Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Burundi, le leader de l'opposition, qui avait appelé au boycott, élu vice-président de l'assemblée

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Calais: la porte mortelle vers "l'Eldorado"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Faut-il copier la Silicon Valley ?

En savoir plus

FOCUS

Au Bangladesh, les assassinats de libres-penseurs se multiplient

En savoir plus

L'ENTRETIEN

François Morin : "28 banques ont la capacité de déstabiliser le système monétaire et financier mondial"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Gaza, Baalbeck, Tombouctou... La résistance par l’art

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : nouvelle controverse sur le port d'armes, après plusieurs tueries

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

#CecilTheLion : le chasseur devient la proie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

EDF va prendre le contrôle des réacteurs nucléaires d’Areva

En savoir plus

Asie - pacifique

Nucléaire iranien : ouverture des négociations entre le groupe des Six et l'Iran

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/05/2012

De nouvelles discussions s'ouvrent ce mercredi entre l'Iran et les grandes puissances du "groupe des six" à Bagdad (Irak) pour tenter d'enrayer l'escalade de la crise autour du controversé programme nucléaire iranien.

REUTERS - L'Iran et le groupe des Six - les cinq pays du Conseil de sécurité de l'Onu (Chine, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne et Russie) plus l'Allemagne - ouvrent
mercredi des discussions à Bagdad sur le dossier du nucléaire.

Environ 15.000 policiers et militaires sont chargés de protéger la zone verte de Bagdad où se dérouleront les négociations.

Les discussions doivent débuter aux environs de midi (09H00 GMT).

Catherine Ashton, porte-parole de la diplomatie européenne et qui conduit la délégation du "groupe des Six", est arrivée mercredi matin dans la capitale irakienne après une dernière réunion avec ses partenaires de la négociation en Jordanie.

A Téhéran, le ministre iranien des Affaires étrangères Ali Akbar Salehi a dit espérer "recevoir des bonnes nouvelles dans un jour ou deux".

"Leur stratégie faite de pression et d'intimidation est vaine. Ils (le groupe des Six) doivent prendre des décisions qui montrent leur bonne volonté afin de régler le dossier (du nucléaire)", a-t-il ajouté.

La République islamique affirme que son programme nucléaire est purement civil et qu'elle ne cherche pas à se doter de l'arme nucléaire.

Les pays occidentaux et Israël pensent le contraire et l'Etat hébreu considère un Iran doté du feu nucléaire comme une menace pour sa propre existence.

Première publication : 23/05/2012

  • IRAN

    L'AIEA évoque un accord prochain avec Téhéran sur son programme nucléaire

    En savoir plus

  • NUCLÉAIRE IRANIEN

    L'Iran et l'AIEA satisfaits de leurs discussions à la veille d'une réunion cruciale

    En savoir plus

  • NUCLÉAIRE IRANIEN

    Les négociations entre l'Iran et les grandes puissances se poursuivront le 23 mai à Bagdad

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)