Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Chine : la croissance ralentit à 7,4% au premier trimestre

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Dans l'ombre de Bouteflika"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Nigéria face à Boko Haram

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ali Benflis répond aux attaques d’Abdelaziz Bouteflika

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Booty Looting", un pillage chorégraphié de Wim Vandekeybus

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Bras de fer entre Washington et Téhéran autour d’un ambassadeur

En savoir plus

SUR LE NET

San Francisco : une nouvelle agression liée aux Google Glass

En savoir plus

FOCUS

Les Taïwanais divisés vis-à-vis de la Chine

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Cuisine durable

En savoir plus

  • En images : des centaines de disparus après le naufrage d’un ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine : "L'Ukraine est au bord de la guerre civile"

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

  • Coupe d'Espagne : une finale Barcelone-Madrid sans Ronaldo

    En savoir plus

  • La justice indienne reconnaît l’existence d’un troisième genre

    En savoir plus

  • Kiev passe à l'offensive contre les pro-russes dans l'Est

    En savoir plus

  • Ali Benflis : "La présidence à vie en Algérie, c’est terminé"

    En savoir plus

  • Les prisonniers d'Abou Ghraib transférés face à la menace djihadiste

    En savoir plus

  • Des travaux d'intérêt général pour Silvio Berlusconi

    En savoir plus

  • Vidéo : Yasmina Khadra appelle les Algériens à "chasser" le régime

    En savoir plus

  • Réforme des régions : la Bourgogne et la Franche-Comté sur la voie de la fusion

    En savoir plus

  • Reportage : à Horlivka, les insurgés s'emparent des bâtiments officiels

    En savoir plus

  • Un an après les attentats, Boston rend hommage à ses victimes

    En savoir plus

  • L'incendie de Valparaiso pourrait encore durer plusieurs jours

    En savoir plus

  • Hillsborough : 25 ans après, Liverpool demande toujours justice pour les victimes

    En savoir plus

EUROPE

Présidentielle : Boris Tadic et le nationaliste Nikolic au second tour

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/05/2012

Le président sortant pro-européen Boris Tadic (photo) et le nationaliste populiste Tomislav Nikolic, au coude à coude, s'affronteront au second tour de la présidentielle le 20 mai, tandis qu'aux législatives le parti de Nikolic arrive en tête.

AFP - Le pro-européen Boris Tadic et le nationaliste populiste Tomislav Nikolic s'affronteront au second tour de la présidentielle le 20 mai, alors que le parti de ce dernier arrive en tête des législatives serbes de dimanche sans obtenir la majorité absolue.

Le président sortant Boris Tadic a obtenu 26,8% de voix et son opposant 25,6%, selon des estimations à l'issue des élections générales tenues dimanche présentées par CESID, un organisme indépendant qui surveille le scrutin.

En revanche, aux élections législatives, le Parti serbe du progrès (SNS) de M. Nikolic et ses alliés ont obtenu 24,7% de voix devant la coalition formée autour du Parti démocratique (DS) de M. Tadic 23,2%, selon la même source.

En troisième position avec 16,6% de voix, arrive le Parti socialiste (SPS) de l'actuel ministre de l'Intérieur, Ivica Dacic, membre de la coalition gouvernementale sortante.

Tout comme lors des précédentes élections de 2008, M. Dacic qui en quatre ans a doublé le score de son parti, jouera le rôle de faiseur de rois.

Selon des analystes, le parti de M. Dacic devrait de nouveau soutenir celui de Boris Tadic dans la formation du gouvernement, à condition que ce dernier remporte le second tour de la présidentielle.

"Nous ne savons pas encore qui sera le prochain président, mais on sait qui sera le nouveau Premier ministre", a dit M. Dacic en faisant référence à sa propre personne, après l'annonce des résultats.

M. Dacic a précisé que le premier parti avec lequel il discutera de la formation du nouveau gouvernement sera celui de M. Tadic.

Des résultats officiels portant sur le décompte des voix dans seulement 7,8% des quelque 8.000 bureaux de vote, confirment la tendance aux législatives ainsi que la tenue d'un deuxième tour entre les deux hommes.

La Commission électorale centrale a jusqu'à jeudi pour annoncer les résultats définitifs.

"Je suis convaincu de remporter le deuxième tour. Nous allons conduire rapidement la Serbie vers l'intégration européenne", a dit M. Tadic pour qui "le nouveau gouvernement sera décidé après le résultat de la présidentielle".

Se montrant aussi confiant dans sa propre victoire, M. Nikolic a assuré vouloir "entamer dès demain des discussions sur la formation du gouvernement" autour de son parti.

Jadis allié à l'ex-homme fort de Serbie, Slobodan Milosevic, M. Nikolic - reconverti en pro-européen après avoir longtemps contesté une telle option pour son pays - a capitalisé notamment sur le mécontentement grandissant de la population frappée par la crise économique.

Pour la première fois depuis l'éclatement de la Yougoslavie au début des années 1990, les enjeux économiques ont dominé les débats, preuve de la préoccupation générale dans un pays où l'économie devait stagner en 2012 et confronté à un chômage record de 24%.

Durant la campagne, M. Tadic, qui a conduit la Serbie, isolée politiquement et économiquement dans les années 1990, au seuil de l'Union européenne, a invité ses compatriotes à décider s'ils voulaient "poursuivre les changements et le développement" en lui accordant un dernier mandat présidentiel de cinq ans.

L'indépendance du Kosovo, proclamée en 2008, et que Belgrade refuse de reconnaître, jadis sujet central durant les campagnes électorales, a été reléguée au second plan.

Plus de 6,7 millions d'électeurs étaient appelés aux urnes et le taux de participation a été d'environ 59%.

 

Première publication : 06/05/2012

  • SERBIE

    Le président Boris Tadic démissionne neuf mois avant la fin de son mandat

    En savoir plus

  • UNION EUROPÉENNE

    La Serbie décroche le statut de candidat à l'Union européenne

    En savoir plus

  • UNION EUROPÉENNE

    La Serbie franchit un pas supplémentaire vers son intégration dans l'UE

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)