Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"N'oublions pas la Syrie"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : Un incendie "hors de contrôle" menace Tripoli

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH 17 en Ukraine : une enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

En savoir plus

FOCUS

Inde : Carrefour jette l’éponge

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Contre-productif"

En savoir plus

  • À Gaza, Israël s’attaque aux symboles du Hamas

    En savoir plus

  • Vidéo : la chute du vol AH5017 a été "vertigineuse", selon Ouagadougou

    En savoir plus

  • Une enquête préliminaire vise le financement de la campagne 2007 de Sarkozy

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Un incendie hors de contrôle menace Tripoli d’une "catastrophe humaine"

    En savoir plus

  • Aïd meurtrier à Gaza, Netanyahou annonce une "longue campagne"

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé à Freetown, au Sierra Leone

    En savoir plus

FRANCE

François Fillon a remis la démission de son gouvernement à Nicolas Sarkozy

Vidéo par France 2

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/05/2012

François Fillon, qui restera l'unique Premier ministre du quinquennat de Nicolas Sarkozy, a remis jeudi la démission de son gouvernement au président sortant, le même jour que l'officialisation des résultats de la présidentielle.

REUTERS - François Fillon a remis jeudi la démission de son gouvernement à Nicolas Sarkozy, quatre jours après la défaite du président sortant à l’élection présidentielle et après cinq années passées à Matignon, a annoncé la présidence de la République.

Le chef de l’Etat sortant a accepté cette démission et François Fillon assurera, avec les membres du Gouvernement, « le traitement des affaires courantes jusqu’à la nomination du nouveau Gouvernement », précise l’Elysée dans un communiqué.
 
La passation de pouvoirs entre Nicolas Sarkozy et son successeur socialiste, François Hollande, aura lieu mardi. Le président élu a d’ores et déjà annoncé qu’il dévoilerait ensuite le nom de son Premier ministre.   
 
Sous la Ve République française, seul Georges Pompidou a été plus longtemps que François Fillon Premier ministre d’une seule traite (14 avril 1962-10 juillet 1968).
 
Nommé le 17 mai 2007, François Fillon a survécu à tous les remaniements ministériels qui ont marqué le quinquennat et passé 1.821 jours dans ses fonctions de chef de gouvernement.
 
A l’automne 2010, le centriste Jean-Louis Borloo a fait un temps figure de remplaçant potentiel mais Nicolas Sarkozy a finalement choisi de garder celui qu’il avait présenté au début de son mandat comme son « collaborateur ».
 
En dehors de Georges Pompidou, seuls deux autres hommes sont restés cinq ans de suite à Matignon sous la Ve République - le centriste Raymond Barre (25 août 1976-11 mai 1981) et le socialiste Lionel Jospin (2 juin 1997-6 mai 2002).
 
François Fillon monte pour la postérité et l’histoire sur la deuxième marche du podium.
 
Comme nombre de ses ministres, il va maintenant, à 58 ans, se consacrer à la campagne des élections législatives des 10 et 17 juin - il est candidat de l’UMP à Paris.
 
Il fait également figure de rival du secrétaire général de l’UMP, Jean-François Copé, notamment dans la perspective de la présidentielle de 2017.

 

Première publication : 10/05/2012

  • PRÉSIDENTIELLE FRANÇAISE

    Dernier conseil des ministres pour Nicolas Sarkozy

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE FRANÇAISE

    L’UMP veut afficher son unité jusqu’aux législatives

    En savoir plus

  • LÉGISLATIVES FRANÇAISES

    L'UMP et le Front national, entre guerre ouverte et œillades discrètes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)