Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Le cessez-le-feu en Ukraine n’a encore rien d’effectif, selon l'Otan

    En savoir plus

  • Les candidats à la présidentielle afghane acceptent de partager le pouvoir

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

EUROPE

Un homme s'immole devant le tribunal où est jugé Anders Behring Breivik

Texte par Dépêche

Dernière modification : 15/05/2012

Un homme a tenté de se donner la mort en s'immolant par le feu devant le tribunal d'Oslo où se déroule le procès d'Anders Behring Breivik, jugé pour l'assassinat de 77 personnes l'an dernier en Norvège. L'homme est très grièvement blessé.

AFP - Un homme a tenté de s'immoler par le feu mardi devant le tribunal d'Oslo où se déroule le procès d'Anders Behring Breivik pour le meurtre de 77 personnes l'été dernier en Norvège, a indiqué la police d'Oslo.

"L'homme a traversé la rue et s'est mis le feu", a déclaré Kjell Jan Kvarme, chef des opérations sur place. "Les policiers lui ont arraché ses vêtements et ont éteint le feu" avec leurs bouteilles d'eau, a-t-il ajouté.

L'homme, dont l'identité n'était pas immédiatement connue, est gravement blessé et a été hospitalisé après avoir reçu les premiers soins sur place, a dit Kjell Jan Kvarme.

"Nous n'avons aucune raison pour l'instant de penser que c'était lié" au procès de Breivik, jugé pour la mort de 77 personnes l'été dernier en Norvège et qui se trouvait à l'intérieur du tribunal au moment des faits, a-t-il ajouté.

Selon la chaîne TV2 citant un témoin de la scène, l'homme aurait crié en suédois "Tirez-moi dessus, tirez-moi dessus".

L'incident s'est produit à l'extérieur du dispositif de sécurité mis en place en dehors du tribunal à l'occasion du procès Breivik.

Sur une vidéo publiée sur le site du tabloïde Verdens Gang (VG), on voit l'homme s'asperger, probablement de liquide incendiaire, puis courir, bonnet et et pull en feu, vers une tente où les personnes doivent se soumettre à un contrôle avant d'entrer au tribunal.

Sur les images, on voit ensuite des policiers retirer le pull de l'homme alors que celui-ci est à terre.

Un journaliste de l'AFP arrivé sur place quelques minutes après l'épisode a vu le sol encore mouillé et des responsables des secours conférer entre les barrières de sécurité installées pour filtrer les entrées.

La police a confirmé que l'homme criait quelque chose sans pouvoir préciser ce qu'il disait. Elle a aussi dit penser que l'individu était de nationalité norvégienne.

Première publication : 15/05/2012

  • NORVÈGE

    Breivik : "Je ne suis pas un cas psychiatrique"

    En savoir plus

  • NORVÈGE

    Breivik avait initalement planifié trois attentats à la bombe et une fusillade

    En savoir plus

  • NORVÈGE

    Breivik estime que seuls l'acquittement et la peine de mort seraient des verdicts "justes"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)