Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"Le Mexique ne contribuera en aucune façon au financement du mur de Trump"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Les Tunisiens sont de plus en plus nombreux à s’immoler par le feu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Etats-Unis : la neutralité sur le net c'est fini

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : l'onde de choc mondiale (partie 1)

En savoir plus

TECH 24

Fintech : les utilisateurs au pouvoir

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La tech peut-elle sauver la planète ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Taro Kono, MAE du Japon : "Nous ne souhaitons pas le dialogue pour le dialogue" avec Pyongyang

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La ligne des Hirondelles : un train de légende à l'assaut du Jura

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

"One Planet Summit" : la bataille est-elle perdue ?

En savoir plus

FRANCE

Vincent Peillon annonce le retour à la semaine de cinq jours à l'école

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/05/2012

Tout juste nommé ministre de l'Éducation, Vincent Peillon a annoncé ce jeudi le retour à la semaine de cinq jours pour les élèves de primaire, dès la rentrée 2013. La réforme est destinée à alléger les journées de travail des écoliers.

AFP - Le nouveau ministre de l'Education nationale, Vincent Peillon, a annoncé jeudi sur France Inter le retour à la semaine de cinq jours de classe en primaire "pour la rentrée 2013", ajoutant que "ce n'est pas le plus simple, mais nous le ferons".

A la question de savoir si la cinquième journée serait le mercredi matin ou le samedi matin, il a laissé l'option ouverte aux collectivités locales. La suppression du samedi matin à la rentrée 2008 avait, de fait, entraîné des semaines resserrées sur quatre jours pour la quasi-totalité des écoles du pays.

En dépit de très nombreux rapports critiquant la semaine de quatre jours, notamment ceux d'une mission de l'Assemblée nationale, de l'Académie de médecine ou d'un comité sur les rythmes scolaires, le gouvernement sortant a toujours refusé de revenir sur cette réforme de Nicolas Sarkozy et de l'ex-ministre de l'Education nationale, Xavier Darcos.

M. Peillon a souligné qu'avec 144 jours de classe par an, les écoliers français en avaient au minimum 40 jours de moins que les autres enfants européens, ce qui leur donne aussi des journées de six heures de classe, sans compter ceux qui ont un temps supplémentaire de soutien scolaire.

"On bourre les journées" et "six ou sept heures" par jour de classe, "ça épuise les enfants", a-t-il déploré.

Il y a deux semaines, M. Peillon, qui n'était encore que chargé de l'éducation dans l'équipe du candidat Hollande, avait déjà fait part de la volonté de celui qui est désormais président de revenir à cinq jours de classe par semaine.

"Le souhait de François Hollande est que la discussion ait lieu cet été, qu'une loi d'orientation et de programmation soit déposée à l'automne et qu'à la rentrée 2013 nous puissions, si nous sommes allés au bout de cette discussion, faire les choses", avait-il dit.

Cette réforme serait appliquée "de façon généralisée", sur tout le territoire, mais "il y aura une marge de discussions avec les collectivités locales", avait-il ajouté.

 

 

 

Première publication : 17/05/2012

  • FRANCE

    Les principaux conseillers de François Hollande à l’Élysée

    En savoir plus

  • FRANCE

    Jean-Marc Ayrault, Premier ministre "normal" de François Hollande

    En savoir plus

  • FRANCE

    François Hollande devient officiellement président de la République

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)