Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

EUROPE

Sans surprise, l'ex-président Medvedev confirmé au poste de Premier ministre

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/05/2012

Au lendemain du départ de Dmitri Medvedev en tant que président de la Russie, la Douma, chambre basse du Parlement, a suivi la recommandation de Vladimir Poutine et confirmé la nomination de l'ancien chef d'État au poste de Premier ministre.

AFP - La Douma russe a confirmé mardi Dmitri Medvedev au poste de Premier ministre au lendemain de son départ du Kremlin, entérinant ainsi la permutation de postes avec Vladimir Poutine.
              
M. Medvedev a obtenu le soutien de 299 députés sur les 450 que compte la chambre basse du Parlement russe.
              
"Je vous remercie pour votre confiance", a déclaré M. Medvedev, promettant d'écouter toutes les forces politiques représentées à la Douma.
              

"Je vais travailler, sans ménager les efforts, pour remplir les promesses qui ont été faites par le président de Russie et par moi", a-t-il ajouté.
              
"Je suis convaincu que si nous travaillons ensemble, nous pouvons obtenir ces résultats", a poursuivi M. Medvedev.
              
Le président Poutine a ensuite signé le décret confirmant la nomination du Premier ministre.
              
"Je suis sûr que Dmitri Medvedev sera ouvert à une coopération constructive avec tous les partis, tous les mouvements politiques", a-t-il également déclaré.
              
Cent quarante quatre députés, issus du parti communiste et du parti Russie juste (centre-gauche), ont voté contre la candidature de M. Medvedev. Vladimir Poutine a présenté dès lundi, peu après son investiture, la candidature de M. Medvedev pour lui succéder en tant que Premier ministre.
              
"Vous savez, j'ai pris la décision (d'échanger les postes) il y a longtemps, je l'ai dit ouvertement", a rappelé M. Poutine devant le Parlement. "Nous n'avons rien changé, rien présenté devant le Parlement ou devant la société qui pourrait être qualifié de tromperie ou de jeu politique", a-t-il ajouté.
              
MM. Poutine et Medvedev avaient annoncé dès l'automne qu'ils échangeraient leurs postes à l'occasion de la présidentielle de mars, remportée avec près de 64% des voix par M. Poutine dès le premier tour.
              
Ce "tandem", en place depuis 2008, semble, avec cet échange des postes, installé durablement au pouvoir. Dmitri Medvedev est, durant toute sa présidence, resté dans l'ombre de Vladimir Poutine, qui avait dû quitter le Kremlin en 2008 faute de pouvoir effectuer un troisième mandat consécutif à la présidence, interdit par la Constitution.
              
Cette permutation annoncée, additionnée à des fraudes massives aux élections législatives et à la présidentielle, selon l'opposition, ont déclenché un mouvement de contestation inédit depuis l'arrivée au pouvoir en 2000 de M. Poutine.        

Première publication : 08/05/2012

  • RUSSIE

    Vladimir Poutine propose Dmitri Medvedev au poste de Premier ministre

    En savoir plus

  • RUSSIE

    Vladimir Poutine retrouve officiellement son fauteuil de président

    En savoir plus

  • RUSSIE

    "Vladimir Poutine va devoir faire des concessions"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)