Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Afrique du Sud : violentes manifestations à Mahikeng

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La fin d'une ère : Arsène Wenger quitte Arsenal

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Contestation sociale en France : l'impossible concertation ?

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Dans la peau d'un batelier du Nord

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Le géant américain Starbucks accusé de racisme

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Emmanuel Macron peut-il réformer la Zone euro ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Café en capsules : "L'impact écologique est considérable"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Qui a peur de la dette ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le succès des monnaies locales

En savoir plus

Moyen-orient

L'armée pilonne la région d'Hama, un bilan fait état d'une quinzaine de morts

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/05/2012

Au moins 16 personnes, dont un nombre indéterminé d'enfants, ont été tués dans un pilonnage perpétré par l'armée syrienne, ce dimanche dans la ville de Souran, dans la province d'Hama. L'armée se serait également emparée de la ville.

REUTERS - L'armée syrienne a pilonné dimanche la ville de Souran, dans la province de Hama, dans le centre du pays, faisant 16 morts dont un nombre indéterminé d'enfants, rapporte l'Observatoire syrien des droits de l'homme.

"Les militaires ont bombardé la localité avant de s'en emparer", a indiqué à Reuters le directeur de cette ONG d'opposition basée en Grande-Bretagne, Rami Abdelrahman, sur la foi de témoignages d'habitants.

La province de Hama est l'un des bastions du soulèvement déclenché il y a 14 mois contre le régime du président Bachar al Assad.

Première publication : 20/05/2012

  • SYRIE

    Un attentat suicide perpétré à Deir Ezzor, dans l'est du pays

    En savoir plus

  • SYRIE

    Manifestation d'une ampleur sans précédent dans la ville d'Alep

    En savoir plus

  • SYRIE

    Ban Ki-Moon estime al-Qaïda responsable d'un attentat en Syrie

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)