Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Au Zimbabwe, le spectre de la crise économique plane toujours

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Du neuf dans un nouveau monde"

En savoir plus

FRANCE

Martine Aubry n'entrera pas au gouvernement

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/05/2012

La première secrétaire du Parti socialiste n'entrera pas au gouvernement de Jean-Marc Ayrault, selon son entourage. Son nom a un temps circulé pour occuper Matignon ou, à défaut, un vaste ministère de la Jeunesse et de l'Éducation.

REUTERS - La première secrétaire du Parti socialiste Martine Aubry ne sera pas au gouvernement que doit nommer mercredi le Premier ministre français Jean-Marc Ayrault, a-t-on confirmé dans son entourage.

L’information a d’abord été donnée par le quotidien Le Monde sur son site internet.
 
La maire de Lille, battue par François Hollande lors de la « primaire » socialiste de l’automne dernier, était donnée comme l’une des favorites pour Matignon mais le nouveau président lui a finalement préféré Jean-Marc Ayrault.
 
Les observateurs s’attendaient à la voir occuper un « gros » ministère mais ce ne sera pas le cas non plus.
 
« Nous avons discuté de cela lundi avec François Hollande », déclare Martine Aubry, citée par Le Monde sur son site internet.
 
« Il m’a dit qu’il avait fait le choix de Jean-Marc Ayrault.  Nous sommes convenus que, dans cette configuration, ma présence au gouvernement n’aurait pas de sens », ajoute-t-elle.
 
« J’ai toujours pensé que François Hollande choisirait Jean-Marc Ayrault, parce que je savais qu’il voudrait quelqu’un de très proche de lui. Au fond, je n’ai jamais eu de doute sur le choix qu’il ferait. Je l’ai dit à mes proches dès le second tour de la primaire » socialiste, le 16 octobre 2011 », dit-elle.
 
Martine Aubry avait attaqué directement François Hollande pendant la campagne pour la primaire socialiste, l’accusant notamment de représenter la « gauche molle ».
 
Ministre de l’Emploi et la Soldarité dans le gouvernement de Lionel Jospin de 1997 à 2000, Martine Aubry avait été notamment l’architecte de la réforme des 35 heures.


 

Première publication : 16/05/2012

  • FRANCE

    Ces femmes qui pourraient entrer au gouvernement de François Hollande

    En savoir plus

  • FRANCE

    Jean-Marc Ayrault, Premier ministre "normal" de François Hollande

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE FRANÇAISE

    Ayrault, Aubry et Valls : trois aspirants à Matignon

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)