Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Rentrée des classes en France : le système éducatif français est-il mauvais élève ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Un accord pour rétablir le Parlement du Lesotho

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Affaire Kayumba : quatre accusés reconnus coupables de tentative de meurtre

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abbas Araghchi, vice-ministre iranien des Affaires étrangères

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sarkozy le retour?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Le meilleur des Observateurs cette année !

En savoir plus

FOCUS

L'État islamique déclare la guerre de l'eau en Irak

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

En savoir plus

REPORTERS

Pakistan : Imran Khan, des terrains de cricket à la politique

En savoir plus

  • Steven Sotloff, un passionné du monde arabe tombé entre les griffes de l'EI

    En savoir plus

  • Vidéo : un convoi de l'armée ukrainienne détruit dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Europe : Moscovici, un sous-commissaire pour la France ?

    En savoir plus

  • Pôle emploi : Rebsamen se défend de vouloir "stigmatiser" les chômeurs

    En savoir plus

  • L'EI revendique dans une vidéo la décapitation d'un second journaliste américain

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Falcao fait ses valises, à quoi joue Monaco?

    En savoir plus

  • Les photos volées de Jennifer Lawrence sont aussi gênantes pour Apple

    En savoir plus

  • Nord-Mali : quatre casques bleus tués par l'explosion d'une mine près de Kidal

    En savoir plus

  • En images : Falcao, James, Di Maria, Suarez... les plus gros transferts de l’été

    En savoir plus

  • "Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

    En savoir plus

  • Un député tunisien échappe à une tentative d'assassinat

    En savoir plus

  • Le président du Yémen annonce un "gouvernement d'union nationale"

    En savoir plus

  • L'Otan menace de déployer une force de réaction rapide en Europe de l'Est

    En savoir plus

  • VTC : la justice interdit à Uber d'exercer en Allemagne

    En savoir plus

  • L’armée irakienne poursuit son offensive, l’EI recule

    En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

Moyen-orient

L'opposition syrienne exhorte la communauté internationale à agir contre les massacres

Vidéo par Cécile GALLUCCIO

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/05/2012

Le Conseil national syrien est inquiet du silence de la communauté internationale, et lui demande d'agir contre les tueries. Le plan de paix de l'ONU continue d'être bafoué, comme en témoigne le massacre perpétré vendredi à Houla.

AFP - Le Conseil national syrien (CNS) s'est inquiété de l'inaction de la communauté internationale après le massacre de vendredi à Houla (centre de la Syrie), l'exhortant à agir pour faire cesser les tueries, lors d'une rencontre dimanche avec le chef de la diplomatie turque, a-t-on indiqué de source turque.

AFP - Les troupes syriennes ont tiré dimanche sur des funérailles à Damas a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme, au moment où plusieurs manifestations se déroulaient dans le pays pour dénoncer le massacre de Houla attribué par l'opposition au régime du président syrien.

Au total, treize personnes ont trouvé la mort à travers le pays dimanche.

"Houla, ne t'inquiète pas, par mon sang, par mon âme, nous nous sacrifierons pour toi", ont scandé les manifestants dans la province de Hama.



Lors de l'entretien qui a eu lieu à Istanbul, Burhan Ghalioun, chef démissionnaire du CNS qui regroupe une bonne partie de l'opposition syrienne, a expliqué à Ahmet Davutoglu que "près de 1.500 civils sont morts depuis l'entrée en vigueur du plan Annan", a indiqué un diplomate turc à l'AFP.

"Le CNS exhorte la communauté internationale et en particulier (le médiateur de l'ONU et de la Ligue arabe pour la Syrie) Kofi Annan a agir immédiatement pour arrêter les tueries", selon cette source.

Le plan de paix de M. Annan, entré en vigueur le 12 avril, est violé quotidiennement.

Ce plan a été ébranlé par le massacre vendredi d'une centaine de personnes dont 32 enfants à Houla (centre), et la menace des rebelles de passer à l'offensive à défaut d'une action rapide de l'ONU.

"Nous sommes à un tournant", a encore dit M. Ghalioun à M. Davutoglu.

Le régime syrien a nié dimanche toute responsabilité dans cette tuerie, l'attribuant à des terroristes et annonçant l'ouverture d'une enquête.

Plus de 13.000 personnes, en majorité des civils, ont été tuées dans les violences depuis le début mi-mars 2011 de la révolte en Syrie contre le régime du président Bachar al-Assad, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

La Turquie a rompu avec son ancien allié syrien et soutient le CNS. Elle abrite également des déserteurs de l'Armée syrienne libre (ASL).

 

Première publication : 27/05/2012

  • SYRIE

    Damas nie toute responsabilité dans le massacre de Houla

    En savoir plus

  • SYRIE

    La communauté internationale condamne le massacre de Houla

    En savoir plus

  • FRANCE

    Paris, "capitale politique de l’opposition syrienne"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)