Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

REPORTERS

L’Écosse va-t-elle filer à l'anglaise ?

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

DÉBAT

Lutte contre les jihadistes : faut-il s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 15/05/2012

Syrie : violents combats à Rastane

La Toile se fait l’écho des violents combats dans la ville syrienne de Rastane. Les internautes critiquent la reprise des ventes d’armes américaines vers le Bahreïn. Et un jeune homme britannique propose aux internautes de gagner ses vacances à Malte.

Syrie : violents combats à Rastane

 

Des rafales de coups de feu et des explosions qui retentissent de jour comme de nuit. Ces images auraient été filmées dans la ville de Rastane qui, d’après l’opposition, a de nouveau été le théâtre d’une violente offensive de l’armée syrienne ces derniers jours.

Un assaut qui aurait fait de nombreuses victimes dans ce bastion de la contestation. Cette vidéo aurait ainsi été tournée dans un hôpital de campagne installé dans cette ville de la province de Homs. Elle montrerait notamment une petite fille blessée qui, selon des militants locaux, a perdu son père dans les violences.

Et comme en témoigneraient ces images amateurs diffusées sur Internet, les rebelles de l’armée syrienne libre auraient riposté à cette offensive ce lundi. Des affrontements au cours desquels au moins une vingtaine de soldats des troupes gouvernementales auraient été tués et plusieurs de leurs blindés détruits d’après des activistes.

Cela fait des mois que l’armée régulière tente de reprendre le contrôle de cette ville stratégique située sur la route reliant la capitale Damas à Alep, la deuxième ville du pays. Une région où l’armée syrienne libre est bien ancrée. En effet, c’est notamment à Rastane que les premiers déserteurs des forces régulières se sont rassemblés l’an dernier, et la ville constitue toujours un point de ralliement pour les soldats qui font défection pour rejoindre les rangs de l’opposition.


Polémique autour des ventes d’armes américaines à Bahreïn

Les Etats-Unis ont annoncé, vendredi, qu'ils allaient reprendre partiellement leurs livraisons d'armes à Bahreïn, qui avaient été suspendues suite à la répression du mouvement de contestation mené par l'opposition dans le royaume l’an dernier. Une décision dont s’est largement félicitée la dynastie sunnite au pouvoir mais qui suscite une vive polémique sur la Toile.

En effet, pour de nombreux internautes, il est tout simplement inadmissible de voir les Etats-Unis vendre du matériel militaire à un régime qui s’en prend violemment à ses détracteurs. C’est notamment le cas de Brian Dooley, directeur de l’ONG « Human Rights First » qui rappelle dans un communiqué en ligne que les Américains avaient promis de ne pas reprendre les ventes d’armes avec le Bahreïn tant que le royaume sunnite n’aurait pas procédé à des réformes politiques, ce qui n’a toujours pas été fait explique l’activiste. Une situation qui devrait donc, selon lui, inciter l’administration Obama à revenir sur sa décision si elle ne veut pas voir sa crédibilité remise en cause sur la scène internationale.

Un point de vue que partage le sénateur démocrate du Vermont, Patrick Leahy, qui estime que cette décision du gouvernement américain envoie un mauvais message au reste du monde. Pour lui, son pays doit en effet adopter une position sans ambiguïté dans cette affaire et continuer de faire pression sur le régime bahreïni pour que la population puisse bénéficier de plus grandes libertés au plus vite. L’heure n’est donc pas venue, à son avis, de reprendre les ventes d’armes en direction du petit royaume.

Une polémique qui a poussé le département d’Etat américain à réagir rapidement pour réaffirmer son soutien au développement de la démocratie à Bahreïn mais aussi et surtout pour souligner le fait que seules certaines catégories d’armes spécifiques, c’est-à-dire celles qui ne peuvent pas être utilisées pour le maintien de l’ordre contre les populations civiles, seront fournies au régime. Reste à savoir si cette précision suffira pour mettre un terme à la contestation qui entoure cette décision prise par Washington.

 

Les pyramides de Gizeh en 3D

Plonger au cœur de la pyramide de Kheops, l’une de sept merveilles du monde, sans avoir à sortir de chez soi, c’est désormais possible grâce à une reconstitution en 3D de la nécropole de Gizeh accessible sur Internet. Un projet, réalisé par la firme française Dassault Systèmes en partenariat avec le musée des Beaux-arts de Boston, qui permet donc à l’internaute de visiter virtuellement les tombes, les galeries et les chambres funéraires situées sur ce fameux site archéologique telles qu’elles l’étaient au temps de l’Egypte ancienne.


Tendance du jour sur les réseaux sociaux

La diffusion, dimanche soir à la télévision américaine, du dernier épisode de la très populaire série « Desperate Housewives » est un des sujets les plus discutés actuellement sur les réseaux sociaux. Les fans du feuilleton sont en effet nombreux à publier en ligne des commentaires pour exprimer leur tristesse de voir les aventures de leurs héroïnes favorites, Susan, Bree, Lynette et Gabrielle, arriver à leur terme après 8 saisons sur le petit écran. Des messages venus des quatre coins de la planète qui soulignent également à quel point cette émission qui était à l’antenne depuis octobre 2004 a marqué une génération de téléspectateurs.

 

Vidéo du jour

Tom Frankerburg, un jeune britannique de 22 ans, avait préparé ses vacances à Malte où il devait se rendre cet été avec sa petite amie avant que les deux tourtereaux ne mettent récemment un terme à leur histoire d’amour. Inconsolable, Tom a finalement décidé de ne pas partir mais souhaite malgré tout faire profiter du voyage dores et déjà entièrement payé à un parfait inconnu. Le jeune homme a donc réalisé cette vidéo pour présenter son projet et demander à ceux qui désirent remporter ce cadeau étonnant d’une valeur estimée à plus de 1200 euros de lui expliquer pourquoi il devrait les choisir. Des réponses qui peuvent notamment être envoyées sur YouTube.

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

18/09/2014 Réseaux sociaux

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

Au sommaire de cette édition : les jeunes internautes iraniens contournent massivement la censure en ligne; au Kenya, les mauvais parents sont dénoncés sur Facebook; et un...

En savoir plus

17/09/2014 Réseaux sociaux

Wikileaks dénonce les États utilisant des logiciels espions

Au sommaire de cette édition : Wikileaks dénonce des pays ayant recours à des logiciels espions pour surveiller la Toile; en Angleterre, un projet de « zoo humain » choque les...

En savoir plus

16/09/2014 Réseaux sociaux

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

Au sommaire de cette édition : la Toile appelle les médias à censurer les vidéos de l’organisation de l’Etat islamique; la tendance du « Book Bucket Challenge » déferle sur le...

En savoir plus

13/09/2014 Réseaux sociaux

Le web révolutionne le journalisme d'investigation

Et si l'avenir du journalisme d'investigation passait par le web ? "Enquête ouverte" est le premier site français qui utilise le "crowdsourcing" pour recueillir de nouvelles...

En savoir plus

15/09/2014 Réseaux sociaux

La Toile réagit à l'exécution de David Haines

Au sommaire de cette édition : la Toile fait part de son émotion après l’exécution de David Haines; les responsables politiques philippins sont invités à prendre les transports...

En savoir plus