Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un Mozart social-libéral à Bercy"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Si j'abandonne, tout s'effondre"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gouvernement Valls II : remaniement ou reniement ?

En savoir plus

DÉBAT

Gouvernement Valls II : le bon choix ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Macron, l'anti-Montebourg à Bercy

En savoir plus

SUR LE NET

« L’Ice Bucket Challenge » détourné par un acteur américain

En savoir plus

SUR LE NET

Le convoi russe en Ukraine : pourquoi et pour qui ?

En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • Emmanuel Macron, un ex-banquier touche-à-tout à Bercy

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Vidéo : Lalish, capitale spirituelle et dernier refuge des Yazidis d'Irak

    En savoir plus

  • En images : les ministres du gouvernement Valls II

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Porto élimine Lille, reversé en Ligue Europa

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza après sept semaines de guerre entre Israël et le Hamas

    En savoir plus

  • Transferts : Samuel Eto’o signe à Everton

    En savoir plus

  • Rencontre Poutine - Porochenko : "Le sort du monde se joue à Minsk"

    En savoir plus

  • Pictet, une importante banque suisse, publie ses premiers résultats depuis 209 ans

    En savoir plus

  • Aaron Sofer, un étudiant juif américain, porté disparu en Israël

    En savoir plus

  • Liga : Munir El Haddadi, la nouvelle perle du Barça

    En savoir plus

  • Mineurs, lieux publics... l'OMS prend position contre la e-cigarette

    En savoir plus

FRANCE

La participation en hausse par rapport au premier tour

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Julien PEYRON

Dernière modification : 06/05/2012

La participation s'établissait à 71,96 % à 17 heures (GMT+2). Un taux supérieur à celui du premier tour, le 22 avril, à la même heure (70,59 %), mais nettement inférieur à celui de la présidentielle de 2007 (75,11 %).

Le taux de participation atteignait 71,96 % dimanche 6 mai à 17 heures en métropole pour le second tour de l'élection présidentielle, selon le ministère de l'Intérieur. Un score inférieur à celui du second tour de la précédente présidentielle à la même heure (75,11 %), mais supérieur de plus d'un point par rapport au premier tour le 22 avril dernier (75,11 %). Si cette tendance se maintient, la participation devrait s'établir autour de 81 %, un taux conforme aux prévisions délivrées ces derniers jours par les instituts de sondage. 

Les anciens candidats à la présidentielle ont voté
Par rapport à 2007, la participation est en net recul dans de nombreuses régions, notamment en Ile-de-France, dans le Nord et en Paca (Provence Alpes Côte d'azur). Elle est par contre en hausse dans le sud-ouest (Landes, Pyrénées-Atlantiques, Hautes-Pyrénées, Gers, Ariège) et dans certaines région du centre (Allier, Cher).
 
Hollande a voté à Tulle, Sarkozy dans le XVIe
 
Tous ces chiffres vont être suivis avec attention jusqu'à 20 heures (GMT+2), heure à laquelle la France connaîtra le nom de celui qui sera président de la République pour les cinq prochaines années. Près de 46 millions d'électeurs doivent départager les deux finalistes : le candidat du Parti socialiste, François Hollande, et celui de l'UMP, Nicolas Sarkozy. Les deux hommes sont arrivés en tête du premier tour, disputé le 22 avril, avec respectivement 28,63 % et 27,18 % des voix.
 
François Hollande a voté dans la matinée à Tulle, préfecture de la Corrèze, un département dont il est président du Conseil général. Pour sa part, Nicolas Sarkozy s'est lui rendu dans un bureau du XVIe arrondissement de Paris, où il réside.
 
Les Français d'outre-mer et de l'étranger ont, eux, voté samedi. Mis en place en 2007, cette procédure de vote anticipé permet aux ultramarins et aux Français de l'étranger de se prononcer avant que les premières estimations soient annoncées. Mais leurs résultats seront dévoilés au même moment que ceux de métropole, même si, comme lors du premier tour, et malgré les interdictions, de premières estimations devraient circuler plus tôt sur Internet

À qui profitera le report des voix ?

Selon les électeurs, la campagne a été dominée par la crise économique

La campagne du second tour a été âpre et disputée. François Hollande et Nicolas Sarkozy ont cherché à glaner des voix auprès des électeurs s'étant portés sur les candidats non qualifiés pour le second tour, au premier rang desquels Marine Le Pen, qui a obtenu le 22 avril un score historique pour le Front national (17,90 %).

Les thèmes chers au FN - immigration, vote des étrangers, etc. - ont ainsi largement été débattu dans l'entre-deux tours, éclipsant peu à peu les problèmes liés à la dette publique et aux finances. L'affrontement d'idées a été tout particulièrement houleux lors de l'unique débat de la campagne, mercredi 2 mai, qui a été suivi par plus de 17 millions de téléspectateurs.

Devant ses électeurs très courtisés, la candidate du Front national a indiqué qu'elle voterait blanc au deuxième tour. Le candidat du MoDem, François Bayrou, a lui surpris les commentateurs politiques en annonçant qu'à titre personnel il voterait en faveur de François Hollande. Le candidat centriste s'est toutefois gardé de donner une consigne de vote à ses électeurs.

 

Première publication : 06/05/2012

  • PRÉSIDENTIELLE FRANÇAISE

    Revivez l'élection de François Hollande sur notre liveblogging

    En savoir plus

  • PRÉSIDIENTIELLE FRANÇAISE

    La France aux urnes pour départager François Hollande et Nicolas Sarkozy

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE FRANÇAISE

    S'il est élu, François Hollande devrait s'entretenir dès dimanche soir avec Angela Merkel

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)