Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le Malien Birama Sidibé candidat à la présidence de la Banque africaine de développement

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Loi santé : ce qui va changer

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Serge Atlaoui condamné à mort : La France peut-elle faire pression ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants en Méditerranée, sans stratégie face au drame l'Europe mise en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Émission spéciale : Marseille, le renouveau ?

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : sur les traces du réalisateur Henri Verneuil, réfugié arménien

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Génocide arménien, cent ans après déni et mémoire continuent de se côtoyer

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Léa Drucker

En savoir plus

TECH 24

Numérique : tout pour la musique

En savoir plus

Asie - pacifique

Deux soldats de l'Otan abattus par des hommes en uniforme

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/05/2012

Deux soldats de l'Otan ont été tués samedi dans le sud de l'Afghanistan par deux hommes portant des uniformes de la police afghane. La veille, un tireur déguisé en membre de l'armée afghane avait abattu un soldat américain dans l'est du pays.

AFP - Le ministère britannique de la Défense a confirmé dimanche la mort de deux soldats britanniques, tués samedi par des membres des forces de police afghane, après des informations la veille de la force internationale de l'Otan (Isaf).

Les deux hommes participaient à une réunion avec des autorités locales près de la base d'Attal, dans la province du Helmand, quand ils ont été tués par balle "par des membres des forces de police afghane", a précisé le ministère dans un communiqué.

Le ministère de la Défense a attendu d'avoir pu prévenir les familles pour confirmer la mort des deux soldats, intervenue samedi.

L'un d'eux servait dans le premier régiment des gardes gallois (1st Battalion Welsh Guards) et l'autre dans la Royal Air Force.

Les deux hommes ne faisaient pas partie d'une unité de combat, mais de conseil des forces afghanes sur place.

Dimanche, le ministre de la Défense Philip Hammond, interviewé par la télévision BBC, a indiqué qu'il était encore "très, très tôt" pour connaître les circonstances précises de l'accident, et que les attaquants pouvaient aussi bien être des "insurgés infiltrés" dans la police afghane que des policiers qui auraient développé des relations conflictuelles avec les soldats de l'Isaf.

"Souvenez-vous qu'il s'agit d'une société où les gens traditionnellement résolvent les conflits par la violence", a-t-il souligné.

Samedi, un porte-parole de l'Isaf avait indiqué que les hommes "étaient des insurgés déguisés en policiers et non des policiers".

Ces deux morts portent à 22 le nombre de membres de la force internationale tués en 2012 des suites de tirs des forces afghanes au cours de 16 incidents différents.

La question de la sécurité des militaires étrangers est critique, alors que les membres des personnels militaire et civil de l'Otan forment militaires, policiers et fonctionnaires en général, qui devront sécuriser et administrer seuls l'Afghanistan après le départ prévu des dernières troupes de combat de l'Otan fin 2014.

D'après un rapport de l'Otan, dont le contenu a été connu en janvier, les altercations mortelles entre Afghans et étrangers "sont loin d'être rares ou isolées" et "reflètent une menace homicide systémique qui croît rapidement". Ce texte, intitulé "Une crise de confiance et d'incompatibilité culturelle", évaluait ces pertes à 6% des pertes totales de l'Otan sur une période donnée.

Première publication : 12/05/2012

  • FRANCE

    Le retrait des troupes françaises d'Afghanistan, un dossier délicat pour Hollande

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Attentats des Taliban à Kaboul après la visite surprise de Barack Obama

    En savoir plus

  • SOMMET INTERNATIONAL

    Les pays membres de l'Otan se concertent sur l'après-2014 en Afghanistan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)