Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile attaquée en justice

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Brésil – Pays-Bas : la Seleçao veut sauver son honneur

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

Economie

À Berlin, Pierre Moscovici assure que la France réduira son déficit public

©

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/05/2012

Lors d'une conférence de presse à Berlin, le ministre des Finances Pierre Moscovici (au centre) a assuré que la France respectera son engagement de réduction du déficit public dès 2013 et reviendra à l'équilibre budgétaire en 2017.

AFP - La France respectera ses engagements de réduction du déficit public dès 2013 et reviendra à l'équilibre budgétaire comme promis en 2017, a déclaré lundi le nouveau ministre des Finances Pierre Moscovici à Berlin.
              
"Les engagements qui ont été pris par le président François Hollande pendant sa campagne en matière de finances publiques seront tenus", a-t-il affirmé lors d'une conférence de presse avec son homologue allemand Wolfgang Schäuble, tout en réitérant l'intention de Paris de "mettre sur la table" toutes les solutions pour doper la croissance dans la zone euro.
              
Le Français a expliqué avoir "informé" son homologue allemand des "projets du gouvernement".
              
Il a ajouté qu'il présenterait cet été une loi de programmation des finances publiques traçant le "cheminement", "contraignant", vers "le retour à l'équilibre en 2017". Concernant "la promesse de ramener les déficits en dessous de 3% du PIB en 2013", "nous nous tiendrons à nos engagements", a assuré Pierre Moscovici, malgré les prévisions de la Commission européenne qui s'attend à un dérapage budgétaire en France.
              
Les deux ministres ont aussi évoqué "les mesures possibles pour relancer la croissance en Europe", selon le Français, citant "l'amélioration de la compétitivité" et le "soutien aux investissements". Il a repris les propositions de François Hollande: renforcement du capital de la Banque européenne d'investissement, meilleure mobilisation des fonds structurels européens, "project bonds", ou emprunts européens pour financer des projets, et taxe sur les transaction financières.
              
"Il faut que les 28 et 29 juin nous obtenions des résultats", lors du sommet de l'Union europénne, a-t-il insisté.
              
Prié de dire si la question des euro-obligations, dont l'Allemagne ne veut pas, avait été débattue, Pierre Moscovici a dit en avoir "parlé" mais que chacun avait "confirmé sa position connue".
              
"François Hollande a l'intention de mettre tout sur la table", mais "pour nous, c'est une idée forte", a-t-il ajouté.

Première publication : 21/05/2012

  • FRANCE - ALLEMAGNE

    À Berlin, Hollande et Merkel dégagent "des points d'accord" sur la croissance

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE FRANÇAISE

    Les défis économiques qui attendent le futur président François Hollande

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le chômage en hausse pour le onzième mois consécutif

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)