Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

TECH 24

Satellites : les nouveaux maîtres du ciel

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

Moyen-Orient

Double-attentat à Damas, les autorités dénoncent une attaque "terroriste"

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/05/2012

Deux explosions sont survenues jeudi matin dans la capitale syrienne. Les autorités syriennes évoquent une attaque terroriste qui a fait au moins 55 morts et plus de 370 blessés. Le chef des observateurs de l'ONU appelle à l'arrêt des violences.

REUTERS - Les attentats commis jeudi à Damas prouvent que la Syrie est confrontée à un terrorisme soutenu par des puissances étrangères, a déclaré le ministère syrien des Affaires étrangères, cité par l’agence de presse syrienne Sana.

Les deux bombes qui ont explosé dans la matinée dans la capitale ont fait 55 morts et 372 blessés, selon un bilan officiel. Ce double attentat, non revendiqué pour l’instant, est le plus meurtrier à être commis à Damas depuis le début de l’insurrection dans le pays à la mi-mars 2011.
 
Le ministère des Affaires étrangères a demandé d’autre part au Conseil de sécurité des Nations unies de prendre des mesures contre les pays, les organisations et les agences de presse qui pratiquent le terrorisme, écrit Sana.
 
« La Syrie souligne l’importance qu’il y a à ce que le Conseil de sécurité prenne des mesures contre les pays, les organisations et les agences de presse qui pratiquent et encouragent le terrorisme », dit le ministère dans une lettre adressée à l’Onu, citée par Sana.
 

 

Première publication : 10/05/2012

  • SYRIE

    Une explosion près d'un convoi de l'ONU blesse des soldats du régime

    En savoir plus

  • SYRIE

    Kofi Annan : "Le plan de paix est le seul moyen d'éviter la guerre civile"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)