Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

FOCUS

Sénégal : insécurité alimentaire en Casamance

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Otages en Syrie : la rançon ou la mort ?

En savoir plus

DÉBAT

Gouvernement Valls II : le bon choix ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

  • Vidéo : Lalish, capitale spirituelle et dernier refuge des Yazidis d'Irak

    En savoir plus

  • En images : les ministres du gouvernement Valls II

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Porto élimine Lille, reversé en Ligue Europa

    En savoir plus

EUROPE

Sans surprise, l'ex-président Medvedev confirmé au poste de Premier ministre

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/05/2012

Au lendemain du départ de Dmitri Medvedev en tant que président de la Russie, la Douma, chambre basse du Parlement, a suivi la recommandation de Vladimir Poutine et confirmé la nomination de l'ancien chef d'État au poste de Premier ministre.

AFP - La Douma russe a confirmé mardi Dmitri Medvedev au poste de Premier ministre au lendemain de son départ du Kremlin, entérinant ainsi la permutation de postes avec Vladimir Poutine.
              
M. Medvedev a obtenu le soutien de 299 députés sur les 450 que compte la chambre basse du Parlement russe.
              
"Je vous remercie pour votre confiance", a déclaré M. Medvedev, promettant d'écouter toutes les forces politiques représentées à la Douma.
              

"Je vais travailler, sans ménager les efforts, pour remplir les promesses qui ont été faites par le président de Russie et par moi", a-t-il ajouté.
              
"Je suis convaincu que si nous travaillons ensemble, nous pouvons obtenir ces résultats", a poursuivi M. Medvedev.
              
Le président Poutine a ensuite signé le décret confirmant la nomination du Premier ministre.
              
"Je suis sûr que Dmitri Medvedev sera ouvert à une coopération constructive avec tous les partis, tous les mouvements politiques", a-t-il également déclaré.
              
Cent quarante quatre députés, issus du parti communiste et du parti Russie juste (centre-gauche), ont voté contre la candidature de M. Medvedev. Vladimir Poutine a présenté dès lundi, peu après son investiture, la candidature de M. Medvedev pour lui succéder en tant que Premier ministre.
              
"Vous savez, j'ai pris la décision (d'échanger les postes) il y a longtemps, je l'ai dit ouvertement", a rappelé M. Poutine devant le Parlement. "Nous n'avons rien changé, rien présenté devant le Parlement ou devant la société qui pourrait être qualifié de tromperie ou de jeu politique", a-t-il ajouté.
              
MM. Poutine et Medvedev avaient annoncé dès l'automne qu'ils échangeraient leurs postes à l'occasion de la présidentielle de mars, remportée avec près de 64% des voix par M. Poutine dès le premier tour.
              
Ce "tandem", en place depuis 2008, semble, avec cet échange des postes, installé durablement au pouvoir. Dmitri Medvedev est, durant toute sa présidence, resté dans l'ombre de Vladimir Poutine, qui avait dû quitter le Kremlin en 2008 faute de pouvoir effectuer un troisième mandat consécutif à la présidence, interdit par la Constitution.
              
Cette permutation annoncée, additionnée à des fraudes massives aux élections législatives et à la présidentielle, selon l'opposition, ont déclenché un mouvement de contestation inédit depuis l'arrivée au pouvoir en 2000 de M. Poutine.        

Première publication : 08/05/2012

  • RUSSIE

    Vladimir Poutine propose Dmitri Medvedev au poste de Premier ministre

    En savoir plus

  • RUSSIE

    Vladimir Poutine retrouve officiellement son fauteuil de président

    En savoir plus

  • RUSSIE

    "Vladimir Poutine va devoir faire des concessions"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)