Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Economie

La City n'est pas épargnée par crise de la zone euro

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/05/2012

Depuis 2007, le secteur financier de Londres a perdu quelque 700 000 emplois, selon le Centre britannique pour la recherche sur l'économie et les affaires. En 2012, la City ne devrait employer que 255 000 personnes, son plus bas niveau depuis 1996.

AFP - La City de Londres a perdu près de 100.000 emplois dans le secteur financier depuis 2007 et va se retrouver cette année au plus bas depuis seize ans en raison de la crise dans la zone euro, selon une étude d'un cabinet britannique publiée mercredi.

Selon le Centre pour la recherche sur l'économie et les affaires (CEBR), le secteur financier à Londres devrait employer au total 255.000 personnes cette année, le chiffre le plus faible depuis début 1996.

Le cabinet explique avoir dû revoir à la baisse ses précédentes prévisions, déjà pessimistes, en raison des conséquences de la crise de la dette dans la zone euro voisine.

Le secteur aura ainsi perdu un total de près de 100.000 emplois de banquiers d'affaires, courtiers et autres gestionnaires de fonds depuis le pic de 2007, lorsque la City employait 354.000 personnes.

"Londres est dans une position plus faible qu'auparavant en raison de la fragilité de la demande, d'une réglementation agressive, du niveau de taxation élevé et de la compétitivité grandissante des centres financiers asiatiques", a commenté Douglas McWilliams, directeur général du CEBR.

Selon lui, "Londres reste la capitale de la finance" mais l'écart s'est réduit avec ses concurrentes comme Singapour ou Hong Kong. L'une des conséquences en est la diminution des recettes fiscales pour le Trésor britannique, une situation qui devrait perdurer.

Le cabinet estime toutefois que la situation est en voie de stabilisation grâce au soutien de la Banque centrale européenne au secteur bancaire. Le nombre d'emplois devrait ainsi de nouveau modestement progresser à 268.000 d'ici 2016.
 

Première publication : 09/05/2012

  • CRISE DE LA DETTE

    La zone euro doit-elle craindre une débâcle espagnole ?

    En savoir plus

  • FINANCE

    Goldman Sachs : une culture d'entreprise "toxique", accuse un ex-dirigeant

    En savoir plus

  • FINANCE

    La taxe Tobin à la française, une proposition "inefficace et contre-productive"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)