Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle algérienne: Abdelaziz Bouteflika vote en fauteuil roulant

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bouteflika dans un fauteuil

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Guillaume Poitrinal, co-président du conseil de la simplification

En savoir plus

FOCUS

Bitcoin, une révolution monétaire?

En savoir plus

SUR LE NET

Nigeria : les internautes mobilisés contre les violences

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur les traces d'Agatha Christie : l'Orient Express fait escale à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

  • L'écrivain de génie Gabriel Garcia Marquez s'est éteint à 87 ans

    En savoir plus

  • Un scrutin sans suspense s'achève sur fond de violence en Algérie

    En savoir plus

  • À Genève, un accord commun conclu pour une issue à la crise ukrainienne

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

  • Un conseiller de François Hollande épinglé pour ses conflits d'intérêts

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Étape cruciale des élections législatives en Inde

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

EUROPE

L'opposante Ioulia Timochenko transférée de la prison à l'hôpital

©

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 09/05/2012

En grève de la faim depuis le 20 avril, l'opposante ukrainienne a dû être transportée dans un hôpital, où elle y soignera une hernie discale. L'ex-chef du gouvernement a été condamnée à de la prison en octobre 2011 pour abus de pouvoir.

REUTERS - L'ancien Premier ministre ukrainien Ioulia Timochenko, en grève de la faim depuis le 20 avril, a quitté sa prison dans l'est de l'Ukraine et a été transférée dans un hôpital local, ont constaté mercredi des témoins.

Selon des journalistes de Reuters présents à l'hôpital, Timochenko est entrée par une entrée latérale mercredi matin sous bonne garde policière. Quelques-uns de ses partisans ont scandé "Liberté pour Ioulia!".

Selon sa fille Evguenia, l'ancien chef du gouvernement va progressivement stopper sa grève de la faim durant le traitement à l'hôpital.

Ioulia Timochenko, 51 ans, l'un des principaux adversaires politiques du président Viktor Ianoukovitch, a été condamnée en octobre dernier pour avoir, selon la justice ukrainienne, abusé de ses pouvoirs lors de son deuxième mandat, entre 2007 et 2010.
L'Union européenne et les Etats-Unis ont condamné le jugement et demandé sa libération.

Elle a commencé à jeûner après avoir été frappée par des gardiens lors d'un transfert à l'hôpital, selon son avocat, ce que démentent les autorités pénitentiaires.

Ioulia Timochenko souffre de vives douleurs au dos dues à une hernie. Elle a refusé de se faire soigner par des médecins ukrainiens employés par l'Etat en qui elle dit ne pas avoir confiance.

Viktor Ianoukovitch n'a pas fait de déclaration publique sur la situation de son ex-rivale, mais s'est refusé à intervenir pour obtenir sa libération, affirmant respecter les décisions de justice.

La semaine dernière, les autorités ukrainiennes avaient refusé qu'elle soit transférée en Allemagne pour se faire soigner. Timochenko avait donné par la suite son accord pour être soignée localement sous le contrôle de médecins allemands.

Son transfert dans un hôpital situé à douze kilomètres de sa prison est le dernier développement d'une affaire qui embarrasse l'Ukraine, coorganisatrice de l'Euro 2012 de football, du 8 juin au 1er juillet, alors que plusieurs dirigeants européens ont appelé à un boycott politique de l'événement.

Mardi, Kiev a décidé d'annuler un sommet des dirigeants de l'Europe de l'Est qui devait avoir lieu à Yalta les 11 et 12 mai prochain.

De nombreux chefs d'Etat avaient annoncé le boycottage de la réunion pour protester contre le traitement infligé à Timochenko.

Première publication : 09/05/2012

  • UKRAINE

    L'opposante Ioulia Timochenko va cesser sa grève de la faim

    En savoir plus

  • UKRAINE

    L'ex-Premier ministre Ioulia Timochenko entame une grève de la faim

    En savoir plus

  • UKRAINE

    L'opposante Ioulia Timochenko inculpée d'évasion fiscale

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)