Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : le camp d'Ali Bongo répond aux attaques de Jean Ping

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les français de l'armée israélienne

En savoir plus

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : une communauté en proie aux persécutions

En savoir plus

FOCUS

Pakistan : Ahmadie, une communauté menacée "au pays des purs"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Best Of de l'été - l'enfer d'une prison grecque et un hôpital sous les bombes au Soudan

En savoir plus

DÉBAT

La Libye s'enfonce dans le chaos

En savoir plus

#ActuElles

Une femme imam ? Oui, c'est possible en Chine!

En savoir plus

#ActuElles

Riches Émiratis cherchent épouses indiennes pour un mois

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH17 en Ukraine : l'enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

  • Après l'Union européenne, les États-Unis sanctionnent à leur tour la Russie

    En savoir plus

  • Gaza, entre bombardements et espoirs déçus de trêve

    En savoir plus

  • Quand la solidarité avec les chrétiens d'Irak rime avec ن

    En savoir plus

  • L'"oiseau" qui murmurait à l'oreille de Maduro que Chavez "est heureux"

    En savoir plus

  • Infographie : le virus Ebola se répand en Afrique de l'Ouest

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Medhi Nemmouche livré à la Belgique

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice décidera vendredi d'un aménagement de peine

    En savoir plus

  • Fonds “vautours” : l’Argentine à la veille d’un nouveau défaut de paiement

    En savoir plus

  • La France s'apprête à évacuer ses ressortissants de Libye

    En savoir plus

  • Vidéo : le principal hôpital de Gaza touché par des bombardements

    En savoir plus

  • Le parquet de Paris dément avoir ouvert une enquête sur la campagne de Sarkozy

    En savoir plus

  • Vidéo : le tourisme au secours des gorilles du Rwanda

    En savoir plus

  • Incendie à l'aéroport de Tripoli : des canadairs italiens arrivent en renfort

    En savoir plus

  • À Gaza, Israël s’attaque aux symboles du Hamas

    En savoir plus

  • Vidéo : la chute du vol AH5017 a été "vertigineuse", selon Ouagadougou

    En savoir plus

  • Un maire FN devant la justice pour avoir repeint une œuvre en bleu

    En savoir plus

EUROPE

Présidentielle : Boris Tadic et le nationaliste Nikolic au second tour

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/05/2012

Le président sortant pro-européen Boris Tadic (photo) et le nationaliste populiste Tomislav Nikolic, au coude à coude, s'affronteront au second tour de la présidentielle le 20 mai, tandis qu'aux législatives le parti de Nikolic arrive en tête.

AFP - Le pro-européen Boris Tadic et le nationaliste populiste Tomislav Nikolic s'affronteront au second tour de la présidentielle le 20 mai, alors que le parti de ce dernier arrive en tête des législatives serbes de dimanche sans obtenir la majorité absolue.

Le président sortant Boris Tadic a obtenu 26,8% de voix et son opposant 25,6%, selon des estimations à l'issue des élections générales tenues dimanche présentées par CESID, un organisme indépendant qui surveille le scrutin.

En revanche, aux élections législatives, le Parti serbe du progrès (SNS) de M. Nikolic et ses alliés ont obtenu 24,7% de voix devant la coalition formée autour du Parti démocratique (DS) de M. Tadic 23,2%, selon la même source.

En troisième position avec 16,6% de voix, arrive le Parti socialiste (SPS) de l'actuel ministre de l'Intérieur, Ivica Dacic, membre de la coalition gouvernementale sortante.

Tout comme lors des précédentes élections de 2008, M. Dacic qui en quatre ans a doublé le score de son parti, jouera le rôle de faiseur de rois.

Selon des analystes, le parti de M. Dacic devrait de nouveau soutenir celui de Boris Tadic dans la formation du gouvernement, à condition que ce dernier remporte le second tour de la présidentielle.

"Nous ne savons pas encore qui sera le prochain président, mais on sait qui sera le nouveau Premier ministre", a dit M. Dacic en faisant référence à sa propre personne, après l'annonce des résultats.

M. Dacic a précisé que le premier parti avec lequel il discutera de la formation du nouveau gouvernement sera celui de M. Tadic.

Des résultats officiels portant sur le décompte des voix dans seulement 7,8% des quelque 8.000 bureaux de vote, confirment la tendance aux législatives ainsi que la tenue d'un deuxième tour entre les deux hommes.

La Commission électorale centrale a jusqu'à jeudi pour annoncer les résultats définitifs.

"Je suis convaincu de remporter le deuxième tour. Nous allons conduire rapidement la Serbie vers l'intégration européenne", a dit M. Tadic pour qui "le nouveau gouvernement sera décidé après le résultat de la présidentielle".

Se montrant aussi confiant dans sa propre victoire, M. Nikolic a assuré vouloir "entamer dès demain des discussions sur la formation du gouvernement" autour de son parti.

Jadis allié à l'ex-homme fort de Serbie, Slobodan Milosevic, M. Nikolic - reconverti en pro-européen après avoir longtemps contesté une telle option pour son pays - a capitalisé notamment sur le mécontentement grandissant de la population frappée par la crise économique.

Pour la première fois depuis l'éclatement de la Yougoslavie au début des années 1990, les enjeux économiques ont dominé les débats, preuve de la préoccupation générale dans un pays où l'économie devait stagner en 2012 et confronté à un chômage record de 24%.

Durant la campagne, M. Tadic, qui a conduit la Serbie, isolée politiquement et économiquement dans les années 1990, au seuil de l'Union européenne, a invité ses compatriotes à décider s'ils voulaient "poursuivre les changements et le développement" en lui accordant un dernier mandat présidentiel de cinq ans.

L'indépendance du Kosovo, proclamée en 2008, et que Belgrade refuse de reconnaître, jadis sujet central durant les campagnes électorales, a été reléguée au second plan.

Plus de 6,7 millions d'électeurs étaient appelés aux urnes et le taux de participation a été d'environ 59%.

 

Première publication : 06/05/2012

  • SERBIE

    Le président Boris Tadic démissionne neuf mois avant la fin de son mandat

    En savoir plus

  • UNION EUROPÉENNE

    La Serbie décroche le statut de candidat à l'Union européenne

    En savoir plus

  • UNION EUROPÉENNE

    La Serbie franchit un pas supplémentaire vers son intégration dans l'UE

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)