Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

REPORTERS

L’Écosse va-t-elle filer à l'anglaise ?

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

DÉBAT

Lutte contre les jihadistes : faut-il s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

  • L’Australie déjoue des meurtres projetés par l’État islamique

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Ebola : la Française contaminée bientôt rapatriée à Paris

    En savoir plus

  • Ajax - PSG : Lucas reconnaît avoir fait "une erreur"

    En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : la presse britannique veut sauver l'Union

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

Moyen-orient

Un groupe islamiste serait à l'origine des attentats de Damas

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/05/2012

Si aucune image n'a permis de prouver son implication, le groupe islamiste Front al Nousra a revendiqué samedi, dans une vidéo, le double attentat perpétré trois jours plus tôt à Damas. Bilan de l'attaque : 55 morts et 372 blessés.

REUTERS - Le groupe islamiste du Front al Nousra a revendiqué samedi dans une vidéo la double explosion de mercredi dans la capitale syrienne, qui a fait 55 morts et 372 blessés selon un bilan officiel.

Ce double attentat, le plus meurtrier à Damas depuis le début de la révolte dans le pays à la mi-mars 2011, a été imputé à des "terroristes" kamikazes par le gouvernement de Bachar al Assad. 

"Le Front al Nousra a mené une opération militaire à Damas contre les repaires du régime (...) Cet attentat est une conséquence des frappes continues du régime sur les quartiers résidentiels dans la banlieue de Damas, à Idlib, Hama, Deraa et d'autres régions", peut-on lire sur un texte diffusé dans la vidéo et lu par un homme dont la voix a été déformée.

"Nous disons au régime : arrêtez de massacrer le peuple sunnite ou les alaouites en subiront les conséquences."

La vidéo ne contient aucune image montrant des militants fabriquant ou installant des bombes permettant de prouver la responsabilité du groupe islamiste dans l'attentat.

Depuis le début du soulèvement contre la dynastie alaouite des Assad, le Front Al Nousra a revendiqué plusieurs attentats commis à Damas et Alep, dans le nord du pays.

Première publication : 12/05/2012

  • SYRIE

    "Ces attentats ne profitent qu’au régime de Bachar al-Assad"

    En savoir plus

  • SYRIE

    Double-attentat à Damas, les autorités dénoncent une attaque "terroriste"

    En savoir plus

  • SYRIE

    Une forte explosion suivie d'une fusillade devant les locaux du parti Baas à Alep

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)