Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Transition floue au Burkina Faso

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Burkina Faso: Compaoré victime de son entêtement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Drame de Sivens : retour sur l'affaire Rémi Fraisse

En savoir plus

TECH 24

La high tech peut-elle venir à bout du virus Ebola ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Les tests de résistance des banques sont-ils fiables ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'amendement "dividendes" qui fâche les PME

En savoir plus

#ActuElles

Au Pakistan, des femmes se mettent aux "métiers d’hommes"

En savoir plus

REPORTERS

États-Unis – Mexique : la frontière de tous les dangers

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des Arts du couturier Elie Saab

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 09/05/2012

Des logiciels espions au service de la répression syrienne

Les autorités syriennes utilisent des logiciels espions pour piéger les opposants au régime. Les humoristes du web commentent les résultats de l’élection présidentielle française. Et un animateur radio américain réalise la vidéo virale ultime.

Des logiciels espions au service de la répression syrienne


Le logiciel proposé sur ce site se présente comme un programme de cryptage qui permet de rendre confidentielles les communications passées via le service de téléphonie en ligne Skype. Mais d'après « Trend Micro », un éditeur d'anti-virus, il s'agit en réalité d'un logiciel espion qui collecte de nombreuses informations sur les ordinateurs qu’il infecte pour ensuite les envoyer sur un serveur situé en Syrie.

Des programmes malveillants qui ont également été disséminés il y a quelques semaines via un site imitant l'interface de YouTube, une plateforme de vidéos qu'utilisent quotidiennement les opposants syriens pour témoigner de la répression dans le pays. Les cyberactivistes en lutte contre le régime de Damas sont en effet régulièrement la cible de ce type de pièges électroniques visant à renforcer leur surveillance.

Ainsi, d'après l'Electronic Frontier Foundation, une organisation américaine de défense des libertés en ligne, les tentatives de hameçonnage se sont multipliées ces dernières semaines sur Facebook. Sur des pages fréquentées par les cyberactivistes, des liens glissés dans les commentaires peuvent par exemple les rediriger vers une fausse page du célèbre réseau social. Une contrefaçon destinée à dérober les identifiants et les mots de passe des cybermilitants.

Des pratiques face auxquelles les Etats-Unis ont décidé de sévir. Le mois dernier, Barack Obama a annoncé des sanctions visant les personnes et les structures qui utilisent les nouvelles technologies pour porter atteinte aux droits de l'homme en Syrie et en Iran. Des sanctions qui pourraient s'étendre aux entreprises occidentales qui fournissent à ces régimes les outils leur permettant de surveiller les internautes ou de censurer le web.

 

Les humoristes commentent les résultats de l’élection française

La victoire de François Hollande et la défaite de son adversaire, Nicolas Sarkozy, lors de l’élection présidentielle de dimanche en France ont semble-t-il été de véritables sources d’inspiration pour les humoristes en ligne qui s’en sont notamment donné à cœur joie pour se moquer du président sortant. Retour sur les meilleures créations qui circulent sur la Toile depuis l’annonce des résultats du scrutin.

Célébrer la fin du mandat de Nicolas Sarkozy : c’est l’objectif des créateurs de cette vidéo ironique et qui se présente sous la forme d’un générique de fin de film. Baptisé « le Quinquennat », le clip mentionne toutes les personnalités proches de l’ancien président en leur attribuant un rôle plus ou moins ingrat dans ce long métrage qui a duré 5 ans.

Autre parodie surfant sur la défaite de Nicolas Sarkozy : cette version revisitée d’un morceau du groupe de rap français « Sexion d’assaut » mise en ligne par un internaute répondant au pseudonyme de « Mister J Day ». Une chanson qui revient sur les moments marquants du mandat du président sortant et qui lui rappelle qu’il lui reste un motif de satisfaction, malgré la victoire de son adversaire : le fait d’être toujours marié à Carla Bruni.

Le site d'information participative Rue89 a, de son côté, réalisé une parodie du très populaire jeu vidéo Angry Birds intitulée « Ciao Sarko ». Une version dans laquelle les gentils oiseaux sont remplacés par la tête de François Hollande et les méchants cochons par le visage de Nicolas Sarkozy et qui promet une nouvelle partie en 2017.

Enfin, certains ont aussi souhaité applaudir le nouveau président français de manière décalée. C’est le cas, entre autres, de l’acteur britannique Sacha Baron Cohen qui a adressé ses félicitations à François Hollande à travers cette vidéo humoristique dans laquelle il est déguisé en dictateur. Un clip dans lequel le comédien affirme tout de même regretter que l’homme qu’il présente comme son idole, Dominique Strauss-Khan, n’ait pas pu se présenter à la présidentielle.

 

Replace Face

L’acteur Leonardo Di Caprio ou encore le golfeur Tiger Woods dans les habits de généraux de l’armée impériale russe du 19e siècle. Le blogueur Steve Payne a détourné des toiles de George Dawe, un peintre britannique qui est notamment connu pour ses 329 portraits de militaires russes ayant combattu Napoléon en 1812. Des tableaux qu’il s’amuse donc à retoucher pour remplacer le visage de ces héros de guerre par ceux de ses proches ou de célébrités.

 

La tendance du jour sur les réseaux sociaux

Atteindre les 80 000 abonnés sur Twitter avant de rendre son dernier souffle, c’est le drôle de pari que s’est lancé Josephine Lamberti, alias J-Dimps. Avec l’aide de son petit-fils, cette Américaine de 80 ans a donc investi le Web où elle multiplie les messages et les vidéos plein d’autodérision pour attirer l’attention. Une manière de passer le temps pour cette ancienne danseuse devenue une véritable star sur Internet. Et avec l’aide des célébrités qu’elle n’hésite pas à solliciter chaque jour, cette grand-mère hors du commun a presque déjà gagné son pari puisqu’elle compte aujourd’hui près de 77 000 abonnés sur le site de microblogging.

 

La vidéo du jour

Mettre en scène Justin Bieber avec différents éléments qui assurent généralement le succès d’une vidéo sur la Toile comme des petits chiots ou des bébés : c’est l’idée amusante qu’a eue Ryan Seacrest, un populaire animateur radio américain, pour célébrer le fait que sa page YouTube a récemment dépassé la barre des 100 millions de vue. Une initiative à découvrir sur le compte officiel de Seacrest sur le site de partage vidéo.

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

30/10/2014 Réseaux sociaux

Une vidéo dénonce le harcèlement de rue à New York

Au sommaire de cette édition : une vidéo dénonce le harcèlement de rue subi par les femmes à New York; des supermarchés américains provoquent la polémique à l’approche...

En savoir plus

29/10/2014 Réseaux sociaux

Hongrie : les internautes défendent leurs droits

Au sommaire de cette édition : la Toile hongroise dénonce la mise en place d’une taxe Internet; les internautes canadiens apportent leur soutien à la communauté musulmane du...

En savoir plus

28/10/2014 Réseaux sociaux

La Toile réagit à la réélection de Dilma Rousseff

Au sommaire de cette édition : la Toile réagit à la réélection de Dilma Rousseff à la tête du Brésil; des chameaux maltraités en Chine indignent les internautes; et un homme se...

En savoir plus

25/10/2014 Réseaux sociaux

Le numérique africain à la croisée des chemins

L’Afrique nouvel eldorado du numérique. Un faible taux de pénétration, d’importants problèmes d’accès à l’électricité mais des projets innovants et des infrastructures en...

En savoir plus

27/10/2014 Réseaux sociaux

Les habitants d'Ottawa chérissent leur ville en ligne

Au sommaire de cette édition: les habitants d’Ottawa expriment leur fierté de vivre dans la capitale canadienne; les internautes espagnols dénoncent l’augmentation du coût des...

En savoir plus