Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

L’Afghanistan dans l’impasse politique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Exposition "Hergé" : qui était le créateur de Tintin ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Disparition de Shimon Peres : que reste-t-il des accords d'Oslo ? (partie 1)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Mondial de l'auto : place aux voitures électriques et autonomes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Alep : bombardements russes, coups de menton américains"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La réconciliation est une œuvre de persévérance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Côte d'Ivoire : le projet de nouvelle Constitution adopté en Conseil des ministres

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"Guerre et paix" : l'épitaphe de la Toile pour Shimon Peres

En savoir plus

LE DÉBAT

Disparition de Shimon Peres : que reste-t-il des accords d'Oslo ? (partie 2)

En savoir plus

FRANCE

Martine Aubry n'entrera pas au gouvernement

Texte par Dépêche

Dernière modification : 16/05/2012

La première secrétaire du Parti socialiste n'entrera pas au gouvernement de Jean-Marc Ayrault, selon son entourage. Son nom a un temps circulé pour occuper Matignon ou, à défaut, un vaste ministère de la Jeunesse et de l'Éducation.

REUTERS - La première secrétaire du Parti socialiste Martine Aubry ne sera pas au gouvernement que doit nommer mercredi le Premier ministre français Jean-Marc Ayrault, a-t-on confirmé dans son entourage.

L’information a d’abord été donnée par le quotidien Le Monde sur son site internet.
 
La maire de Lille, battue par François Hollande lors de la « primaire » socialiste de l’automne dernier, était donnée comme l’une des favorites pour Matignon mais le nouveau président lui a finalement préféré Jean-Marc Ayrault.
 
Les observateurs s’attendaient à la voir occuper un « gros » ministère mais ce ne sera pas le cas non plus.
 
« Nous avons discuté de cela lundi avec François Hollande », déclare Martine Aubry, citée par Le Monde sur son site internet.
 
« Il m’a dit qu’il avait fait le choix de Jean-Marc Ayrault.  Nous sommes convenus que, dans cette configuration, ma présence au gouvernement n’aurait pas de sens », ajoute-t-elle.
 
« J’ai toujours pensé que François Hollande choisirait Jean-Marc Ayrault, parce que je savais qu’il voudrait quelqu’un de très proche de lui. Au fond, je n’ai jamais eu de doute sur le choix qu’il ferait. Je l’ai dit à mes proches dès le second tour de la primaire » socialiste, le 16 octobre 2011 », dit-elle.
 
Martine Aubry avait attaqué directement François Hollande pendant la campagne pour la primaire socialiste, l’accusant notamment de représenter la « gauche molle ».
 
Ministre de l’Emploi et la Soldarité dans le gouvernement de Lionel Jospin de 1997 à 2000, Martine Aubry avait été notamment l’architecte de la réforme des 35 heures.


 

Première publication : 16/05/2012

  • FRANCE

    Ces femmes qui pourraient entrer au gouvernement de François Hollande

    En savoir plus

  • FRANCE

    Jean-Marc Ayrault, Premier ministre "normal" de François Hollande

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE FRANÇAISE

    Ayrault, Aubry et Valls : trois aspirants à Matignon

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)