Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Dominique Dalcan, pionnier de la French touch

En savoir plus

FOCUS

Irak : à Mossoul, avec les forces spéciales françaises

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Trump lance son offensive protectionniste

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump à la Maison-Blanche: ça commence mal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Primaire: la gauche regarde ailleurs"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Autriche : Alexander Van Der Bellen s'installe à la tête du pays

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Syrie : nouveau round de négociations à Astana

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matthieu Ricard : "C'est l'économie qui est au service de la société et non l'inverse"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 09/05/2012

"On va les siphonner"

Presse française, Mercredi 9 mai. Au menu de la presse française, l’unité et l’apaisement affichés par Nicolas Sarkozy et François Hollande lors des commémorations du 8 mai, la remise en question de l’austérité imposée à l’Europe, et la bataille des législatives.

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook…

On commence cette revue de presse française avec le Figaro, qui revient sur les commémorations du 8 mai 45, auxquelles ont participé Nicolas Sarkozy et François Hollande.

Le président sortant et le président élu qu’on a vus réunis sous l’Arc de triomphe, une image d’unité et d’apaisement, qui tranche avec la violence de la campagne ces dernières semaines. Le Figaro rend hommage, à la fois à Nicolas Sarkozy, qui aurait «réussi sa sortie» et à François Hollande, qui n’aurait pas raté son «entrée».

Libération revient également sur le «jour de trêve» du 8 mai, et se réjouit de l’annonce de la tenue d’une réunion des chefs d’Etat européens consacrée à la croissance, tout en regrettant qu’il ait «fallu attendre que huit pays de la zone euro sombrent dans la récession pour que la vérité apparaisse toute nue: la sacralisation de l’austérité conduit l’Europe dans le mur».

L’Europe, et la transition en France, qui sont à la Une aussi ce matin des Echos, qui précisent que ce sommet sur la croissance aura lieu le 23 mai, et que François Hollande rencontrera Angela Merkel à Berlin dès le lendemain de son investiture, prévue le 15 mai. Pour le moment, rapportent les Echos, la chancelière reste inflexible sur le pacte budgétaire.

Europe, quand «l’austérité commence à être battue en brèche», c’est au menu de l’Humanité, qui se réfère à l’élection française, et aux résultats des législatives en Grèce, où le pasok et les conservateurs viennent d’être défaits, et où personne pour le moment ne semble vraiment en mesure de former un gouvernement. Une impasse politique qui pose d’énormes difficultés pour la mise en œuvre des mesures d’austérité et du plan de sauvetage, explique 20 minutes.

En Italie aussi, l’austérité commence à montrer ses limites, d’après le Figaro, qui évoque la fin de l’état de grâce de Mario Monti. Tout comme leurs voisins grecs, les Italiens sont de plus en plus nombreux à dire «basta» aux remèdes de cheval qui leur sont prescrits.

Et c’est dans ce contexte difficile que François Hollande entame les 100 premiers jours de son quinquennat. Le programme de ces débuts nous donné par la Croix, qui raconte qu’il va devoir «redresser les comptes de la France, redynamiser l’économie, réduire le chômage, et rassembler le pays».

Une des premières mesures que le candidat Hollande a promises lui est rappelée par le Parisien: encadrer les salaires des patrons des entreprises contrôlées par l’Etat. Le journal nous apprend que François Hollande a décidé de montrer l’exemple en s’apprêtant à réduire son salaire de 30 %.

François Hollande va toutefois avoir besoin d’une majorité à l’assemblée pour mettre en œuvre ses promesses de campagne. Là encore, ça s’annonce assez serré pour les socialistes, mais ça risque de l’être davantage pour l’UMP, d’après le Parisien, qui rapporte que le Front national pourrait se retrouver au second tour dans 353 circonscriptions.

125 députés de droite au total seraient menacés selon le Figaro. La guerre des législatives pourrait faire une autre victime, le centriste François Bayrou, dont l’UMP a juré la perte.

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Par Hélène FRADE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

23/01/2017 Revue de presse internationale

"Trump à la Maison-Blanche: ça commence mal"

Au menu de cette revue de presse internationale, lundi 23 janvier, les négociations entre les rebelles et le régime syrien, qui s’ouvrent aujourd’hui à Astana. Le premier...

En savoir plus

23/01/2017 Revue de presse française

"Primaire: la gauche regarde ailleurs"

Au menu de cette revue de presse française, lundi 23 janvier, les résultats du premier tour de la primaire de la gauche. Benoît Hamon arrive en tête, devant Manuel Valls – deux...

En savoir plus

20/01/2017 Donald Trump

"C'est parti pour le show"

Toute la presse française titre ce matin, presque sans exception, sur l’investiture de Donald Trump. Les journaux reviennent également sur le dernier débat avant le premier tour...

En savoir plus

20/01/2017 Donald Trump

"Du neuf dans un nouveau monde"

La presse mondiale revient ce matin évidemment sur l’investiture de Donald Trump. La situation en Gambie n’est toutefois pas oubliée.

En savoir plus

18/01/2017 Revue de presse internationale

"Ne l'appelez plus Theresa Maybe"

Au menu de la revue de presse internationale de ce mercredi, les commentaires des journaux anglo-saxons après le Brexit radical décidé par Londres. Les amateurs de jeux de mots...

En savoir plus