Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

FRANCE

La réduction du salaire des ministres et du président adoptée en Conseil des ministres

Vidéo par Antoine MARIOTTI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/05/2012

Lors du premier Conseil des ministres ce jeudi, le gouvernement de Jean-Marc Ayrault a adopté la réduction de 30 % du salaire du président et de ses ministres et signé une charte de déontologie, conformément au principe d'exemplarité.

AFP - Une charte de déontologie a été signée par les membres du gouvernement de Jean-Marc Ayrault jeudi, lors du premier conseil des ministres, qui a aussi adopté un décret prévoyant la réduction de 30% du salaire du président et des ministres.

Cette réduction salariale qui prend effet dès jeudi figurait dans le programme du candidat François Hollande. A la sortie du premier Conseil ayant réuni autour du président et du Premier ministre Jean-Marc Ayrault les 17 hommes et 17 femmes nommés ministres mercredi, plusieurs d'entre eux ont annoncé son adoption.

Par ailleurs, une charte de déontologie évoquée mercredi soir par M. Ayrault a été

Passation de pouvoir entre ministres

signée par les ministres.

Interrogé par les journalistes sur le fait de savoir si cette charte avait été remise aux ministres, Pierre Moscovici, le ministre de l'Economie et des finances, a répondu: "Remise et signée".

M. Ayrault avait indiqué mercredi soir sur France 2 qu'il proposerait en Conseil jeudi "une charte de déontologie pour que les ministres, dans l'exercice de leur fonction, ne mélangent pas les genres et qu'ils soient exemplaires".

"Chacun devra signer cet engagement, sur les conflits d'intérêt, le cumul des mandats, l'absence de toute autre activité", avait précisé le nouveau locataire de Matignon.

"Il est nécessaire dans notre pays que les ministres montrent l'exemple, qu'un gouvernement soit désintéressé, pour lui-même et passionné à la tâche", a affirmé à sa sortie du Conseil Arnaud Montebourg (Redressement productif).

"On a signé le non-cumul des mandats, des comportements exemplaires dans la transparence", a ajouté Pascal Canfin (Développement).

De son côté, Benoît Hamon (Economie sociale et solidaire) a affirmé que ce premier Conseil des ministres avait été "marqué par une forme de simplicité, de respect et de délibérations collectives. Ca sera la méthode de fonctionnement du gouvernement", a-t-il promis.

Selon lui, le conseil a également été "émouvant. On est déjà au travail. Le président de la république a donné sa feuille de route", a-t-il dit.


Première publication : 17/05/2012

  • FRANCE

    Le nouveau gouvernement français en chiffres

    En savoir plus

  • FRANCE

    Vincent Peillon annonce le retour à la semaine de cinq jours à l'école

    En savoir plus

  • FRANCE

    Martine Aubry n'entrera pas au gouvernement

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)