Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MODE

La mode de 2014 marquée par une douce révolution et une prise de conscience des créateurs.

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Cameroun, la population se mobilise pour l'éducation

En savoir plus

#ActuElles

Canada : les mystérieuses disparitions des femmes autochtones

En savoir plus

REPORTERS

Le meilleur des grands reportages de France 24 en 2014

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Retour sur les temps forts de l’année 2014

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un troisième Bush à la Maison Blanche ?"

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

Economie

Twitter refuse de livrer les informations relatives à un membre d'Occupy Wall Street

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/05/2012

Twitter a refusé, mardi, de livrer à la justice des informations concernant Malcolm Harris, l'un des utilisateurs de son service, qui est poursuivi pour avoir troublé l'ordre public lors d'une manifestation du mouvement Occupy Wall Street à New York.

AFP - La grande organisation américaine de défense des droits civiques Aclu a applaudi mardi Twitter pour avoir refusé de livrer à la justice des données sur ses utilisateurs comme l'exigeaient les autorités.

Ce faisant, Twitter défend la liberté d'expression, et "c'est très important", a souligné un avocat de l'Aclu, Aden Fine.

Lundi, Twitter a fait valoir dans une motion de justice déposée devant un tribunal d'Etat de New York, que le forcer à livrer des données de ses utilisateurs irait à l'encontre du droit fédéral et priverait les internautes du droit de propriété sur les messages qu'ils publient sur le réseau social.

Le dossier concerne un utilisateur du service de microblogs, Malcolm Harris, qui est poursuivi par les autorités pour trouble à l'ordre public à la suite d'une manifestation du mouvement Occupy Wall Street sur le pont de Brooklyn l'an dernier.

Selon l'Aclu, cette affaire intervient dans un contexte où "les services de police, à la fois au niveau fédéral et à niveau des Etats et des villes, sont de plus en plus déterminés à tenter d'obtenir des informations sur l'activité des gens en ligne".

Le mois dernier, un juge avait affirmé que M. Harris n'était pas habilité en droit à bloquer la communication de ses données liées à Twitter. Le juge avait estimé que les données stockées sur internet n'étant pas un bien matériel, leur propriété n'est pas protégée de la même façon.

"Twitter ne garantit pas une complète confidentialité à ses utilisateurs", avait souligné le juge Matthew Sciarrino dans une décision du 20 avril.

Dans sa motion, Twitter relève toutefois que ses utilisateurs ont des droits sur les messages qu'ils postent sur son service, et sur d'autres informations.

Les conditions d'utilisation du site "indiquent très clairement que les utilisateurs ont la propriété de leurs contenus", a indiqué un responsable juridique de Twitter, Ben Lee, à l'AFP.

"Notre motion réaffirme notre ferme engagement à défendre ces droits pour nos utilisateurs", a-t-il ajouté.
 

Première publication : 09/05/2012

  • ÉTATS-UNIS

    Des dizaines d'Indignés arrêtés à New York

    En savoir plus

  • ANALYSE

    "Les indignés pourraient jouer un rôle durant les élections de 2012"

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Le mouvement Occupy Wall Street commence à être pris au sérieux

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)