Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Classement des personnalités influentes : 10 africains dans le palmarès du Time magazine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Où s'arrêtera Poutine ?

En savoir plus

DÉBAT

Crise en Ukraine : l'escalade à l'est jusqu'où ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Crise en Ukraine : l'escalade à l'est jusqu'où ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

En savoir plus

SUR LE NET

Opération ratée de la police de New York sur Twitter

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sean Lennon dans les pas de son père

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : peine de mort et réglementation

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Michel Platini : "pas sûr que le PSG respecte le fair play financier"

En savoir plus

  • De la guerre civile aux portes de Paris, parcours de réfugiées syriennes

    En savoir plus

  • Des soldats russes sur le pied de guerre à la frontière ukrainienne

    En savoir plus

  • Accord Hamas-Fatah : Israël suspend les négociations de paix

    En savoir plus

  • Présidentielle syrienne : deux candidats face à Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

    En savoir plus

  • Abdoulaye Wade bloqué au Maroc, confusion sur son retour à Dakar

    En savoir plus

  • RD Congo : près de 50 morts dans un accident de train

    En savoir plus

  • Les dessous des résultats record d’Apple

    En savoir plus

  • Ségolène Royal dément avoir interdit les décolletés dans son ministère

    En savoir plus

  • Impression 3D : dix maisons construites en 24 heures à Shanghaï

    En savoir plus

  • Premières pistes pour mettre fin au conflit entre VTC et taxis

    En savoir plus

  • Le rappeur Rohff mis en examen et incarcéré pour violences

    En savoir plus

  • Au Caire, le voile de la discorde

    En savoir plus

  • Le patron de la F1 Bernie Ecclestone jugé pour corruption

    En savoir plus

  • Au moins trois médecins américains tués dans un hôpital de Kaboul

    En savoir plus

  • Les îles Senkaku "couvertes" par le traité de défense américano-japonais

    En savoir plus

  • Platini doute que le PSG respecte le fair-play financier

    En savoir plus

  • Le président colombien rétablit le maire de Bogota dans ses fonctions

    En savoir plus

Asie - pacifique

Un important négociateur du Haut Conseil de paix abattu à Kaboul

©

Vidéo par Maeva BAMBUCK

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/05/2012

Arsala Rahmani, ex-ministre sous le régime des taliban, était un interlocuteur très important dans le cadre des négociations de paix entre les rebelles et le gouvernement Karzaï. Dimanche, il a été tué par un tireur embarqué dans une voiture.

AFP - Un haut représentant du Haut conseil de paix (HCP) d'Afghanistan et proche conseiller du président Hamid Karzaï a été tué par balle dimanche à Kaboul, par un tireur à bord d'une voiture, a annoncé un responsable de la sécurité à l'AFP.

Arsala Rahmani, ancien ministre sous le régime des talibans, était "un négociateur clé" au sein du conseil établi par Karzaï pour ouvrir des négociations de paix avec les rebelles taliban, a ajouté le responsable.

"Peu après avoir quitté sa maison, il a été atteint d'une balle tirée depuis une voiture. La balle a traversé son bras gauche et a atteint le coeur", a déclaré le petit-fils de la victime Mohammad Waris. "Il est mort à l'hôpital".

Arsala Rahmani "avait établi récemment des contacts avec de hauts dirigeants taliban", a précisé à l'AFP un responsable de la sécurité, sous couvert d'anonymat.

Rahmani était un ancien ministre de l'Enseignement supérieur sous les talibans de 1996 à 2001. Il avait rejoint le gouvernement de Hamid Karzaï après l'arrivée des Etats-Unis venus renverser les talibans en Afghanistan, après les attentats du 11 septembre 2001.

En septembre dernier, Burhanuddin Rabbani, l'ancien président afghan et négociateur de paix du gouvernement de Kaboul, est mort dans un attentat-suicide perpétré par un taliban. Ce meurtre a considérablement affaibli les effort de paix du chef de l'Etat afghan Hamid Karzaï, dont la victime était l'émissaire.

Le Haut conseil pour la paix a pour objectif de dialoguer avec les insurgés pour mettre un terme à la rébellion qui depuis dix ans s'oppose aux forces pro-gouvernementales, aidées par 130.000 soldats de l'Isaf, la force armée de l'Otan dans le pays.

 

Première publication : 13/05/2012

  • AFGHANISTAN

    Le fils de l'ex-président Rabbani prend la tête du Haut Conseil pour la paix

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Fin des combats à Kaboul, tous les assaillants taliban tués

    En savoir plus

  • PAKISTAN

    Près de 400 détenus s'évadent d'une prison attaquée par les Taliban

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)