicolas Sarkozy et le socialiste François Hollande.

Dimanche à 20 heures (GMT+2), la France connaîtra le nom de celui qui sera président de la République pour les cinq prochaines années. Près de 46 millions d'électeurs sont appelés aux urnes pour départager les deux finalistes : le candidat du Parti socialiste, François Hollande, et celui de l'UMP, Nicolas Sarkozy. Les deux hommes sont arrivés en tête du premier tour, disputé le 22 avril, avec respectivement 28,63 % et 27,18 % des voix.

François Hollande votera dans la matinée à Tulle, préfecture de la Corrèze, un département dont il est président du Conseil général. Pour sa part, Nicolas Sarkozy se rendra dans un bureau du XVIe arrondissement de Paris, où il réside.

François Hollande a voté à Tulle

Les Français d'outre-mer et de l'étranger ont, eux, déjà commencé à voter dès samedi. Mis en place en 2007, cette procédure de vote anticipé permet aux ultramarins et aux Français de l'étranger de voter avant que les premières estimations soient annoncées. Mais leurs résultats seront dévoilés au même moment que ceux de métropole, soit dimanche à 20 heures, même si, comme lors du premier tour, et malgré les interdictions, de premières estimations devraient circuler plus tôt sur Internet. En métropole, les bureaux de vote seront ouverts de 8 heures à 18 heures dans la plupart des communes et jusqu'à 19 heures ou 20 heures dans les grandes villes.

À qui profitera le report des voix ?

La campagne du second tour a été âpre et disputée. François Hollande et Nicolas Sarkozy ont cherché à glaner des voix auprès des électeurs s'étant portés sur les candidats non qualifiés pour le second tour, au premier rang desquels Marine Le Pen, qui a obtenu le 22 avril un score historique pour le Front national (17,90 %).

Les thèmes chers au FN - immigration, vote des étrangers, etc. - ont ainsi largement été débattu dans l'entre-deux tours, éclipsant peu à peu les problèmes liés à la dette publique et aux finances. L'affrontement d'idées a été tout particulièrement houleux lors de l'unique débat de la campagne, mercredi 2 mai, qui a été suivi par plus de 17 millions de téléspectateurs.

Devant ses électeurs très courtisés, la candidate du Front national a indiqué qu'elle voterait blanc au deuxième tour. Le candidat du MoDem, François Bayrou, a lui surpris les commentateurs politiques en annonçant qu'à titre personnel il voterait en faveur de François Hollande. Le candidat centriste s'est toutefois gardé de donner une consigne de vote à ses électeurs.

François Hollande et Nicolas Sarkozy scruteront avec attention les chiffres de la participation, qui doivent arriver au fur et à mesure de la journée. Au premier tour, 20% des électeurs n'étaient pas allés voter, une abstention supérieure à celle enregistrée lors de la précédente présidentielle de 2007.

Première publication : 05/05/2012

  • PRÉSIDENTIELLE FRANÇAISE

    Jour J pour le second tour de la présidentielle en outre-mer et en Amérique

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE FRANÇAISE

    La presse internationale hésite entre Dr François et Mr Hollande

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE FRANÇAISE

    En misant sur Hollande, François Bayrou cherche à assurer l'avenir du MoDem

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)