Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Rentrée des classes en France : le système éducatif français est-il mauvais élève ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Un accord pour rétablir le Parlement du Lesotho

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Affaire Kayumba : quatre accusés reconnus coupables de tentative de meurtre

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abbas Araghchi, vice-ministre iranien des Affaires étrangères

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sarkozy le retour?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Le meilleur des Observateurs cette année !

En savoir plus

FOCUS

L'État islamique déclare la guerre de l'eau en Irak

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

En savoir plus

REPORTERS

Pakistan : Imran Khan, des terrains de cricket à la politique

En savoir plus

  • Steven Sotloff, un passionné du monde arabe tombé entre les griffes de l'EI

    En savoir plus

  • Vidéo : un convoi de l'armée ukrainienne détruit dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Europe : Moscovici, un sous-commissaire pour la France ?

    En savoir plus

  • Pôle emploi : Rebsamen se défend de vouloir "stigmatiser" les chômeurs

    En savoir plus

  • L'EI revendique dans une vidéo la décapitation d'un second journaliste américain

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Falcao fait ses valises, à quoi joue Monaco?

    En savoir plus

  • Les photos volées de Jennifer Lawrence sont aussi gênantes pour Apple

    En savoir plus

  • Nord-Mali : quatre casques bleus tués par l'explosion d'une mine près de Kidal

    En savoir plus

  • En images : Falcao, James, Di Maria, Suarez... les plus gros transferts de l’été

    En savoir plus

  • "Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

    En savoir plus

  • Un député tunisien échappe à une tentative d'assassinat

    En savoir plus

  • Le président du Yémen annonce un "gouvernement d'union nationale"

    En savoir plus

  • L'Otan menace de déployer une force de réaction rapide en Europe de l'Est

    En savoir plus

  • VTC : la justice interdit à Uber d'exercer en Allemagne

    En savoir plus

  • L’armée irakienne poursuit son offensive, l’EI recule

    En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

Asie - pacifique

Un important négociateur du Haut Conseil de paix abattu à Kaboul

Vidéo par Maeva BAMBUCK

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/05/2012

Arsala Rahmani, ex-ministre sous le régime des taliban, était un interlocuteur très important dans le cadre des négociations de paix entre les rebelles et le gouvernement Karzaï. Dimanche, il a été tué par un tireur embarqué dans une voiture.

AFP - Un haut représentant du Haut conseil de paix (HCP) d'Afghanistan et proche conseiller du président Hamid Karzaï a été tué par balle dimanche à Kaboul, par un tireur à bord d'une voiture, a annoncé un responsable de la sécurité à l'AFP.

Arsala Rahmani, ancien ministre sous le régime des talibans, était "un négociateur clé" au sein du conseil établi par Karzaï pour ouvrir des négociations de paix avec les rebelles taliban, a ajouté le responsable.

"Peu après avoir quitté sa maison, il a été atteint d'une balle tirée depuis une voiture. La balle a traversé son bras gauche et a atteint le coeur", a déclaré le petit-fils de la victime Mohammad Waris. "Il est mort à l'hôpital".

Arsala Rahmani "avait établi récemment des contacts avec de hauts dirigeants taliban", a précisé à l'AFP un responsable de la sécurité, sous couvert d'anonymat.

Rahmani était un ancien ministre de l'Enseignement supérieur sous les talibans de 1996 à 2001. Il avait rejoint le gouvernement de Hamid Karzaï après l'arrivée des Etats-Unis venus renverser les talibans en Afghanistan, après les attentats du 11 septembre 2001.

En septembre dernier, Burhanuddin Rabbani, l'ancien président afghan et négociateur de paix du gouvernement de Kaboul, est mort dans un attentat-suicide perpétré par un taliban. Ce meurtre a considérablement affaibli les effort de paix du chef de l'Etat afghan Hamid Karzaï, dont la victime était l'émissaire.

Le Haut conseil pour la paix a pour objectif de dialoguer avec les insurgés pour mettre un terme à la rébellion qui depuis dix ans s'oppose aux forces pro-gouvernementales, aidées par 130.000 soldats de l'Isaf, la force armée de l'Otan dans le pays.

 

Première publication : 13/05/2012

  • AFGHANISTAN

    Le fils de l'ex-président Rabbani prend la tête du Haut Conseil pour la paix

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Fin des combats à Kaboul, tous les assaillants taliban tués

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Près de 400 détenus s'évadent d'une prison attaquée par les Taliban

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)