Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Grand oral de Manuel Valls : confiance renouvelée mais majorité fragilisée ?

En savoir plus

DÉBAT

Immigration clandestine : l'Europe impuissante ?

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco s'impose, le Real cartonne

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Au moins 67 Sud-Africains tués dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

    En savoir plus

  • Une roquette tirée de Gaza vers Israël, la première depuis la trêve

    En savoir plus

  • Les étrangers désormais interdits de travail au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Exposition : Niki de Saint Phalle, une sacrée nana, au Grand Palais

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Yannick Agnel, la fin du rêve américain

    En savoir plus

  • Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

    En savoir plus

  • Nouvel appel des musulmans de France contre l’EI

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens ratifient l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

Sports

Victoria Azarenka, n°1 mondiale, s'entoure d'une équipe 100 % française

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/05/2012

La n°1 mondiale Victoria Azarenka est de nationalité bélarusse mais son équipe est entièrement composée de Français. Son dernier renfort n'est autre qu'Amélie Mauresmo. L'ex-joueuse française a préparé Azarenka à la veille de Roland-Garros.

AFP - Victoria Azarenka est bélarusse mais la N.1 mondiale joue un peu à domicile à Roland-Garros où elle est entourée par son équipe 100% française et sa dernière recrue, Amélie Mauresmo.

Sam Sumyk, l'entraîneur breton de la nouvelle merveille du tennis, avait décidé de prendre quelques jours de repos avant le début de Roland-Garros dimanche. C'est donc Amélie Mauresmo qui s'est chargée de préparer Azarenka cette semaine, en tapant des balles et en discutant, beaucoup.

"Amélie aime parler et moi écouter", souligne la joueuse aux longs cheveux blonds, née il y a 22 ans à Minsk et qui a retenu comme principal conseil l'importance "d'être moi-même en toute circonstance".

Cela fait six semaines que l'ancienne N.1 mondiale a rejoint la structure de l'actuelle N.1 mondiale, où la France est omniprésente.

Outre Sumyk, qui entraîne la Bélarusse depuis début 2010 et qui l'a conduite à son premier titre du Grand Chelem à l'Open d'Australie en janvier, la "Team Azarenka" se compose également de deux autres Français: un chiropracteur, Jean-Pierre Bruyère, et un sparring-partner de 32 ans, Julien Jeanpierre, ancien 133e mondial et vainqueur de l'Open d'Australie juniors en 1998.

Cette équipe, "ma famille", dit Azarenka, est entièrement dévouée à la jeune patronne qualifiée par tous d'agréable, d'extravertie et de "marrante".

Noël ensemble

Signe d'une vraie complicité, ils ont passé le dernier Noël ensemble, en compagnie de Sergei Bubka Jr, 170e mondial et petit ami d'Azarenka, ainsi que du père de celui-ci, la légende du saut à la perche.

Le rôle de Mauresmo, la dernière venue, est d'abord de conseiller la Bélarusse. "Lui faire gagner du temps grâce à mon vécu et mon expérience", résume la Française de 32 ans, retraitée des courts depuis 2009 et qui avait déjà vécu une première expérience similaire avec Michaël Llodra.

"Je suis contente de l'avoir à bord, explique Azarenka. Elle a beaucoup d'expérience et de choses à m'apprendre, pas seulement sur le court mais aussi en dehors, comment gérer une carrière. Je ne pense pas avoir besoin d'un changement majeur dans mon jeu. Elle est là pour travailler sur les détails."

Lorsque Mauresmo a rejoint sa structure début avril, Azarenka venait tout juste de subir sa première défaite de la saison, après vingt-six succès de suite, série stoppée à Miami par... la Française Marion Bartoli.

Depuis, elle n'a plus gagné de tournoi mais a confirmé, avec deux finales à Stuttgart et Madrid, qu'elle serait l'une des grandes prétendantes au titre à Roland-Garros, même si la terre battue n'est pas sa meilleure surface.

Systématiquement submergée par l'émotion et la pression, Mauresmo n'a jamais dépassé les quarts de finale Porte d'Auteuil. Battue à ce stade en 2011 par la future championne Li Na, Azarenka veut aller plus loin cette année.

"On vient pour gagner, comme toujours", conclut Sam Sumyk.

 

Première publication : 26/05/2012

  • OPEN D'AUSTRALIE

    Azarenka remporte son premier grand titre et devient numéro un mondiale

    En savoir plus

  • US OPEN

    Victoria Azarenka victime de la chaleur de Flushing Meadows

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)