Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Une volontaire française de MSF contaminée par Ebola au Liberia

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Ajax Amsterdam - PSG en direct

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

Amériques

Barack Obama se déclare favorable au mariage homosexuel

Vidéo par Myriam BOUNAFAA

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/05/2012

Barack Obama s'est prononcé en faveur du mariage homosexuel dans un entretien sur la chaîne ABC, devenant le premier président américain en exercice à adopter cette position. En campagne pour sa réélection, il s'aventure sur un sujet explosif.

AFP - Barack Obama a annoncé mercredi son soutien au droit des homosexuels à se marier, devenant le premier président des Etats-Unis en exercice à adopter une telle position sur un sujet de société potentiellement explosif, à six mois de la présidentielle.

"Pour moi, à titre personnel, il est important de dire que je pense que les couples du même sexe doivent pouvoir se marier", a-t-il affirmé lors d'un entretien à la chaîne de télévision ABC, tout en soulignant que c'était aux Etats américains de se déterminer.

M. Obama, qui a longtemps cultivé l'ambiguïté sur ce sujet, a expliqué être parvenu à cette conclusion au bout d'un long cheminement, après avoir parlé "à des amis, des membres de ma famille, des voisins" et vu "des membres de mon équipe qui sont dans des relations homosexuelles monogames très étroites et élèvent des enfants ensemble".

Il a aussi évoqué les militaires homosexuels qui, malgré l'abolition d'une loi les obligeant à taire leur orientation sexuelle sous peine de renvoi, se sentent "limités (...) parce qu'ils ne peuvent pas s'engager dans un mariage".

Le président a également affirmé avoir parlé à des étudiants républicains qui, tout en manifestant leurs désaccords avec sa politique, "croient à l'égalité" en matière de droits des homosexuels.

Il a aussi remarqué que ses filles pré-adolescentes "Malia et Sasha ont des amis dont les parents sont du même sexe". Traiter différemment les homosexuels "n'a aucun sens pour elles, et franchement, cela change la perspective" sur ce débat, a-t-il estimé.

Depuis des mois, le président démocrate, qui s'était dit en faveur des partenariats civils en 2008, sans aller jusqu'à soutenir le droit des homosexuels à se marier, s'était contenté d'expliquer que sa position était "en train d'évoluer" à ce sujet.

Mais le vice-président Joe Biden avait jeté un pavé dans la mare dimanche en se prononçant pour la première fois en faveur de ce droit.

Le probable adversaire républicain de M. Obama à la présidentielle du 6 novembre, Mitt Romney, a immédiatement réagi en soulignant qu'il n'était "pas en faveur du mariage entre personnes du même sexe ni des unions civiles si elles ne diffèrent du mariage que par le nom".

Le président du parti républicain, Reince Priebus, a pour sa part rappelé que sa formation persiste à penser qu'"un mariage (implique) un homme et une femme, et nous nous opposerions à toute tentative de changer cela". Il a aussi accusé M. Obama de faire de la "politique politicienne".

De leur côté, les groupes de défense des droits des homosexuels ont exulté et salué un geste "historique", à l'image de la puissante association GLAAD dont le président Herndon Graddick a estimé que "le cours de l'histoire s'est davantage rapproché de l'égalité pour chaque Américain aujourd'hui".

Le maire de New York Michael Bloomberg a qualifié l'annonce présidentielle de "tournant majeur dans l'histoire des droits civiques".

Selon un sondage Gallup mardi, les Américains restent très divisés sur le bien-fondé de légaliser les mariages entre homosexuels: 50% sont pour, et 48% contre.

Les mariages entre partenaires du même sexe sont jusqu'ici légaux dans six Etats américains sur 50, outre la capitale Washington. Trente Etats ont en revanche adopté des amendements constitutionnels limitant le mariage à une union entre un homme et une femme.

Le dernier en date est la Caroline du Nord, dont 61% des électeurs se sont prononcés mardi pour un tel amendement.

La Caroline du Nord est un Etat aux marches du Vieux Sud conservateur mais que M. Obama avait remporté en 2008 et sur lequel il compte pour essayer d'obtenir un second mandat.

Le mariage gay dans le monde

Première publication : 09/05/2012

  • ÉTATS-UNIS

    La Caroline du Nord rejette le mariage homosexuel

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    L'État de New York approuve le mariage homosexuel

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Obama donne son accord à l'abrogation du tabou homosexuel dans l'armée

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)