Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FACE À FACE

Macron et les banlieues : une vision libérale ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Un archevêque australien condamné pour avoir couvert un pédophile"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Les marchés financiers inquiets pour l'Italie

En savoir plus

L’invité du jour

Marc Hecker : "Il faut faire plus sur la prévention de la radicalisation"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Mark Zuckerberg: "Opération contrition"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Opération antiterroriste au Burkina Faso : trois "présumés jihadistes" abattus

En savoir plus

LE DÉBAT

Banlieues en France : Macron annonce une "nouvelle méthode"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Hubert Védrine : "L'objectif de Trump est de renverser le régime iranien"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Hubert Védrine : "Le populisme c'est l'échec des élites"

En savoir plus

Moyen-orient

Les observateurs de l'ONU se rendent dans la région de Houla

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/05/2012

Les observateurs de l'ONU se sont rendus samedi dans la région de Houla, près de Homs, où au moins 90 personnes ont été tuées vendredi lors de bombardements, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme, qui dénonce un "massacre".

AFP - Les observateurs de l'ONU, déployés en Syrie pour surveiller un cessez-le-feu largement ignoré, se sont rendus samedi dans la région de Houla (centre) au lendemain d'un "massacre" commis par les forces du régime, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Les observateurs de l'ONU sont arrivés dans le village de Taldo (à quelques kilomètres au sud-est de Houla) pour rendre compte des crimes perpétrés ces dernières 24 heures, des violations du cessez-le-feu, et du massacre" qui a fait 90 morts dont 25 enfants, a annoncé l'OSDH.

L'arrivée des observateurs dans la région de Houla, à une trentaine de kilomètres au nord-ouest de Homs, a été confirmée par l'agence officielle syrienne Sana. Les observateurs eux-mêmes n'étaient en revanche pas joignables dans l'immédiat.

"Des bruits d'explosions et de tirs étaient entendus au moment de la visite des observateurs", a déclaré le chef de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane, ajoutant que ces derniers avaient "refusé de rester" dans le village comme le demandaient les habitants, qui voulaient procéder à des funérailles "sans qu'on leur tire dessus".

Selon l'OSDH, les bombardements ont débuté vendredi midi à la périphérie de Houla, en particulier sur les villages de Taldo au sud et Tibé à l'ouest, et ils se sont poursuivis jusqu'à samedi à l'aube.

Samedi, de nombreux habitants de Tibé et Taldo fuyaient vers le centre de Houla par crainte de nouveaux bombardements, tandis que des vidéos amateur mises en ligne sur YouTube montraient des images terribles de cadavres d'enfants gisant par terre. 




 

Première publication : 26/05/2012

  • SYRIE

    Manifestation d'une ampleur sans précédent dans la ville d'Alep

    En savoir plus

  • SYRIE

    Les troupes gouvernementales pilonnent la ville rebelle de Rastane

    En savoir plus

  • SYRIE

    L'armée sème la terreur dans l'université d'Alep, quatre étudiants tués

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)