Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Cesar : Roman Polanski renonce

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Éric Ciotti : "Le vote de Fessenheim est un scandale"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Éric Ciotti : "Je ne crois pas au ni droite ni gauche"

En savoir plus

FOCUS

Iran : le sport, outil d'émancipation des femmes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Avec Julien Fournié, dans les coulisses d’un défilé Haute Couture

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Quand les femmes décideront de ce que les hommes doivent faire de leurs organes reproductifs"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Quel avenir pour le partenariat transpacifique?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Micmac au PS"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Primaire PS : Cafouillage autour de la participation

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Une émission réalisée à partir de contenus amateur : photos, vidéos et témoignages envoyés par nos Observateurs aux quatre coins du monde et vérifiés par nos journalistes à Paris. Le samedi à 9h15.

Dernière modification : 17/05/2012

Bataille de symboles au nord du Mali et retour des baltagias en Egypte

Julien Pain vous propose la première émission entièrement réalisée à partir de contenus amateur. Photos, vidéos, témoignages : tout vient de nos Observateurs, aux quatre coins du monde, et tout a été vérifié par nos journalistes, à Paris. Première diffusion le samedi à 8h10 (heure de Paris).

SUJET 1 - MALI

Le nord du Mali est aujourd'hui contrôlé par des groupes rebelles. Mais cette rébellion n'est pas homogène. Car il y a d'un côté des forces touareg qui demandent l'indépendance de la région, qu'ils appellent l'azawad. Et de l'autre des groupes, notamment le plus puissant d'entre eux, Ansar dine, qui se battent pour l'instauration d'un régime islamiste dans tout le Mali.

Notre Observateur, Assan Midal, va nous raconter comment se passe cette cohabitation entre des mouvements rebelles si différents. Un témoignage rare, dans une région où peu de journalistes ont accès.

SUJET 2 : EGYPTE

Hosni Moubarak a été évincé du pouvoir il y a plus d'un an, mais ses méthodes elles, sont encore là. C'est en tout cas ce qu'affirment les manifestants qui ont été tabassés sur la place Abassiya, au Caire, le 2 mai dernier. Ils disent que le pouvoir militaire a utilisé, comme au temps de Moubarak, des civils armés, les fameux baltaguiyas, pour briser leur contestation par la force.

C'est Mostafa Kandil qui va nous parler cette nuit de violence au cours de laquelle 25 personnes ont perdu la vie.

Et ne ratez pas notre Best Obs des meilleures images amateurs de la semaine...

Par Julien PAIN

COMMENTAIRE(S)

Les archives

14/01/2017 Les Observateurs

Les musulmans rohingyas humiliés en Birmanie et une polémique après l'expulsion de France d'un Malien

En Birmanie, début janvier un soldat n'a pas hésité à se filmer pendant que ses collègues humiliaient des musulmans rohingyas, victimes de discriminations systématiques. Au Mali,...

En savoir plus

27/12/2016 OBSERVATEURS

Expulsion de migrants en Algérie et des chefs de milice qui dérangent au Burkina Faso

Programme collaboratif réalisé à partir de contenus amateurs vérifiés (photos, vidéos, témoignages) pour comprendre l'actualité internationale à travers les yeux de ceux qui en...

En savoir plus

28/11/2016 OBSERVATEURS

Scandale du cercueil en Afrique du Sud et le calvaire d'un migrant à Lesbos en Grèce

Programme collaboratif réalisé à partir de contenus amateurs vérifiés (photos, vidéos, témoignages) pour comprendre l'actualité internationale à travers les yeux de ceux qui en...

En savoir plus

19/11/2016 Bulgarie

Une milice bulgare anti-migrants et une imprimante 3D en déchets électroniques au Togo

A la frontière entre la Bulgarie une milice d'extrême-droite traque les migrants et les renvoient en Turquie sans ménagement... Au Togo, notre Observateur présente son modèle...

En savoir plus

12/11/2016 États-Unis

Le rappeur héros et les Iraniens rebelles

Moise Morancy, rappeur new-yorkais, raconte comment il sauvé une adolescente d'une agression sexuelle dans un bus. Puis, des Iraniens montrent comme critiquer indirectement le...

En savoir plus