Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

SPORT

Tour d’Italie 2012 : Ferrari s'impose au sprint, Rodriguez reste en rose

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/05/2012

Au terme de la 11e étape du Giro, la plus longue de cette édition 2012 avec 258 kilomètres, l'Italien Roberto Ferrari s'est imposé au sprint. L'Espagnol Joachim Rodriguez conserve la tête du classement général.

AFP - L'Italien Roberto Ferrari (Androni) a remporté au sprint la 11e étape du Tour d'Italie cycliste, la plus longue de l'épreuve avec 258 kilomètres, mercredi, à Montecatini Terme.

L'Espagnol Joaquim Rodriguez (Katusha) a conservé le maillot rose de leader après cette étape en Toscane.

Le champion du monde, le Britannique Mark Cavendish, a terminé à la quatrième place du sprint, derrière l'Italien Francesco Chicchi, deuxième, et le Lituanien Tomas Vaitkus, troisième.

Cavendish, placé en troisième position à 400 mètres de la ligne, à la sortie du dernier virage où plusieurs coureurs (Modolo notamment) sont tombés, a été débordé par Ferrari, auteur d'une relance très rapide sur le léger faux-plat montant.

L'Italien, à l'origine de la chute de Cavendish lors de la 3e étape à Horsens (Danemark), a signé le succès le plus important de sa carrière.

Agé de 29 ans, Ferrari a gagné cette saison deux manches de la Coupe de France, la Route Adélie et la Flèche d'Emeraude.

Dans cette étape de près de sept heures, un groupe de cinq coureurs (Kaisen, Delage, Boaro, Denifl, Saez) a ouvert la course dès le 10e kilomètre.

L''échappée, dont l'avance a plafonné à moins de cinq minutes, a été reprise avant le circuit final de 14,4 kilomètres. Seul, l'Italien Manuele Boaro, qui avait distancé ses compagnons à 30 kilomètres de l'arrivée, a résisté jusqu'à l'approche de l'ultime côte, à 13 kilomètres de la ligne.

Dans le final, le Luxembourgeois Frank Schleck a été légèrement distancé.

Jeudi, la 12e étape relie Seravezza à Sestri Levante. Le parcours de 155 kilomètres, nerveux, propose un col de deuxième catégorie et deux côtes de troisième catégorie, la dernière à 11 kilomètres de l'arrivée sur la côte ligure (nord-ouest).

Première publication : 16/05/2012

  • CYCLISME

    Tour d’Italie 2012 : Joaquim Rodriguez fait coup double

    En savoir plus

  • CYCLISME

    Tour d'Italie 2012 : opportuniste, Francisco Ventoso remporte la 9e étape

    En savoir plus

  • CYCLISME

    Tour d’Italie 2012 : succès en solitaire du Colombien Miguel Angel Rubiano

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)