Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

6 policiers poursuivis pour homicide involontaire: les habitants de Baltimore exultent

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Viols présumés en Centrafrique : A la rencontre de l'homme qui a recueilli les témoignages

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Viols présumés en Centrafrique : des zones d'ombre dans l'affaire

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Séisme au Népal : l'aide humanitaire internationale pressée par le temps

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centrafrique : des soldats français soupçonnés de viols sur des enfants

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Viols présumés en Centrafrique : une enquête s'est ouverte à Bangui

En savoir plus

FOCUS

Liban : la prison de Roumieh, un fief pour les jihadistes de l'EI

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

"En France, les PME ont du mal à grandir"

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Le pain, une tradition française

En savoir plus

Amériques

L'Australie expulse deux diplomates syriens après le massacre de Houla

Texte par Dépêche

Dernière modification : 29/05/2012

Canberra a annoncé l'expulsion de deux diplomates syriens, en réponse au massacre d'au moins 108 personnes vendredi dernier à Houla, dans le centre de la Syrie. Les deux hommes ont 72 heures pour quitter le territoire australien.

AFP - L'Australie a annoncé mardi l'expulsion de deux diplomates syriens, après le massacre de Houla (centre de la Syrie) qui a fait une centaine de morts, dont près de la moitié sont des enfants, et pour lequel l'ONU a condamné le régime syrien.

Le chargé d'affaires syrien Jawdat Ali et un autre diplomate seront expulsés sous 72 heures, selon la décision du ministre des Affaires étrangères Bob Carr.

Le chargé d'affaires avait été convoqué lundi par des responsables gouvernementaux australiens, pour s'expliquer sur le massacre de vendredi.

"Le gouvernement syrien ne doit pas s'attendre à d'autres engagements officiels avec l'Australie jusqu'à ce qu'il respecte le cessez-le-feu de l'ONU et qu'il prenne des mesures concrètes pour mettre en place le plan de paix de l'envoyé spécial Kofi Annan", a déclaré Bob Carr.

"Ce massacre de plus de cent personnes à Houla, des hommes, des femmes et des enfants, est un crime hideux et brutal", a-t-il ajouté.

Jawdat Ali est chargé de transmettre à son gouvernement un message très clair, a précisé le ministre: "les Australiens sont effarés par ce massacre et nous chercherons une réponse internationale unie pour que les responsables soient poursuivis".

Le ministre a précisé s'attendre à des expulsions de diplomates syriens dans d'autres capitales.
 

Première publication : 29/05/2012

  • SYRIE

    À Damas, Kofi Annan tentera de sauver son plan de paix après la tuerie de Houla

    En savoir plus

  • SYRIE

    À Damas, Kofi Annan se dit "horrifié" par le massacre de Houla

    En savoir plus

  • SYRIE

    L'opposition syrienne exhorte la communauté internationale à agir contre les massacres

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)