Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Attentat à Madagascar : 3 morts dont un bébé et 88 blessés dans un stade

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Pourquoi la France a-t-elle soutenu le régime criminel d'Hissène Habré au Tchad ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit, acte 2 : un divorce à l'amiable ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

À l'occasion de la fête du cinéma, Marjane Satrapi ouvre les portes de son univers

En savoir plus

FOCUS

Face à la radicalisation dans les prisons, la France fait appel aux aumôniers musulmans

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Observateurs s'engagent : mettre en avant les actions positives

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Brexit : et s'il n'avait pas lieu ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Stanley Johnson : "Pour moi, Boris a fait une campagne exceptionnelle !"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Brexit : les lendemains qui déchantent pour l'Europe ?

En savoir plus

EUROPE

Dmitri Medvedev prend la tête du parti au pouvoir Russie unie

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/05/2012

L'ancien président et actuel Premier ministre russe Dmitri Medvedev a été élu samedi à la tête de Russie unie, le parti au pouvoir. Il succède à Vladimir Poutine, élu en mars à la présidence.

AFP - Le Premier ministre russe, Dmitri Medvedev, a été élu samedi à la tête du parti au pouvoir, Russie unie, lors d'un congrès extraordinaire de cette formation à Moscou, succédant à son mentor Vladimir Poutine revenu au Kremlin.

Au cours d'un vote à main levée, M. Medvedev a été élu à l'unanimité par les délégués du parti réunis au Manège, un bâtiment historique du XIXe siècle situé tout près du Kremlin, selon les images retransmises par la télévision russe.

Cette désignation était attendue, dans la mesure où Vladimir Poutine avait annoncé après son élection en mars à la présidence russe qu'il cèderait à Dmitri Medvedev les rênes du parti mis à mal par la contestation de ces derniers mois.

Dans son allocution devant les délégués et M. Poutine, M. Medvedev a indiqué qu'il voulait faire de Russie unie un parti "plus démocratique", "plus ouvert", et souligné que les jeunes devaient être "la plus grande priorité".

M. Medvedev a toutefois reconnu qu'un "facteur de lassitude commençait à jouer contre le parti", hégémonique à la chambre basse du Parlement (Douma) depuis sa création en 2003.

Vladimir Poutine dirigeait Russie unie depuis 2008, année où il est devenu Premier ministre faute de pouvoir effectuer un troisième mandat consécutif au Kremlin après ceux de 2000-2008. L'ex-agent du KGB avait alors laissé la présidence à Dmitri Medvedev. Ce dernier a succédé à M. Poutine au poste de Premier ministre.

Aux législatives de décembre, Russie unie a perdu un quart des sièges qu'il occupait à la Douma, obtenant tout juste la majorité absolue avec 238 sièges, après une écrasante majorité de plus des deux tiers (315 sièges sur 450) au précédent scrutin en 2007.

La victoire aux élections de fin 2011 a déclenché un mouvement de protestation sans précédent depuis l'arrivée au pouvoir de M. Poutine en 2000, l'opposition et les observateurs indépendants dénonçant des fraudes massives. Le pouvoir a rejeté ces accusations.

 

Première publication : 26/05/2012

  • RUSSIE

    Sans surprise, l'ex-président Medvedev confirmé au poste de Premier ministre

    En savoir plus

  • RUSSIE

    Vladimir Poutine retrouve officiellement son fauteuil de président

    En savoir plus

  • RUSSIE

    Pro et anti-Poutine battent le pavé à Moscou

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)