Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Dette argentine : la réplique de la justice américaine

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance, c'est la confiance"

En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

Economie

À Berlin, Pierre Moscovici assure que la France réduira son déficit public

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/05/2012

Lors d'une conférence de presse à Berlin, le ministre des Finances Pierre Moscovici (au centre) a assuré que la France respectera son engagement de réduction du déficit public dès 2013 et reviendra à l'équilibre budgétaire en 2017.

AFP - La France respectera ses engagements de réduction du déficit public dès 2013 et reviendra à l'équilibre budgétaire comme promis en 2017, a déclaré lundi le nouveau ministre des Finances Pierre Moscovici à Berlin.
              
"Les engagements qui ont été pris par le président François Hollande pendant sa campagne en matière de finances publiques seront tenus", a-t-il affirmé lors d'une conférence de presse avec son homologue allemand Wolfgang Schäuble, tout en réitérant l'intention de Paris de "mettre sur la table" toutes les solutions pour doper la croissance dans la zone euro.
              
Le Français a expliqué avoir "informé" son homologue allemand des "projets du gouvernement".
              
Il a ajouté qu'il présenterait cet été une loi de programmation des finances publiques traçant le "cheminement", "contraignant", vers "le retour à l'équilibre en 2017". Concernant "la promesse de ramener les déficits en dessous de 3% du PIB en 2013", "nous nous tiendrons à nos engagements", a assuré Pierre Moscovici, malgré les prévisions de la Commission européenne qui s'attend à un dérapage budgétaire en France.
              
Les deux ministres ont aussi évoqué "les mesures possibles pour relancer la croissance en Europe", selon le Français, citant "l'amélioration de la compétitivité" et le "soutien aux investissements". Il a repris les propositions de François Hollande: renforcement du capital de la Banque européenne d'investissement, meilleure mobilisation des fonds structurels européens, "project bonds", ou emprunts européens pour financer des projets, et taxe sur les transaction financières.
              
"Il faut que les 28 et 29 juin nous obtenions des résultats", lors du sommet de l'Union europénne, a-t-il insisté.
              
Prié de dire si la question des euro-obligations, dont l'Allemagne ne veut pas, avait été débattue, Pierre Moscovici a dit en avoir "parlé" mais que chacun avait "confirmé sa position connue".
              
"François Hollande a l'intention de mettre tout sur la table", mais "pour nous, c'est une idée forte", a-t-il ajouté.

Première publication : 21/05/2012

  • FRANCE - ALLEMAGNE

    À Berlin, Hollande et Merkel dégagent "des points d'accord" sur la croissance

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE FRANÇAISE

    Les défis économiques qui attendent le futur président François Hollande

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le chômage en hausse pour le onzième mois consécutif

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)