Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola: ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

  • Les musées français les plus visités bientôt ouverts sept jours sur sept

    En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

  • Foot américain : un joueur musulman sanctionné pour une prière

    En savoir plus

EUROPE

Dmitri Medvedev prend la tête du parti au pouvoir Russie unie

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/05/2012

L'ancien président et actuel Premier ministre russe Dmitri Medvedev a été élu samedi à la tête de Russie unie, le parti au pouvoir. Il succède à Vladimir Poutine, élu en mars à la présidence.

AFP - Le Premier ministre russe, Dmitri Medvedev, a été élu samedi à la tête du parti au pouvoir, Russie unie, lors d'un congrès extraordinaire de cette formation à Moscou, succédant à son mentor Vladimir Poutine revenu au Kremlin.

Au cours d'un vote à main levée, M. Medvedev a été élu à l'unanimité par les délégués du parti réunis au Manège, un bâtiment historique du XIXe siècle situé tout près du Kremlin, selon les images retransmises par la télévision russe.

Cette désignation était attendue, dans la mesure où Vladimir Poutine avait annoncé après son élection en mars à la présidence russe qu'il cèderait à Dmitri Medvedev les rênes du parti mis à mal par la contestation de ces derniers mois.

Dans son allocution devant les délégués et M. Poutine, M. Medvedev a indiqué qu'il voulait faire de Russie unie un parti "plus démocratique", "plus ouvert", et souligné que les jeunes devaient être "la plus grande priorité".

M. Medvedev a toutefois reconnu qu'un "facteur de lassitude commençait à jouer contre le parti", hégémonique à la chambre basse du Parlement (Douma) depuis sa création en 2003.

Vladimir Poutine dirigeait Russie unie depuis 2008, année où il est devenu Premier ministre faute de pouvoir effectuer un troisième mandat consécutif au Kremlin après ceux de 2000-2008. L'ex-agent du KGB avait alors laissé la présidence à Dmitri Medvedev. Ce dernier a succédé à M. Poutine au poste de Premier ministre.

Aux législatives de décembre, Russie unie a perdu un quart des sièges qu'il occupait à la Douma, obtenant tout juste la majorité absolue avec 238 sièges, après une écrasante majorité de plus des deux tiers (315 sièges sur 450) au précédent scrutin en 2007.

La victoire aux élections de fin 2011 a déclenché un mouvement de protestation sans précédent depuis l'arrivée au pouvoir de M. Poutine en 2000, l'opposition et les observateurs indépendants dénonçant des fraudes massives. Le pouvoir a rejeté ces accusations.

 

Première publication : 26/05/2012

  • RUSSIE

    Sans surprise, l'ex-président Medvedev confirmé au poste de Premier ministre

    En savoir plus

  • RUSSIE

    Vladimir Poutine retrouve officiellement son fauteuil de président

    En savoir plus

  • RUSSIE

    Pro et anti-Poutine battent le pavé à Moscou

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)