Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Emmanuel Macron aux États-Unis : Iran, Syrie, commerce, climat...les sujets qui fâchent

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Une femme fantastique" : rencontre avec l'actrice transgenre Daniela Vega

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Des mercenaires russes en Centrafrique"

En savoir plus

FOCUS

Israël : le grand flou du gouvernement autour du sort des migrants africains

En savoir plus

L’invité du jour

Jacky Moiffo : "Ils ont vendu mon frère", migrant du Cameroun

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Emmanuel Macron aux États-Unis : une visite pour renforcer les liens économiques

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Ce que nous achetons bon marché peut coûter très cher à d'autres"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Madagascar : nouvelle journée de mobilisation à Antananarivo

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Immigration : tensions à la frontière franco-italienne

En savoir plus

Culture

Vente record d'une toile de l'expressionniste Mark Rothko à New York

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/05/2012

L'une des toiles du peintre expressionniste abstrait américain datant de 1961 a été vendue aux enchères 86,9 millions de dollars, ce mardi, à New York par la maison Christie's. Un nouveau record pour une œuvre d'art contemporain.

REUTERS - Un tableau peint en 1961 par Mark Rothko a été adjugé mardi soir à près de 87 millions de dollars par la maison Christie's, établissant un nouveau record
pour une oeuvre de l'après-Deuxième Guerre mondiale.

Les oeuvres de Gerhard Richter, Jackson Pollock, Yves Klein et Alexandre Calder également vendues mardi soir ont confirmé la très bonne tenue du marché de l'art.

Au total, la vente a rapporté 388,5 millions de dollars, bien plus que le produit qu'en attendaient les commissaires-priseurs (leurs estimations variaient de 236 à 330
millions). Sur les 59 pièces proposées à la vente, seules trois n'ont pas été adjugées.

"Orange, Red, Yellow", peinture à l'huile de Rothko, efface les 86,3 millions de dollars atteints pour une oeuvre de Francis Bacon, "Triptyque, 1976", qui était depuis 2008 l'oeuvre d'art la plus chère de l'après-Guerre.

"C'était phénoménal, quelque chose sans précédent", a commenté Koji Inoun, chargé de cette vente.

Une partie des tableaux, dont celui de Rothko, provenaient de la collection de David Pincus, collectionneur d'art de Philadelphie mort en décembre dernier.

"Cela ne fait que démontrer que la demande est insatiable et qu'il y a un très profond intérêt", a poursuivi Koji Inoun.

 

Première publication : 09/05/2012

  • ENCHÈRES

    "Le Cri" du peintre Edvard Munch devient l’œuvre la plus chère du monde

    En savoir plus

  • PAYS-BAS

    Un tableau de Van Gogh authentifié par un musée néerlandais

    En savoir plus

  • PEINTURE

    Les traces d'une fresque de Léonard de Vinci découvertes à Florence

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)