Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Kenya : le gouvernement dissout le comité olympique

En savoir plus

LE DÉBAT

France - arrêtés anti-burkini : une dérive politique ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

France - arrêtés anti-burkini : une dérive politique ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Disparition de Sonia Rykiel, femme libre et "reine du tricot"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping : "Ali Bongo est incapable de diriger le Gabon"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ali Bongo : "L’opposition ne parle que de mon acte de naissance"

En savoir plus

FOCUS

Allemagne : la politique migratoire de Merkel pèse dans la campagne pour les régionales

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Destruction des mausolées de Tombouctou : 9 à 11 ans de prison requis contre Ahmad Al Mahdi

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Ville morte en RDC" : une mobilisation inégale dans le pays

En savoir plus

FRANCE

S'il est élu, François Hollande devrait s'entretenir dès dimanche soir avec Angela Merkel

Texte par Dépêche

Dernière modification : 06/05/2012

D'après Jean-Marc Ayrault, conseiller spécial de François Hollande, si le candidat socialiste est élu, il devrait avoir ses premiers échanges avec la chancelière allemande dans la soirée sur la question du redressement de l'Europe.

AFP - François Hollande, s'il est élu président, devrait avoir un échange avec la chancelière allemande Angela Merkel dès dimanche soir, a indiqué son conseiller spécial, Jean-Marc Ayrault, député-maire socialiste de Nantes.

M. Ayrault, qui s'exprimait après avoir voté, a souligné qu'en tant que "conseiller spécial" il avait été "très attentif à la question des relations franco-allemandes, parce que ça va compter tout de suite".

"Dès ce soir je pense, si François Hollande est élu président de la République, il

Selon les électeurs, la campagne a été dominée par la crise économique

échangera avec la chancelière d'Allemagne parce qu'il y a là la clé du redressement de l'Europe, de la réorientation de l'Europe dans le sens de la croissance, dans le sens de la compétitivité, de la protection", a-t-il déclaré aux journalistes, à l'école élémentaire de la Fraternité à Nantes.

"Sur ce sujet-là, je me suis investi beaucoup parce que je pense qu'il y a une partie des problèmes de la France et de l'Europe qui dépendent des décisions très importantes qui seront prises", a-t-il ajouté.

Interrogé sur ses chances d'accéder à Matignon en cas de victoire de François Hollande ainsi qu'une rumeur persistante le soutient depuis plusieurs semaines, il a botté en touche: "Ce n'est pas la peine de spéculer, laissons les Français se prononcer sereinement, nous sommes le 6 mai 2012 et j'espère que ce sera ce soir le début d'une autre histoire".

Il a déclaré avoir "bien vécu cette campagne". "Je suis serein, toujours avec un petit stress qui nous anime le jour d'une élection parce qu'on n'est jamais sûr du résultat à l'avance", a-t-il déclaré.

Très détendu, accompagné de son épouse Brigitte ainsi que d'une de ses filles et d'un de ses petit-fils, Jean-Marc Ayrault a serré les mains des électeurs présents et de son principal opposant de droite, François Pinte, président de l'UMP de Loire-Atlantique, qui votait au même endroit.

Première publication : 06/05/2012

  • PRÉSIDENTIELLE FRANÇAISE

    La participation en hausse par rapport au premier tour

    En savoir plus

  • PRÉSIDIENTIELLE FRANÇAISE

    La France aux urnes pour départager François Hollande et Nicolas Sarkozy

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE FRANÇAISE

    En misant sur Hollande, François Bayrou cherche à assurer l'avenir du MoDem

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)