Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • En direct : 51 Français à bord du vol AH5017 d'Air Algérie

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

  • Les députés adoptent la nouvelle carte des régions françaises

    En savoir plus

Culture

À Bruxelles, la police interrompt un spectacle de l'humoriste français Dieudonné

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/05/2012

Interdit de spectacle par les autorités belges, Dieudonné a été interrompu par la police en pleine représentation improvisée, mercredi, à Bruxelles. L'humoriste français s'est vu dresser un procès verbal pour "incitation à la haine raciale".

AFP - La police de Bruxelles a interrompu mercredi soir un spectacle l'humoriste français controversé Dieudonné et dressé un procès verbal pour "propos xénophobes" et "incitation à la haine raciale", ont indiqué jeudi les autorités de la capitale belge.

"Dans la salle (de spectacle), les policiers ont constaté que des propos xénophobes étaient tenus. Ils ont rédigé un procès verbal visant Dieudonné pour propos xénophobes et incitation à la haine raciale", a expliqué à l'AFP Nicolas Dassonville, le porte-parole du bourgmestre (maire) de Bruxelles, Freddy Thielemans.

Dans un premier temps, Dieudonné, régulièrement accusé dans le passé de dérapages antisémites, devait présenter son spectacle mercredi soir à Schaerbeek, l'une des communes de l'agglomération bruxelloise, mais les autorités locales ont interdit sa prestation, selon M. Dassonville.

Dieudonné et ses admirateurs se sont alors rabattus sur le Fiesta Bar, une salle située sur le territoire de la ville de Bruxelles.

Lorsqu'une dizaine de policiers sont arrivés sur place, un premier spectacle était en cours, tandis que d'autres spectateurs attendaient à l'extérieur le début d'une deuxième séance prévue à 22H00, selon M. Dassonville.

Quelque 500 personnes en tout étaient présentes, a-t-il précisé.

Après avoir constaté la tenue de propos "xénophobes", les policiers ont exigé que l'exploitant interrompe le spectacle en coupant l'électricité. Les spectateurs se sont alors dispersés dans le calme, selon la même source.

Le porte-parole n'a pas précisé la nature exacte des propos tenus, mais il a souligné que le "PV de la police avait été transmis au parquet", qui pourra entamer des poursuites. La ville de Bruxelles étudie également les suites judiciaires à donner à cette affaire, selon M. Dassonville.

"Le bourgmestre de Bruxelles condamne fermement le spectacle de Dieudonné et les propos tenus", a encore souligné le porte-parole de M. Thielemans.

La justice belge avait déjà ouvert en mars une enquête visant Dieudonné afin de voir s'il avait enfreint la législation réprimant l'incitation à la haine et le négationnisme lors d'un spectacle donné près de Liège (est).

 

Première publication : 10/05/2012

COMMENTAIRE(S)