Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Dans l'ombre de Bouteflika"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Nigéria face à Boko Haram

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ali Benflis répond aux attaques d’Abdelaziz Bouteflika

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Booty Looting", un pillage chorégraphié de Wim Vandekeybus

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Bras de fer entre Washington et Téhéran autour d’un ambassadeur

En savoir plus

SUR LE NET

San Francisco : une nouvelle agression liée aux Google Glass

En savoir plus

FOCUS

Les Taïwanais divisés vis-à-vis de la Chine

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Cuisine durable

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Déficit public : la France tiendra-t-elle ses engagements?

En savoir plus

  • Naufrage d’un ferry en Corée du Sud : des centaines de disparus

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine : "L'Ukraine est au bord de la guerre civile"

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

  • La justice indienne reconnaît l’existence d’un troisième genre

    En savoir plus

  • Kiev passe à l'offensive contre les pro-russes dans l'Est

    En savoir plus

  • Ali Benflis : "La présidence à vie en Algérie, c’est terminé"

    En savoir plus

  • Les prisonniers d'Abou Ghraib transférés face à la menace djihadiste

    En savoir plus

  • Des travaux d'intérêt général pour Silvio Berlusconi

    En savoir plus

  • Vidéo : Yasmina Khadra appelle les Algériens à "chasser" le régime

    En savoir plus

  • Réforme des régions : la Bourgogne et la Franche-Comté sur la voie de la fusion

    En savoir plus

  • Reportage : à Horlivka, les insurgés s'emparent des bâtiments officiels

    En savoir plus

  • Un an après les attentats, Boston rend hommage à ses victimes

    En savoir plus

  • L'incendie de Valparaiso pourrait encore durer plusieurs jours

    En savoir plus

  • Hillsborough : 25 ans après, Liverpool demande toujours justice pour les victimes

    En savoir plus

  • Amnesty International accuse l'Algérie de violer les droits de l'Homme

    En savoir plus

Moyen-orient

Des Libanais chiites enlevés dans la province d'Alep

©

Vidéo par Selim EL MEDDEB

Texte par Dépêche

Dernière modification : 22/05/2012

Treize Libanais de confession chiite, de retour d'un pèlerinage en Iran, ont été enlevés mardi par des rebelles dans la province d'Alep, dans le nord de la Syrie. Le chef du Hezbollah Hassan Nasrallah appelle ses compatriotes à la retenue.

AFP - Le chef du mouvement chiite libanais Hezbollah Hassan Nasrallah a appelé mardi ses compatriotes à la retenue après l'annonce de l'enlèvement par des rebelles en Syrie de treize libanais de confession chiite qui revenaient d'un pèlerinage en Iran.
              
"Je vous appelle tous à la retenue, personne ne doit se livrer à des actes individuels en bloquant des routes ou en commettant des violences", a dit le dirigeant du Hezbollah sur Al-Manar, la chaîne de ce parti, en affirmant que  des contacts ont été pris pour régler cette affaire.
              
"Des contacts ont été pris avec les autorités syriennes et avec d'autres pays influents dans la région pour assurer leur libération", a-t-il ajouté.
              
Treize Libanais de confession chiite ont été enlevés par des rebelles mardi dans la province d'Alep, dans le nord de la Syrie, alors qu'ils revenaient dans leur pays après un pèlerinage en Iran, a rapporté l'agence officielle libanaise ANI.
              
L'annonce de l'enlèvement a poussé les familles des personnes kidnappées à se rassembler dans la banlieue sud, à majorité chiite, de Beyrouth pour demander leur libération.
              
Les manifestants ont bloqué plusieurs routes, notamment celle menant à l'ancien aéroport, avec des pneus en feu et des ordures.
              
"Nous travaillerons jour et nuit pour que nos bien-aimés reviennent parmi nous", a dit M. Nasrallah, précisant être en contact à ce sujet avec le Premier ministre Najib Mikati.
              
M. Mikati avait exhorté auparavant les familles des personnes kidnappées à rester calmes et les a assurées qu'il suivait l'affaire de près pour obtenir leur libération", selon un communiqué de son bureau.
              
Le Hezbollah, qui domine le gouvernement, est un fidèle allié de Damas. Il reproche à l'opposition libanaise d'avoir transformé le nord du pays en "passage" pour les rebelles syriens.
             

Première publication : 22/05/2012

  • LIBAN

    "Il existe un consensus politique contre une guerre civile au Liban"

    En savoir plus

  • LIBAN

    Violents heurts à Beyrouth entre partisans et opposants au régime syrien

    En savoir plus

  • SYRIE

    Manifestation d'une ampleur sans précédent dans la ville d'Alep

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)