Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Classement des personnalités influentes : 10 africains dans le palmarès du Time magazine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Où s'arrêtera Poutine ?

En savoir plus

DÉBAT

Crise en Ukraine : l'escalade à l'est jusqu'où ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Crise en Ukraine : l'escalade à l'est jusqu'où ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

En savoir plus

SUR LE NET

Opération ratée de la police de New York sur Twitter

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sean Lennon dans les pas de son père

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : peine de mort et réglementation

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Michel Platini : "pas sûr que le PSG respecte le fair play financier"

En savoir plus

  • De la guerre civile aux portes de Paris, parcours de réfugiées syriennes

    En savoir plus

  • Des soldats russes sur le pied de guerre à la frontière ukrainienne

    En savoir plus

  • Accord Hamas-Fatah : Israël suspend les négociations de paix

    En savoir plus

  • Présidentielle syrienne : deux candidats face à Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

    En savoir plus

  • Abdoulaye Wade bloqué au Maroc, confusion sur son retour à Dakar

    En savoir plus

  • RD Congo : près de 50 morts dans un accident de train

    En savoir plus

  • Les dessous des résultats record d’Apple

    En savoir plus

  • Ségolène Royal dément avoir interdit les décolletés dans son ministère

    En savoir plus

  • Impression 3D : dix maisons construites en 24 heures à Shanghaï

    En savoir plus

  • Premières pistes pour mettre fin au conflit entre VTC et taxis

    En savoir plus

  • Le rappeur Rohff mis en examen et incarcéré pour violences

    En savoir plus

  • Au Caire, le voile de la discorde

    En savoir plus

  • Le patron de la F1 Bernie Ecclestone jugé pour corruption

    En savoir plus

  • Au moins trois médecins américains tués dans un hôpital de Kaboul

    En savoir plus

  • Les îles Senkaku "couvertes" par le traité de défense américano-japonais

    En savoir plus

  • Platini doute que le PSG respecte le fair-play financier

    En savoir plus

  • Le président colombien rétablit le maire de Bogota dans ses fonctions

    En savoir plus

EUROPE

L'opposante Ioulia Timochenko transférée de la prison à l'hôpital

©

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/05/2012

En grève de la faim depuis le 20 avril, l'opposante ukrainienne a dû être transportée dans un hôpital, où elle y soignera une hernie discale. L'ex-chef du gouvernement a été condamnée à de la prison en octobre 2011 pour abus de pouvoir.

REUTERS - L'ancien Premier ministre ukrainien Ioulia Timochenko, en grève de la faim depuis le 20 avril, a quitté sa prison dans l'est de l'Ukraine et a été transférée dans un hôpital local, ont constaté mercredi des témoins.

Selon des journalistes de Reuters présents à l'hôpital, Timochenko est entrée par une entrée latérale mercredi matin sous bonne garde policière. Quelques-uns de ses partisans ont scandé "Liberté pour Ioulia!".

Selon sa fille Evguenia, l'ancien chef du gouvernement va progressivement stopper sa grève de la faim durant le traitement à l'hôpital.

Ioulia Timochenko, 51 ans, l'un des principaux adversaires politiques du président Viktor Ianoukovitch, a été condamnée en octobre dernier pour avoir, selon la justice ukrainienne, abusé de ses pouvoirs lors de son deuxième mandat, entre 2007 et 2010.
L'Union européenne et les Etats-Unis ont condamné le jugement et demandé sa libération.

Elle a commencé à jeûner après avoir été frappée par des gardiens lors d'un transfert à l'hôpital, selon son avocat, ce que démentent les autorités pénitentiaires.

Ioulia Timochenko souffre de vives douleurs au dos dues à une hernie. Elle a refusé de se faire soigner par des médecins ukrainiens employés par l'Etat en qui elle dit ne pas avoir confiance.

Viktor Ianoukovitch n'a pas fait de déclaration publique sur la situation de son ex-rivale, mais s'est refusé à intervenir pour obtenir sa libération, affirmant respecter les décisions de justice.

La semaine dernière, les autorités ukrainiennes avaient refusé qu'elle soit transférée en Allemagne pour se faire soigner. Timochenko avait donné par la suite son accord pour être soignée localement sous le contrôle de médecins allemands.

Son transfert dans un hôpital situé à douze kilomètres de sa prison est le dernier développement d'une affaire qui embarrasse l'Ukraine, coorganisatrice de l'Euro 2012 de football, du 8 juin au 1er juillet, alors que plusieurs dirigeants européens ont appelé à un boycott politique de l'événement.

Mardi, Kiev a décidé d'annuler un sommet des dirigeants de l'Europe de l'Est qui devait avoir lieu à Yalta les 11 et 12 mai prochain.

De nombreux chefs d'Etat avaient annoncé le boycottage de la réunion pour protester contre le traitement infligé à Timochenko.

Première publication : 09/05/2012

  • UKRAINE

    L'opposante Ioulia Timochenko va cesser sa grève de la faim

    En savoir plus

  • UKRAINE

    L'ex-Premier ministre Ioulia Timochenko entame une grève de la faim

    En savoir plus

  • UKRAINE

    L'opposante Ioulia Timochenko inculpée d'évasion fiscale

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)