Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • Angela Merkel est à Kiev, le convoi russe a quitté l'Ukraine

    En savoir plus

  • RD Congo : les victimes du "colonel 106" racontent leur calvaire

    En savoir plus

  • Les deux nouveaux satellites Galileo placés sur la mauvaise orbite

    En savoir plus

  • Attentat-suicide meurtrier contre le QG des renseignements à Bagdad

    En savoir plus

  • 2e division blindée : "Nous étions des frères"

    En savoir plus

  • Gaza : intensification des frappes après la mort d’un enfant israélien

    En savoir plus

  • Meurtre de James Foley : Washington n'exclut pas de frapper l'EI en Syrie

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

Moyen-orient

Nouveaux heurts entre sunnites et alaouites à Tripoli

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/05/2012

De nouveaux heurts ont eu lieu à Tripoli, dans le nord du Liban, où des quartiers sunnites, hostiles au régime syrien, et alaouites, sympathisants du président Bachar al-Assad, s'affrontent depuis des mois. Une personne a trouvé la mort.

AFP - Les affrontements se poursuivaient dimanche à Tripoli, la grande ville du nord du Liban, entre quartiers hostiles et favorables à la révolte en Syrie voisine, faisant un nouveau mort, a affirmé une source au sein des services de sécurité.

Dans un incident séparé, un officier de l'armée a été abattu, selon une source au sein des services de sécurité, par un tireur embusqué, après des échanges de tirs samedi soir entre l'armée et des jeunes islamistes qui manifestaient pour exiger la libération d'un des leurs soupçonné de "terrorisme" en Syrie.

A Bab el-Tebbaneh, un homme a péri lors d'affrontements entre les habitants de ce quartier à majorité sunnite, hostile au régime syrien, et les résidents du quartier de Jabal Mohsen, alaouite et sympathisant du régime de Bachar al-Assad.

Un habitant du quartier sunnite de Kobbé avait déjà été tué samedi soir lors de heurts similaires qui avaient également fait cinq blessés.

Une centaine de jeunes islamistes avaient dressé samedi un camp à l'entrée sud de Tripoli et planté des drapeaux noirs sur lesquels était écrite la profession de foi musulmane, ainsi que des drapeaux de l'indépendance syrienne, symbole de la rébellion dans ce pays voisin du Liban.

Des tirs ont ensuite éclaté lorsque ces jeunes, sympathisants de la révolte syrienne, ont tenté de s'approcher d'un bureau du Parti social nationaliste syrien (PSNS), une formation libanaise pro-Assad.

Les autorités syriennes ont à plusieurs reprises affirmé que des armes et des combattants passaient clandestinement depuis le Liban pour venir en aide aux rebelles qui cherchent à renverser le régime Assad, après 14 mois de révolte réprimée dans le sang.

Le Liban est divisé entre l'opposition, soutenue par Washington et hostile au régime syrien, et le camp du Hezbollah qui domine le gouvernement et qui est appuyé par Damas et Téhéran.

Première publication : 13/05/2012

  • REPORTAGE

    Les alaouites du Liban entre détermination et inquiétude face à la crise syrienne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)