Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Massacre de Thiaroye : une histoire toujours controversée, 70 ans après

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Réunion de l'Opep sous haute pression

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Hollande est-il Vert ?"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Tamir Rice, 12 ans, abattu pour avoir joué avec son pistolet factice"

En savoir plus

SUR LE NET

La communauté afro-américaine appelée au boycott du "Black Friday"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Nouvelle affaire d'enlèvement au Mexique : la mère d'une victime témoigne

En savoir plus

DÉBAT

Faut-il s'inquiéter de la chute du prix du baril ?

En savoir plus

DÉBAT

Sommet de la francophonie : la langue française a-t-elle encore un avenir ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

En Israël, les ventes d'armes à feu en forte hausse

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 09/05/2012

Réactions des blogueurs étrangers à l’élection de François Hollande

Les blogueurs étrangers réagissent à l’élection de François Hollande en France. Le sélectionneur de l’équipe de football d’Angleterre est victime de nombreuses moqueries. Et Harvard et le MIT proposent des cours gratuits en ligne.

Réactions des blogueurs étrangers à l’élection de François Hollande


« Un désastre pour l’Europe », voici comment le blogueur britannique John Ward qualifie la victoire du socialiste François Hollande à l’élection présidentielle française. Cet ancien politicien local considère en effet que l’arrivée au pouvoir de la gauche va précipiter la fin de l’euro et entraîner une crise politique à l'échelle européenne à laquelle la Grande-Bretagne ferait mieux de se préparer.

Le choix des Français devrait donc peser sur le destin de l’Union européenne. C’est également l’avis de Kemal Derviş. Dans un article publié sur le site du Brookings Institute de Washington, cet économiste estime ainsi que le refus, en France, de l’austérité comme solution à la crise pourrait inspirer d’autres Etats-membres et inciter l’Europe à réinventer son modèle social.

De son côté, le journaliste béninois Marcus Boni Teiga espère que la présidence Hollande ouvrira un nouveau chapitre dans les relations franco-africaines. Dans cet article mis en ligne sur le site Slate Afrique, il affirme que le continent noir a été stigmatisé ces cinq dernières années sur des questions comme l’immigration. Et il dit attendre du nouveau président français qu’il œuvre pour le respect de la démocratie, de la justice et des droits de l’homme en Afrique.

Et sur son blog, le reporter chinois Zheng Ruolin s’interroge également sur la politique étrangère que mènera désormais l’Élysée, un thème qui, à ses yeux, n’a été que très peu abordé lors de la campagne. Il considère que François Hollande a peu d’expérience en la matière et ne devrait donc pas opérer de véritable rupture même si selon lui, le nouveau président pourrait prochainement prendre des mesures symboliques, comme le retrait des troupes françaises d’Afghanistan.

 

Tendance du jour sur les réseaux sociaux

Le nom du nouveau président français est bien sur aussi un des sujets les plus discutés sur les réseaux sociaux par les internautes du pays depuis l’annonce de son élection dimanche soir. Et si les Français sont nombreux à se féliciter de la victoire du candidat socialiste et à attendre avec impatience la passation de pouvoir officielle prévue le 15 mai, certains utilisateurs du web s’interrogent néanmoins sur la politique qu’adoptera à l’avenir le chef de l’Etat. Des questions qui portent sur des sujets variés comme la place du numérique en France, la gestion de la crise ou encore le nom de son futur Premier ministre et qui offrent des pistes concernant quelques-uns des chantiers qui attendent François Hollande.

 

Angleterre : Roy Hodgson moqué de toutes parts

Le nouveau sélectionneur de l’équipe anglaise de football, Roy Hodgson, fait l’objet de nombreuses moqueries depuis l’annonce officielle de sa nomination à ce poste la semaine dernière. Des plaisanteries concernant ses problèmes d’élocution ou encore son physique qui suscitent de vives réactions en ligne.

Le quotidien britannique « The Sun » a ainsi été parmi les premiers à se moquer ouvertement du sélectionneur anglais en publiant en première page du journal, mardi dernier, une fausse citation du sélectionneur anglais revisitée pour rappeler qu’il parle avec un cheveu sur la langue. Une initiative qui n’a pas tardé à créer la polémique sur la Toile locale, de nombreux internautes estimant qu’il s’agissait d’une plaisanterie d’un goût plus que douteux. Pour beaucoup d’entre eux, le bilan d’Hodgson à la tête des différentes équipes qu’il a entraîné au cours de sa carrière mérite en effet qu’on lui accorde plus de respect ou en tout cas qu’on ne focalise pas son attention sur un banal problème d’élocution.

Et pour faire part de leur désapprobation face à cette une jugée cruelle et apporter leur soutien au nouveau sélectionneur, les internautes anglais sont également invités à utiliser les mots clés « I support Roy » sur Twitter. Objectif affiché : montrer que la majorité des amateurs de football est derrière l’entraîneur de l’équipe nationale.

Une polémique qui n’a cependant pas empêché certains esprits moqueurs de poursuivre leurs attaques en ligne contre Roy Hodgson. Après s’en être pris à son problème d’élocution, des utilisateurs du web se sont amusé à mettre en avant la ressemblance physique supposée du sélectionneur avec une chouette. De multiples photo-montages et autres dessins comme ceux-ci comparant Hodgson à un volatile ont ainsi rapidement fait leur apparition sur la Toile et sont depuis largement relayés par les internautes du pays.

 

Des cours gratuits de Harvard et du MIT sur Internet

Deux des universités les plus prestigieuses des Etats-Unis vont prochainement offrir des cours gratuits en ligne. Harvard et le Massachusetts Institute of Technology ont en effet conclu un partenariat de 60 millions de dollars pour développer edX, une plateforme d’apprentissage sur Internet. Un site qui proposera vidéos, forums de discussion et laboratoires virtuels aux internautes inscrits. Les premiers cours devraient être dispensés à partir du mois de septembre et d’autres universités ont été invitées à rejoindre le projet.

 

Vidéo du jour

CDZA, un trio de musiciens, propose dans cette vidéo baptisée « History of Whistling » une rétrospective étonnante de 100 ans de musique en sifflant. 26 morceaux ayant marqué leur époque sont ainsi repris par les trois artistes en un peu plus de 3 minutes dans ce clip récemment mis en ligne.


 

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

27/11/2014 Réseaux sociaux

La communauté afro-américaine appelée au boycott du "Black Friday"

Au sommaire de cette édition : aux États-Unis, la communauté noire est invitée à boycotter la journée du "Black Friday" ("vendredi noir"); un compte Twitter raconte le quotidien...

En savoir plus

26/11/2014 Réseaux sociaux

Ferguson : le web réagit à l'annonce du grand jury

Au sommaire de cette édition : la Toile américaine dénonce la décision du grand jury dans l’affaire Michael Brown; le suicide d’une infirmière en Inde indigne les internautes; et...

En savoir plus

25/11/2014 Réseaux sociaux

La Toile réagit à la mort d'un jeune garçon aux États-Unis

Au sommaire de cette édition : les internautes américains expriment leur émotion après la mort d’un garçon de 12 ans; la Toile sri lankaise se prépare pour la présidentielle de...

En savoir plus

24/11/2014 Réseaux sociaux

Un livre sur la poupée Barbie indigne la Toile américaine

Au sommaire de cette édition : un livre sur la poupée Barbie suscite la polémique aux Etats-Unis; l’omniprésence de personnes costumées à Time Square indispose la mairie de New...

En savoir plus

22/11/2014 Réseaux sociaux

Les drones, des jouets qui peuvent être dangereux

Depuis le mois dernier, une vingtaine de survols illégaux de centrales nucléaires par des drones ont été comptabilisés en France, sans que les coupables soient arrêtés. Pour les...

En savoir plus