Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Alep-est, à feu et à sang

En savoir plus

POLITIQUE

Primaire de la gauche : quelle est la stratégie de Manuel Valls ?

En savoir plus

POLITIQUE

Présidentielle-2017 : quelle gauche après Hollande ? (partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : avec "La Division d'or", à la conquête de Mossoul

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Demain tout commence" : Omar Sy, allô papa bobo !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Juan Manuel Santos : "Le processus de paix avec les Farc est irréversible"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Bain de sang à Alep"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La BCE toujours au chevet des marchés?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La fumée tue"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 16/05/2012

"La rupture"

Presse française, Mercredi 16 mai. Au menu de la presse française ce matin, l’investiture de François Hollande, l’arrivée de Jean-Marc Ayrault à Matignon et l’avenir de la relation franco-allemande.

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook…

"La Rupture" titre Libération… Un mot utilisé en 2007 pour qualifier le début de la présidence de Nicolas Sarkozy mais qui se justifie davantage pour François Hollande pour le quotidien. Rupture d’abord dans le style…"Hollande a une certaine idée de l’Elysée" et son discours d’investiture a marqué cette distanciation par rapport à la présidence Sarkozy…où les mots "unité", "confiance retrouvée" et "apaisement" ont été clés…
Francois Hollande, président de tous les Français, cherche à se fondre dans le moule présidentiel… Pour Nicolas Mariot, historien au CNRS … il s’essaie au classique va-et-vient entre rapprochement et distanciation par rapport à la population…mais cherche aussi à introduire un style bien à lui…affrontant par exemple la pluie tête nue sur les Champs-Élysées…pour rester fidèle à son principe d’égalité…
François Hollande cherche à rassembler…et en même temps nous dit Le Figaro…il engage sa présidence bien à gauche…
Pour Paul Henri du Limbert s’il veut être le président de tous les Français…Il a clairement "marqué son appartenance et indiqué une préférence"…et le danger qui le guette c’est d’apparaître comme un président "socialo-socialiste"…
Même idée en page 3… son discours d’investiture était résolument anti-sarkozyste …il a vanté l’action des anciens présidents de la Veme république, sauf pour son immédiat prédécesseur. Balayer son bilan d’un revers de main est une erreur pour le Figaro… car "les défis qu’il devra relever nécessitent des réponses transpartisanes".

L’autre visage de la journée d’hier c’est celui du nouveau premier ministre Jean-Marc Ayrault…
"La consécration d’un homme discret" nous dit Le Figaro … "pur produit de la méritocratie républicaine"…que l’on dit "autoritaire et pragmatique"… et qui fait le consensus au sein de sa famille politique mais respecté aussi par la droite.
Jean Marc Ayrault…également en Une des Echos… "L’homme tranquille"…référence à la force tranquille, le slogan de Francois Mitterrand.
Et avec son premier ministre, Francois Hollande fait du "redressement" de la France sa priorité…un redressement notamment économique…voir l’article en page 2 des Echos: François Hollande dans son discours d’investiture a largement évoqué les contraintes auxquelles il fait face : dette massive, croissance faible, chômage élevé…et une Europe qui peine à sortir de la crise.

Et sur ce point François Hollande est resté ferme face à Angela Merkel (page 4 des Echos) réaffirmant sa volonté de renégocier le traité budgétaire européen…
Un point de désaccord parmi d’autres avec la chancelière nous dit le New York Times (article)… qui souligne qu’ils sont quasiment forcés de travailler l’un avec l’autre…François Hollande n’était pas on le sait un interlocuteur de choix pour la chancelière allemande.
D’où l’absence de coup de foudre entre les deux dirigeants…même si la foudre elle a bien frappé l’avion présidentiel…voir le papier de Kate Connolly du Guardian… malgré les sourires la rencontre a débuté sans effusion…et le Guardian de rappeler qu’il y a quelques mois la chancelière avait refusé de le recevoir durant sa campagne à l’étranger.
Mais tous deux ont souligné leur volonté hier de coopérer, nous rappelle le journal allemand Die Welt… Angela Merkel est une pragmatique et souhaite être constructive avant tout.

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

 

 

 

 

 

 

Par Achren VERDIAN

COMMENTAIRE(S)

Les archives

08/12/2016 Alep

"Bain de sang à Alep"

Dans cette revue de presse internationale : l'horreur à Alep, Donald Trump élu personnalité de l'année, et le secret des avocats suisses remis en cause.

En savoir plus

08/12/2016 Pollution

"La fumée tue"

Dans cette revue de presse française du jeudi 8 décembre : le pic de pollution se poursuit à Paris, Air France a été une cible de la NSA et Claude François ressuscite!

En savoir plus

07/12/2016 Revue de presse française

"Angel Merkel, la stabilité dans la tourmente ?"

Au menu de cette revue de presse française, mercredi 7 décembre, la réélection d’Angela Merkel à la tête de la CDU, et l’imbroglio sino-américain, après le coup de fil entre la...

En savoir plus

07/12/2016 Revue de presse française

"La France, championne des inégalités scolaires"

Au menu de cette revue de presse française, mercredi 7 décembre, les résultats de la dernière enquête Pisa, l’étude de référence sur l’éducation que l’OCDE dévoile tous les trois...

En savoir plus

06/12/2016 Revue de presse française

"Les yeux doux de Manuel Valls"

Au menu de cette revue de presse française, mardi 6 décembre, l’officialisation de la candidature de Manuel Valls à la primaire de la gauche, dans un contexte de concurrence...

En savoir plus