Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Algérie: un terrorisme pas si "résiduel"

En savoir plus

DÉBAT

Sommet de l'ONU sur le climat : nouvelle conférence, nouvel élan ?

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État islamique : la coalition passe à l'offensive

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Algérie : un Français enlevé par un groupe lié à l'organisation de l'EI

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Couple franco-allemand : la cigale et la fourmi ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Nicole Garcia, actrice et réalisatrice accomplie

En savoir plus

FOCUS

L'Afrique à Paris !

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : longtemps frileuse, la Turquie prête à s'engager

    En savoir plus

  • Les Français jihadistes présumés sont rentrés de Turquie sans être arrêtés

    En savoir plus

  • Course contre la montre pour retrouver l’otage français en Algérie

    En savoir plus

  • Frappes contre l’EI en Syrie : "Ce n'est pas le combat de l'Amérique seule"

    En savoir plus

  • Arab Bank reconnue coupable d'avoir financé des terroristes

    En savoir plus

  • Emma Watson, féministe engagée et menacée

    En savoir plus

  • Rama Yade : "C'est une guerre entre la civilisation et la barbarie"

    En savoir plus

  • Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

    En savoir plus

  • Poucettes, matraques à pointes : le marché de la torture "made in China"

    En savoir plus

  • Les lycéennes et collégiennes turques autorisées à porter le voile islamique

    En savoir plus

  • Droit à l'avortement : le gouvernement espagnol abandonne son projet de loi

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

Culture

À Bruxelles, la police interrompt un spectacle de l'humoriste français Dieudonné

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/05/2012

Interdit de spectacle par les autorités belges, Dieudonné a été interrompu par la police en pleine représentation improvisée, mercredi, à Bruxelles. L'humoriste français s'est vu dresser un procès verbal pour "incitation à la haine raciale".

AFP - La police de Bruxelles a interrompu mercredi soir un spectacle l'humoriste français controversé Dieudonné et dressé un procès verbal pour "propos xénophobes" et "incitation à la haine raciale", ont indiqué jeudi les autorités de la capitale belge.

"Dans la salle (de spectacle), les policiers ont constaté que des propos xénophobes étaient tenus. Ils ont rédigé un procès verbal visant Dieudonné pour propos xénophobes et incitation à la haine raciale", a expliqué à l'AFP Nicolas Dassonville, le porte-parole du bourgmestre (maire) de Bruxelles, Freddy Thielemans.

Dans un premier temps, Dieudonné, régulièrement accusé dans le passé de dérapages antisémites, devait présenter son spectacle mercredi soir à Schaerbeek, l'une des communes de l'agglomération bruxelloise, mais les autorités locales ont interdit sa prestation, selon M. Dassonville.

Dieudonné et ses admirateurs se sont alors rabattus sur le Fiesta Bar, une salle située sur le territoire de la ville de Bruxelles.

Lorsqu'une dizaine de policiers sont arrivés sur place, un premier spectacle était en cours, tandis que d'autres spectateurs attendaient à l'extérieur le début d'une deuxième séance prévue à 22H00, selon M. Dassonville.

Quelque 500 personnes en tout étaient présentes, a-t-il précisé.

Après avoir constaté la tenue de propos "xénophobes", les policiers ont exigé que l'exploitant interrompe le spectacle en coupant l'électricité. Les spectateurs se sont alors dispersés dans le calme, selon la même source.

Le porte-parole n'a pas précisé la nature exacte des propos tenus, mais il a souligné que le "PV de la police avait été transmis au parquet", qui pourra entamer des poursuites. La ville de Bruxelles étudie également les suites judiciaires à donner à cette affaire, selon M. Dassonville.

"Le bourgmestre de Bruxelles condamne fermement le spectacle de Dieudonné et les propos tenus", a encore souligné le porte-parole de M. Thielemans.

La justice belge avait déjà ouvert en mars une enquête visant Dieudonné afin de voir s'il avait enfreint la législation réprimant l'incitation à la haine et le négationnisme lors d'un spectacle donné près de Liège (est).

 

Première publication : 10/05/2012

COMMENTAIRE(S)