Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'Argentine poussée vers le défaut de paiement

En savoir plus

SUR LE NET

Chine : de faux profils Twitter démasqués

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les cachotteries de Poutine et Merkel"

En savoir plus

  • Un rassemblement pro-israélien organisé à Paris

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • Ebola : état d'urgence au Sierra Leone, l'inquiétude grandit dans le monde

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Karim Wade, le fils de l'ex-président, jugé à Dakar pour "enrichissement illicite"

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

  • BNP Paribas subit une perte record après l'amende américaine

    En savoir plus

  • Glissement de terrain meurtrier dans l'ouest de l'Inde

    En savoir plus

  • "Accuser la Serbie du déclenchement de la guerre est absurde"

    En savoir plus

SPORT

Qui de Tony Parker ou de Laura Flessel sera le porte-drapeau français aux JO ?

Texte par Sylvain MORNET

Dernière modification : 11/05/2012

L'identité du porte-drapeau qui conduira la délégation française lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de Londres sera dévoilé lundi 14 mai. Alors qui sera à l'honneur ? Le basketteur Tony Parker ou l’épéiste Laura Flessel ?

Le président du Comité national olympique et sportif français (CNOSF), Denis Masseglia, annoncera lundi 14 mai le nom du porte-drapeau français. Fournie au départ, la liste des athlètes candidats à ce rôle prestigieux s’est réduite au fur et à mesure des réunions du comité de sélection, composé de deux athlètes, Isabelle Séverino et Tony Estanguet (porte-drapeau pour Pékin 2008), co-présidents de la commission des athlètes, et de quatre dirigeants: Bernard Amsalem, chef de mission et président de la Fédération française d'athlétisme, Jean-Luc Rougé, vice-président en charge du haut niveau, Jacques Rey, président du collège des Fédérations olympiques, et Denis Masseglia.


Il s’agit d’un choix stratégique entre Tony Parker, basketteur sans passé olympique mais qui bénéficie d’une aura internationale, et Laura Flessel, une épéiste qui a donné deux titres olympiques à la France et trois autres médailles.

Notoriété et légitimité


"Soit on choisit un sportif qui a une notoriété internationale et on pourra intéresser des personnes qui ne se tournent pas naturellement vers les Jeux. Soit on désigne un athlète qui a déjà confirmé des espoirs olympiques, et qui, du coup, est légitime au regard des autres," souligne Tony Estanguet, double champion olympique de canoë et ancien porte-drapeau.

Tony Estanguet : "Tony Parker est légitime pour être porte-drapeau"


Chez les sportifs, le cas de la superstar multimillionnaire Tony Parker, qui ne compte aucune participation aux JO, divise. Il serait issu, pour certains, d'un sport et d’une Ligue (la NBA) ne représentant pas les valeurs de l'olympisme.

De son côté, Laura Flessel - 5 médailles olympiques dont 2 en or à Atlanta en 1996 - aurait pas mal de partisans dans le monde sportif. Selon le quotidien "Le Parisien", le CNOSF aurait reçu plusieurs lettres d’athlètes la soutenant, alors que d’autres sportifs ont fait savoir publiquement leur soutien à "la Guêpe" (surnom de l’épéiste française). C’est le cas notamment du champion du monde du 100 mètres dos, Camille Lacourt, et du vice-champion olympique du 4x100 mètres nage libre, Fabien Gilot.

"Tirer toute la délégation vers le haut"

L'épéiste peut également compter sur un soutien de poids : le judoka Teddy Riner - quintuple champion du monde - qui avait de lui-même écarté l’idée d’être porte-drapeau à Londres pour pouvoir se concentrer sur ses combats. "Une femme serait la bienvenue, déclarait-il en avril dernier. Ça fait longtemps qu'on n'a pas eu de femme. Le porte-drapeau devra surtout pouvoir tirer toute la délégation vers le haut. Il devra pouvoir parler à n'importe quel sportif. Il faut qu'il soit 'full option' comme on dirait chez les jeunes." Seules deux femmes, Cristine Caron en 1968 et Marie-José Pérec en 1996, ont obtenu cet honneur dans l'histoire des JO.

Denis Masseglia ne nie pas qu'il y ait débat. "Ce débat a lieu, car Tony Parker a dit en premier qu'il était intéressé et qu'il faisait acte de candidature", souligne le président du CNOSF. "Mais je ne pense pas qu'il faille l'interpréter comme étant un positionnement en terme de rivalité entre représentants d'un sport dit professionnel et d'un sport amateur. Les valeurs de sport, de compétitivité ne sont pas l'apanage d'un sport par rapport à un autre", tempère-t-il.


Le duel est toujours très indécis. Selon "Le Parisien", le comité de sélection, réuni le 4 mai, n’aurait pas réussi à tomber d’accord sur un nom : trois suffrages se portant sur Laura Flessel, trois sur Tony Parker. Fin du suspense lundi 14 mai à 15h (heure française) lors d'une conférence de presse organisée au siège du CNOSF, à Paris.

Première publication : 11/05/2012

  • JEUX OLYMPIQUES 2012

    La flamme des JO de Londres allumée à Olympie en Grèce

    En savoir plus

  • HALTÉROPHILIE

    Bernardin Kingue Matam : "C’est une fierté de pouvoir représenter la France aux JO"

    En savoir plus

  • JEUX OLYMPIQUES

    JO-2012 : les athlètes français débordent d'ambitions

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)