Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

VOUS ÊTES ICI

En Guadeloupe, les papilles des Antilles

En savoir plus

#ActuElles

Salvador : en prison pour une fausse couche

En savoir plus

MODE

Anti_Fashion, mais pas anti-mode !

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Françoise Fabian, l’enchanteuse !

En savoir plus

FOCUS

Référendum sur l'avortement : l'Irlande divisée

En savoir plus

REPORTERS

"Les bruits couraient qu'il allait y avoir une guerre civile" : Mai 68 vu de l'étranger

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Souriez, vous êtes (mieux) protégés"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

La France à l'honneur au forum de Saint-Pétersbourg

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Plus du tout de sommet États-Unis - Corée du Nord ?

En savoir plus

Amériques

La Caroline du Nord rejette le mariage homosexuel

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/05/2012

Avec plus de 60 % des voix, selon les premiers résultats de la commission électorale, les habitants de l'État de Caroline du Nord ont approuvé l'amendement constitutionnel qui interdit le mariage entre deux personnes du même sexe.

AFP - Les électeurs de l'Etat de Caroline du Nord (sud-est des Etats-Unis) ont approuvé mardi un amendement constitutionnel qui interdit le mariage entre deux personnes du même sexe, selon les premières projections.

Après compilation de plus de la moitié des résultats, le site internet de la commission électorale de l'Etat affichait une victoire massive du "oui" à plus de 60%.

Cet amendement controversé à la Constitution de l'Etat intervient après des mesures similaires dans 30 autres Etats américains.

Le texte a attiré l'attention des médias nationaux cette année lorsque le célèbre révérend américain Billy Graham, un natif de Caroline du Nord, est intervenu pour le défendre.

"A l'âge de 93 ans, je ne pensais pas que nous aurions à débattre de la définition du mariage", a dit M. Graham sur une pleine page de publicité publiée dans les journaux à travers l'Etat. "La Bible est claire: Dieu définit le mariage comme (une union) entre un homme et une femme".

De son côté, l'ancien président Bill Clinton a fait campagne contre l'amendement en assurant dans un appel téléphonique enregistré, destiné aux électeurs, que le texte risquait de limiter les libertés individuelles et d'endommager l'économie de l'Etat et "sa capacité à conserver de bonnes entreprises, attirer des nouveaux emplois et garder des entrepreneurs talentueux".

 

Première publication : 09/05/2012

  • ÉTATS-UNIS

    Un conseiller homosexuel de l'équipe de Mitt Romney démissionne

    En savoir plus

  • FRANCE

    Concilier islam et homosexualité, le combat de Ludovic-Mohamed Zahed

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)