Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Honduras : ces enfants qui fuient leur pays au péril de leurs vies

En savoir plus

SUR LE NET

Des militants anti-avortement s'opposent au « Ice Bucket Challenge »

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Garrigues, historien et spécialiste d'histoire politique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Birdman" en ouverture de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

À Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'aime l'entreprise"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La fin du calvaire pour Peter Theo Curtis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71e Mostra de Venise

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls : le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

  • Kiev assure que des troupes russes sont entrées sur son territoire

    En savoir plus

  • L’OMS s’attend à plus de 20 000 cas d'Ebola en Afrique de l’Ouest

    En savoir plus

  • En images : des millions de criquets envahissent Antananarivo

    En savoir plus

  • Des pirates russes “patriotes” à l’assaut de banques américaines ?

    En savoir plus

  • Netflix prépare "Marseille", un "House of Cards" aux accents provençaux

    En savoir plus

  • Brad Pitt et Angelina Jolie se sont mariés dans leur château en France

    En savoir plus

  • Vidéo : à Paris, les coiffeuses sans-papiers de Château d'eau se rebellent

    En savoir plus

  • Israël-Palestine, Libye, Russie... Ce que préconise François Hollande

    En savoir plus

  • La Française Clarisse Agbegnenou championne du monde de judo

    En savoir plus

  • La France retrouve ses mondialistes pour affronter l’Espagne

    En savoir plus

  • Erdogan débute son mandat présidentiel en Turquie

    En savoir plus

  • Matignon dément toute intention de toucher aux 35 heures

    En savoir plus

  • Michel Platini renonce à briguer la présidence de la Fifa

    En savoir plus

  • Trafic présumé de bébés : le président du Parlement a quitté le Niger

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

SPORT

Bruno Metsu : "Lechantre ne donne pas une bonne image des entraîneurs français"

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 10/05/2012

Pierre Lechantre, nommé sélectionneur du Sénégal le 27 avril dernier, a finalement décliné l'offre de la Fédération sénégalaise. Une décision qui attriste mais ne surprend guère Bruno Metsu (photo), ancien sélectionneur des Lions de la Téranga.

Rebondissement dans la succession d’Amara Traoré à la tête de l’équipe sénégalaise. Nommé sélectionneur du Sénégal le 27 avril dernier, Pierre Lechantre a finalement décliné l’offre de la Fédération. Joint dimanche dernier par RFI, le technicien français avait motivé sa décision par le fait que son club actuel Al-Arabi Doha (Qatar) le libérerait trop tard (fin mai) et qu’il n'avait pas les garanties financières pour mener à bien sa mission (avance sur salaire de 6 mois NDLR). Pourtant, Pierre Lechantre semblait pleinement mobilisé dans sa nouvelle mission, indiquant qu’on lui avait notamment demandé de gagner la CAN-2013.

FOOTBALL

Champion olympique et champion d'Afrique en 2000 avec le Cameroun, Pierre Lechantre avait été préféré à son compatriote Bruno Metsu (quart de finaliste du Mondial 2002 avec le Sénégal) qui partait favori pour le poste. Joint en exclusivité par FRANCE 24, l’ancien entraîneur d’Al-Gharrafa Doha ne s’est pas réellement montré surpris par la décision de Lechantre, fustigeant l’attitude de son compatriote.

FRANCE 24 : Pierre Lechantre a décliné l’offre de la fédération sénégalaise de football, que vous inspire sa décision ?

Bruno Metsu : Je n’étais pas au courant. Mais cela ne me surprend pas. Pierre Lechantre voulait rester au Qatar. J’avais cette information d’interlocuteurs qui travaillent à la Fédération qatari de football. Cela fait 10 ans que je suis là, je connais tout le monde.
Lechantre a tout fait pour rester au Qatar. Il voulait renégocier son contrat pour conserver des avantages importants. Il n’a pas été honnête, il a joué sur les deux tableaux. Quand tu es un homme, tu respectes ta parole. Quel manque de classe !

Cette décision est un gros coup dur pour le Sénégal ?

Je suis vraiment triste pour le Sénégal et pour le continent africain. C’est une grosse désillusion pour le peuple sénégalais, mais c’est aussi une bonne leçon pour le Sénégal.
Le choix de Lechantre est une volonté du président de la Fédération sénégalaise de football Augustin Senghor. Il s’était engagé avec lui depuis longtemps.

Justement, seriez-vous toujours intéressé par le poste de sélectionneur ?

J’ai une dette envers le Sénégal. Mais j’ai fait ce que j’avais à faire. Je ne suis pas un choix par défaut. Tout le monde au Sénégal voulait que je vienne : les supporters, les médias… J’avais de nombreuses autres propositions, au Yémen notamment, mais cela ne m’intéressait pas. Moi ce n’est pas l’argent qui a dicté ma conduite.

Il faut quand même se souvenir que Lechantre a connu le succès avec le Cameroun, avec une génération dorée (Mboma, Song, Foé, Eto’o…). Les Lions Indomptables ont continué à bien se comporter après sa venue. Alors qu’après mon passage au Sénégal (finaliste CAN 2002, quart de finaliste Mondial 2002), les Lions de la Téranga n’ont rien fait !

On vous sent un peu fataliste ?

Lechantre ne donne pas une bonne image des entraîneurs français qui passent pour des mercenaires. Après, je comprends que les Fédérations rechignent à faire signer des techniciens français.

Le Sénégal doit débuter les éliminatoires de la Coupe du monde 2014 le 2 juin contre le Liberia.

Première publication : 10/05/2012

  • FOOTBALL

    Pierre Lechantre : "On m’a demandé de gagner la CAN-2013 avec le Sénégal"

    En savoir plus

  • CAN-2013

    CAN-2013 : Les stades de la compétition enfin dévoilés

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Audio - Footcast n°1 : éliminatoires CAN-2013, préparation Euro-2012 (France, Angleterre, Espagne...)

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)