Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

EXPRESS ORIENT

Arabie saoudite : le temps du changement

En savoir plus

DÉBAT

Loi sur le renseignement : sécurité ou liberté ?

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle au Burundi : le risque de déstabilisation

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Renseignement : une loi qui inquiète

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Budget britannique : to cut or not to cut?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'Iran fait la chasse aux coupes de cheveux "sataniques""

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burundi : un haut responsable en fuite dénonce un "coup d'État"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'amour fait songer, vivre et croire"

En savoir plus

FOCUS

Finlande : les populistes au gouvernement?

En savoir plus

FRANCE

Cécile Duflot quittera son poste de secrétaire nationale d'EELV le 22 juin

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/05/2012

Après 10 ans à la tête des Verts puis d'Europe Écologie-Les Verts, Cécile Duflot a annoncé qu'elle quittera son poste de secrétaire nationale le 22 juin. Pascal Durand, actuel porte-parole du parti écologiste, est favori pour lui succéder.

AFP - Cécile Duflot a annoncé lundi qu'elle quitterait son poste de secrétaire nationale d'Europe Ecologie-Les Verts le 22 juin, date à laquelle un nouveau patron d'EELV sera désigné par le Conseil fédéral (parlement) du parti.

Les législatives seront "mon dernier combat" comme patronne d'EELV, "j'y mettrai toutes mes forces" et "le 22 juin, ce sera quelqu'un d'autre", a dit à la presse la candidate aux législatives à Paris et possible future ministre, après son discours devant le Conseil fédéral d'EELV réuni à Créteil. Pascal Durand, actuel porte-parole d'EELV, est favori pour lui succéder.

A 37 ans, Mme Duflot a passé 10 ans dans la direction des Verts puis d'EELV. Elle avait été élue plus jeune secrétaire nationale des Verts dans un total anonymat en décembre 2006.

Devant le Conseil fédéral d'EELV, Mme Duflot avait, dans son discours, déclaré que son mandat serait "terminé, je l'espère dans quelques semaines, le 17 juin". "Les femmes en politique ont toujours le même défaut, elles sont soit trop inconstantes, soit trop ambitieuses", a-t-elle ironisé, soulignant que la politique n'est "jamais l'affaire d'un seul ou d'une seule".

Face à la presse quelques minutes plus tard, elle a affirmé qu'elle ne serait plus secrétaire nationale du parti à compter du 22 juin, qu'elle soit ou pas élue députée à l'Assemblée nationale le 17 juin, lors du deuxième tour des législatives.

"Si on gagne le 17 juin avec une majorité de gauche et écologiste, je n'aurai aucun regret", a-t-elle déclaré, espérant partir "sans être devenue cynique ni aigrie!". Mais quoi qu'il arrive, "le 22 juin, ce sera quelqu'un d'autre" à la tête d'EELV.

"Tout le monde ne s'accroche pas à son poste à vie, je dis moi-même au suivant!", a-t-elle conclu, disant son "sentiment du devoir accompli".

Première publication : 07/05/2012

  • DIAPORAMA SONORE

    Éva Joly : "Le débat présidentiel a été dévoyé par des sujets xénophobes"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Eva Joly fâche le PS et une partie d'Europe-Écologie les Verts

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le PS et les écologistes réaccordent leurs violons sur l'avenir de la filière Mox

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)