Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

SPORT

Qui de Tony Parker ou de Laura Flessel sera le porte-drapeau français aux JO ?

©

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 11/05/2012

L'identité du porte-drapeau qui conduira la délégation française lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Londres sera dévoilé lundi 14 mai. Alors qui sera à l'honneur ? Le basketteur Tony Parker ou l’épéiste Laura Flessel ?

Le président du Comité national olympique et sportif français (CNOSF), Denis Masseglia, annoncera lundi 14 mai le nom du porte-drapeau français. Fournie au départ, la liste des athlètes candidats à ce rôle prestigieux s’est réduite au fur et à mesure des réunions du comité de sélection, composé de deux athlètes, Isabelle Séverino et Tony Estanguet (porte-drapeau pour Pékin 2008), co-présidents de la commission des athlètes, et de quatre dirigeants: Bernard Amsalem, chef de mission et président de la Fédération française d'athlétisme, Jean-Luc Rougé, vice-président en charge du haut niveau, Jacques Rey, président du collège des Fédérations olympiques, et Denis Masseglia.


Il s’agit d’un choix stratégique entre Tony Parker, basketteur sans passé olympique mais qui bénéficie d’une aura internationale, et Laura Flessel, une épéiste qui a donné deux titres olympiques à la France et trois autres médailles.

Notoriété et légitimité


"Soit on choisit un sportif qui a une notoriété internationale et on pourra intéresser des personnes qui ne se tournent pas naturellement vers les Jeux. Soit on désigne un athlète qui a déjà confirmé des espoirs olympiques, et qui, du coup, est légitime au regard des autres," souligne Tony Estanguet, double champion olympique de canoë et ancien porte-drapeau.

Tony Estanguet : "Tony Parker est légitime pour être porte-drapeau"


Chez les sportifs, le cas de la superstar multimillionnaire Tony Parker, qui ne compte aucune participation aux JO, divise. Il serait issu, pour certains, d'un sport et d’une Ligue (la NBA) ne représentant pas les valeurs de l'olympisme.

De son côté, Laura Flessel - 5 médailles olympiques dont 2 en or à Atlanta en 1996 - aurait pas mal de partisans dans le monde sportif. Selon le quotidien "Le Parisien", le CNOSF aurait reçu plusieurs lettres d’athlètes la soutenant, alors que d’autres sportifs ont fait savoir publiquement leur soutien à "la Guêpe" (surnom de l’épéiste française). C’est le cas notamment du champion du monde du 100 mètres dos, Camille Lacourt, et du vice-champion olympique du 4x100 mètres nage libre, Fabien Gilot.

"Tirer toute la délégation vers le haut"

L'épéiste peut également compter sur un soutien de poids : le judoka Teddy Riner - quintuple champion du monde - qui avait de lui-même écarté l’idée d’être porte-drapeau à Londres pour pouvoir se concentrer sur ses combats. "Une femme serait la bienvenue, déclarait-il en avril dernier. Ça fait longtemps qu'on n'a pas eu de femme. Le porte-drapeau devra surtout pouvoir tirer toute la délégation vers le haut. Il devra pouvoir parler à n'importe quel sportif. Il faut qu'il soit 'full option' comme on dirait chez les jeunes." Seules deux femmes, Cristine Caron en 1968 et Marie-José Pérec en 1996, ont obtenu cet honneur dans l'histoire des JO.

Denis Masseglia ne nie pas qu'il y ait débat. "Ce débat a lieu, car Tony Parker a dit en premier qu'il était intéressé et qu'il faisait acte de candidature", souligne le président du CNOSF. "Mais je ne pense pas qu'il faille l'interpréter comme étant un positionnement en terme de rivalité entre représentants d'un sport dit professionnel et d'un sport amateur. Les valeurs de sport, de compétitivité ne sont pas l'apanage d'un sport par rapport à un autre", tempère-t-il.


Le duel est toujours très indécis. Selon "Le Parisien", le comité de sélection, réuni le 4 mai, n’aurait pas réussi à tomber d’accord sur un nom : trois suffrages se portant sur Laura Flessel, trois sur Tony Parker. Fin du suspense lundi 14 mai à 15h (heure française) lors d'une conférence de presse organisée au siège du CNOSF, à Paris.

Première publication : 11/05/2012

  • JEUX OLYMPIQUES 2012

    La flamme des JO de Londres allumée à Olympie en Grèce

    En savoir plus

  • HALTÉROPHILIE

    Bernardin Kingue Matam : "C’est une fierté de pouvoir représenter la France aux JO"

    En savoir plus

  • JEUX OLYMPIQUES

    JO-2012 : les athlètes français débordent d'ambitions

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)