Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

En savoir plus

SUR LE NET

Conflit à Gaza : des célébrités créent la polémique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Russie sanctionée

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Gaza : l'Aïd sur fond de guerre

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Punition collective"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les Français de l'armée israélienne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Si on commence à accueillir toute la misère du monde..."

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gabon : le camp d'Ali Bongo répond aux attaques de Jean Ping

En savoir plus

FOCUS

Pakistan : Ahmadie, une communauté menacée "au pays des purs"

En savoir plus

  • "Exodus" : la superproduction biblique 100 % héros blancs

    En savoir plus

  • Gaza : tirs meurtriers contre une école de l'ONU, fragile espoir de trêve

    En savoir plus

  • Chrétiens d'Irak : "Il faut les aider à rester dans leur pays"

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • À Benghazi, une importante base militaire tombe aux mains des islamistes

    En savoir plus

  • Troisième mission de l'année réussie pour une Ariane 5

    En savoir plus

  • Le Hamas diffuse la vidéo d'une opération commando meurtrière en Israël

    En savoir plus

  • Bousculade meurtrière lors d'un concert à Conakry

    En savoir plus

  • Après l'Union européenne, les États-Unis sanctionnent à leur tour la Russie

    En savoir plus

  • Quand la solidarité avec les chrétiens d'Irak rime avec ن

    En savoir plus

  • L'"oiseau" qui murmurait à l'oreille de Maduro que Chavez "est heureux"

    En savoir plus

  • Infographie : le virus Ebola se répand en Afrique de l'Ouest

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Medhi Nemmouche livré à la Belgique

    En savoir plus

  • Kerviel : la justice décidera vendredi d'un aménagement de peine

    En savoir plus

  • Fonds “vautours” : l’Argentine à la veille d’un nouveau défaut de paiement

    En savoir plus

Afrique

Les putschistes maliens acceptent un accord de transition politique

Texte par Dépêche

Dernière modification : 21/05/2012

Les militaires, à l'origine d'un coup d'État au Mali en mars dernier, ont accepté une période de transition politique d'un an, en vertu d'un accord signé dimanche avec la Cédéao et les autorités intérimaires de Bamako.

AFP - La période de transition au Mali après le coup d'Etat militaire du 22 mars est fixée à 12 mois, en vertu d'un accord conclu dimanche à Bamako par les putschistes, les autorités intérimaires de Bamako et la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao).
              

Cet accord a été signé par le capitaine Sanogo, le président malien par intérim Dioncounda Traoré, son Premier ministre Cheick Modibo Diarra et le ministre burkinabè des Affaires étrangères Djibrill Bassolé, un des médiateurs pour la résolution de la crise malienne, selon des sources dans l'entourage des putschistes et de la médiation de la Cédéao.
              
Les mêmes sources ont précisé à l'AFP que le décompte des douze mois de transition commencera après le délai constitutionnel de 40 jours d'intérim assuré par Dioncounda Traoré, qui va continuer de diriger le pays durant la transition.
              
M. Traoré, 70 ans, était président de l'Assemblée nationale jusqu'au renversement du régime d'Amadou Toumani Touré (ATT) par des militaires le 22 mars.
              
Les putschistes, dirigés par le capitaine Amadou Haya Sanogo, ont ensuite accepté de rendre le pouvoir aux civils aux termes d'un accord cadre avec la Cédéao. ATT a formellement démissionné et Dioncounda Traoré a été investi le 12 avril comme président par intérim, sans réussir à sortir le Mali de la crise née du putsch.
              
Lors d'un sommet le 26 avril à Abidjan, les chefs d'Etat de la Cédéao avaient annoncé avoir fixé la période de transition au Mali à douze mois, en appelant les putschistes à "retourner dans les casernes". Ces décisions du sommet avaient alors été rejetées par l'ex-junte militaire, qui ne s'est jamais véritablement mise à l'écart du pouvoir. Depuis, la Cédéao s'était gardée de préciser la durée du processus au Mali.


 

Première publication : 21/05/2012

  • MALI

    La Cédéao obtient que Dioncounda Traoré garde la tête de la transition

    En savoir plus

  • MALI

    L'ex-chef de la junte rejette les décisions de la Cédéao

    En savoir plus

  • AFRIQUE DE L'OUEST

    La Cédéao annonce l'envoi de forces militaires au Mali et en Guinée-Bissau

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)