Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: des morts trop télégéniques

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - l'UE contre la Russie : les "mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

FOCUS

Angela Merkel au sommet de son pouvoir?

En savoir plus

MODE

Les collections de l'été 2015 déjà au salon Who's Next à Paris

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Plusieurs compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les boîtes noires vont être analysées au Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

Culture

L'écrivain mexicain Carlos Fuentes est décédé à l'âge de 83 ans

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/05/2012

Le président mexicain Felipe Calderon a annoncé mardi sur son compte Twitter que l'écrivain Carlos Fuentes était décédé à l'âge de 83 ans à Mexico. Il avait acquis une notoriété internationale avec son premier roman "La plus limpide région" en 1958.

AFP - Carlos Fuentes, décédé mardi à Mexico à l'âge de 83 ans, était l'écrivain mexicain contemporain le plus renommé doublé d'un intellectuel de gauche défenseur de l'identité sud-américaine, dont il s'était fait l'ambassadeur engagé.

Membre du Parti communiste, proche de Fidel Castro avant de s'en éloigner après l'incarcération du poète Ernesto Padilla (1971), et critique sévère du Mexique moderne, l'auteur de "La mort d'Artemio Cruz" et de "La plus limpide région" est connu pour son regard aiguisé sur la société mexicaine contemporaine.

S'il n'a jamais été lauréat du prix Nobel de littérature, Carlos Fuentes, diplomate et fils de diplomate, avait été couronné en 1987 par le Prix Cervantes, la plus haute distinction de la littérature hispanique.

Né en 1928 à Panama lors d'une étape de la carrière diplomatique de son père, il a passé son enfance en Equateur, en Uruguay, au Brésil, aux Etats-Unis, au Chili et en Argentine, sans pour autant perdre contact avec le Mexique.

Revenu à Mexico à 16 ans, élève du Collège français, étudiant en droit à l'Université nationale autonome (Unam), il a rejoint ensuite l'Institut des hautes études de Genève (Suisse), collaborant là-bas à l'Organisation internationale du Travail (OIT) pour le ministère mexicain des Affaires étrangères.

Il avait 20 ans quand ses premiers textes ont été publiés dans des revues politico-littéraires mexicaines, et 27 quand il a fondé la Revue mexicaine de littérature avec son compatriote Octavio Paz.

Il a publié à 26 ans son premier recueil de nouvelles, "Jours de carnaval", dans lequel il manifeste déjà son goût pour les nouvelles techniques narratives au service d'une oeuvre dotée d'un style moderne.

Il est nécessaire de "casser les moules de cet espagnol vétuste (...) et lui donner une nouvelle vie, lui donner une claque, lui injecter de la sève", affirme-t-il alors.

Son premier roman, "La plus limpide région", écrit à 30 ans, est une vive critique de la société mexicaine, alors qu'il dirige le service des relations culturelles du ministère des Affaires étrangères.

Très curieux, il a aussi tâté du journalisme, s'en allant à Cuba soutenir la Révolution, et n'a jamais cessé d'écrire, bâtissant au fil des ans une oeuvre imprégnée de "mexicanité".

Il en a classifié l'ensemble sous le nom de "La edad del tiempo" (L'âge du temps), avec pour titres les plus récents "Le Bonheur des Familles" (2006), "La volonté et la fortune" (2008), "Adam en Eden" (2009) et "Vlad" (2010).

Dramaturge, il a aussi écrit des scénarios pour le cinéma, dont celui de "La Chasse à l'homme", du cinéaste espagnol Luis Buñuel, et souvent collaboré avec son vieil ami et complice colombien Gabriel Garcia Marquez.

"Il n'y a pas de mystère, confiait-il en 2008 à l'AFP, il faut beaucoup travailler. De nombreux écrivains réclament la table parfaite, la lumière parfaite et restent là à attendre au café".

Son oeuvre le classe parmi les maîtres de la littérature latino-américaine, avec Garcia Marquez, son compatriote Octavio Paz, l'Argentin Julio Cortazar ou le Péruvien Mario Vargas Llosa.

Professeur à Harvard et Cambridge, Princeton et Columbia, il est docteur honoris causa de multiples universités à travers le monde.

Sa carrière diplomatique l'a conduit à se partager entre Mexico, Paris et Londres, où il vivait une partie de l'année. En France, où il a été ambassadeur de 1975 à 1977, l'ancien président François Mitterrand lui a décerné la Légion d'Honneur en 1992.

Marié avec l'actrice mexicaine Rita Macedo jusqu'à leur divorce dans les années 1970, il s'était remarié avec la journaliste Silvia Lemus. Ses deux enfants Carlos Rafael et Natasha sont décédés à 25 et 32 ans, respectivement de maladie et de causes inconnues.

Première publication : 15/05/2012

COMMENTAIRE(S)