Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DUEL DE L’ÉCO

Loi Travail : le gouvernement ira-t-il jusqu'au bout ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Brésil : WhatsApp bloqué pendant 72h

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Alep sous les bombes, un compte twitter pour informer

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'interminable chaos irakien"

En savoir plus

LE DÉBAT

Syrie : Alep, ville martyre, symbole d'une guerre sans fin (partie 1)

En savoir plus

LE DÉBAT

Syrie : Alep, ville martyre, symbole d'une guerre sans fin (partie 2)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Les yeux d'la tête" : les rois de la fête sortent un nouvel album

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Faut-il céder à la rue ?"

En savoir plus

FOCUS

Le Liban, victime collatérale du conflit entre l’Arabie Saoudite et le Hezbollah

En savoir plus

FRANCE

Le taux de participation à la mi-journée s'établit à 30,66 %

Dernière modification : 06/05/2012

La participation au second tour de la présidentielle était de 30,66 % à midi. Si ce taux est en hausse de plus de deux points par rapport au premier tour le 22 avril, il reste inférieur à celui de 2007 qui était de 34,11 % à la même heure.

AFP - Le taux de participation atteignait 30,66% dimanche à midi en métropole pour le deuxième tour de l'élection présidentielle, selon le ministère de l'Intérieur, en baisse de plus de trois points par rapport à 2007 (34%), mais en hausse de plus de deux points par rapport au 1er tour le 22 avril dernier (28,29%).

Si cette tendance se confirmait, elle devrait aboutir à un niveau de participation autour de 80%, moins élevé qu'au deuxième tour de 2007 (83,97%) mais plus haut qu'au 1er tour il y a deux semaines (79,47%).

A Paris, la participation est nettement en recul par rapport au deuxième tour de l'élection présidentielle de 2007: 23,81%, contre 29,25% il y a cinq ans, a annoncé la préfecture. Mais elle est en progrès si l'on compare au 1er tour 2012 (21,68%).

Nicolas Sarkozy attendu à 11h30 dans son bureau de vote (XVIe arrond.)



En Ile-de-France, seule la Seine-et-Marne a davantage voté dimanche matin qu'il y a cinq ans (30,61%, contre 28,31%). Dans tous les autres départements franciliens, la participation est inférieure à 30%, avec un recul très marqué dans le Val-d'Oise (18,86%, -9 points) et les Hauts-de-Seine (25,61%, -6 points), département dont Nicolas Sarkozy a longtemps été l'élu.

L'afflux aux urnes dans la matinée a été nettement moins fort qu'il y a cinq ans dans le département de François Hollande, la Corrèze, où la baisse atteint neuf points.

Dans la région PACA, la participation recule deux points par rapport à 2007 (32,60% contre 34,86%). Cette baisse est plus forte dans les Alpes-Maritimes (31,59%, -4 points) que dans les Bouches-du-Rhône: 30,76%, en retrait d'un peu plus d'un point.

Dans la partie nord du pays, la chute atteint neuf points dans le département du Nord (27,9%), mais le taux est stable dans le Pas-de-Calais (25,76%).

Participation en recul aussi en Picardie, plus ou moins fort selon les départements. Même chose en Bourgogne.

On a également moins voté dans les départements très peuplés du Rhône (32,45%, -4 points) et de Haute-Garonne (30,62%, -3).

Se signalent au contraire par une participation plus forte qu'il y a cinq ans les Landes, les Pyrénées-Atlantiques, l'Allier, le Cher et l'Indre, l'Ariège, les Hautes-Pyrénées et le Gers (quatre points de plus chacun).


 

Première publication : 06/05/2012

  • PRÉSIDIENTIELLE FRANÇAISE

    La France aux urnes pour départager François Hollande et Nicolas Sarkozy

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE FRANÇAISE

    En misant sur Hollande, François Bayrou cherche à assurer l'avenir du MoDem

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE FRANÇAISE

    La presse internationale hésite entre Dr François et Mr Hollande

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)