Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REPORTERS

Les Arméniens cachés de Turquie en quête d’identité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Yémen : des milliers de réfugiés affluent à Djibouti

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"Christianophobie" : un mots qui fait peur..

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Hillary Clinton entre en piste pour 2016 - Les élections législatives au Royaume-Uni

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Naufrages de migrants : l'Europe passive ou impuissante ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Manuel Valls contre le racisme et l'antisémitisme

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidentielle américaine 2016 : l'économie dans la campagne

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Nokia s'offre Alcatel-Lucent : les emplois menacés ?

En savoir plus

BILLET RETOUR

Afrique du Sud : les familles des mineurs de Marikana réclament justice

En savoir plus

Afrique

Les recours pourraient modifier les résultats préliminaires du 1er tour

Vidéo par Marie NORMAND , Siobhán SILKE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/05/2012

Selon la commission électorale, les recours concernant les irrégularités du 1er tour de la présidentielle égyptienne pourraient modifier les chiffres provisoires publiés par les Frères musulmans. Les résultats devraient être annoncés lundi.

Moscou appelle l'Occident à cesser de viser la chute du régime de Damas

 

La Russie a appelé lundi les pays occidentaux à cesser de viser la chute du régime syrien.

"Il faut que les joueurs extérieurs jouent le même jeu, un jeu visant à la mise en œuvre du plan Annan, pas au changement de régime", a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, à l'issue d'entretiens avec son homologue britannique, William Hague.

"Nous ne soutenons pas le gouvernement syrien. Nous soutenons le plan de Kofi Annan", a ajouté M. Lavrov, soulignant qu'il était plus important de "mettre fin à la violence" que de "se préoccuper de qui est au pouvoir en Syrie".

"Nous faisons pression sur le gouvernement syrien pratiquement chaque jour, et parallèlement nous avons des contacts avec tous les groupes de l'opposition", a ajouté M. Lavrov qui exige une enquête sur ce qui s'est produit à Houla. 

 

AFP - Le secrétaire général de la commission électorale en Egypte Hatem Bagato a estimé dimanche que des recours présentés à l'issue du premier tour de l'élection présidentielle pourraient modifier les résultats préliminaires présentés par la confrérie des Frères musulmans.
              
Les "résultats annoncés jusqu'à présent ne sont que des indications, la commission est en train d'examiner les recours (concernant des irrégularités) et ces recours pourraient changer certains résultats", a déclaré M. Bagato à la télévision égyptienne privée al-Nahar.
              
"Nous allons annoncer les résultats officiels lundi ou mardi après avoir examiné tous les recours présentés", a-t-il ajouté.
              
Le candidat de gauche Hamdeen Sabbahi, arrivé troisième au premier tour de la présidentielle égyptienne selon des résultats préliminaires, a annoncé samedi qu'il allait porter plainte auprès de la commission électorale pour des "irrégularités" pendant le scrutin.
              
M. Sabbahi est arrivé derrière le candidat des Frères musulmans Mohammed Morsi et le dernier Premier ministre de Hosni Moubarak, Ahmad Chafiq, à l'issue du premier tour des 23 et 24 mai, selon des résultats publiés par la confrérie islamiste.
              
Selon les résultats provisoires communiqués par la confrérie et la presse, M. Morsi aurait recueilli environ 25% des voix au premier tour et serait suivi de très près par M. Chafiq, crédité de 24% des voix environ.
              

Première publication : 28/05/2012

  • PRÉSIDENTIELLE ÉGYPTIENNE

    L'héritage de la révolution, cheval de bataille de l'entre-deux-tours

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE ÉGYPTIENNE

    Les Frères musulmans appellent à "sauver la révolution"

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE ÉGYPTIENNE

    Désillusionnés, les Égyptiens ont boudé le premier tour de la présidentielle

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)